Le parc éolien français a battu mercredi un record de production

Le parc éolien français a atteint mercredi matin un record de production avec une puissance (instantanée) de 4.453 MW pour un parc installé de 6 576 MW*.

C’est la première fois que la France atteint une puissance éolienne instantanée aussi élevée. Les chiffres transmis par le Syndicat des énergies renouvelables provient de la base RTE, éCO2mix consultable à cette adresse internet et concernent la journée du 7 décembre 2011.

Ainsi, mercredi, en début de matinée (vers 8h45), au moment où la consommation électrique est particulièrement élevée en cette période de l’année, l’énergie éolienne a produit 6% de notre électricité nationale.

D’après le Syndicat des énergies renouvelables (SER), "ce chiffre montre l’apport incontestable de l’énergie éolienne dans le mix énergétique, qui se substitue à la production électrique à partir de centrales thermiques, fonctionnant à partir de combustible importé et émettrices de CO2."

Et d’ajouter "la puissance du parc éolien installé s’élève fin novembre à 6.500 MW. Le Grenelle a fixé à la filière un objectif de 25.000 MW en 2020, ce qui confirmera le rôle majeur de cette forme d’énergie dans l’indépendance énergétique de notre pays et la lutte contre le changement climatique."

* Source www.rte-france.com

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "Le parc éolien français a battu mercredi un record de production"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité

En effet, depuis 3/4 jours Eole semble donner entre 3% et 6% de notre jus national, mais quand on voit le rubrique RTE des ‘autres’: .”………Cela concerne les productions sous régime d’Obligation d’Achat, les cogénérations et autres productions thermiques dites diffuses”……. qui fait du 5%/6%, et qui (vu obligation d’achat) doit comprendre d’autres ‘renouvelables’ divers, peut on estimer que des ENR dans leur ensemble font autour du 10%/12%…….? Pas trop mal dans un pays 75% électro-nucléaire ? trimtab

Nicias
Invité

Ainsi, mercredi, en début de matinée (vers 8h45) Et à 8h46, cela donnait quoi ?

Reivilo
Invité
Le site RTE donne des chiffres par quart d’heure comme chacun peut le constater : 8H30 – 4 417 MW, 9H00 – 4 435, 9H15 – 4 443 etc. donc une production éolienne stable, au dessus de 4 000 MW plus de 10 heures d’affilé. Je pense qu’à 8H46 on se situait entre 4 400 et 4 450. Au moment de la pointe de consommation de 19H00 on avait enrore 3 500 MW d’éolien + une partie des 5 241 d'”autres” sans oublier les 12 101 d’hydraulique soit 20 842 MW de renouvelable au total, ce qui correspond à plus… Lire plus »
trimtab
Invité

Il suffit de regarder ça: pour constater que sur 24hr Eole du 5%/6% quasi ‘stabilisé’. trimtab

gaga42
Invité

Et pour le détail de production par parc, toujours le secret industriel?, moi je cherche toujours en vain… Et le nucléaire parait plus transparent, c’est pour dire!

Nicias
Invité
pour constater que sur 24hr Eole fait du 5%/6% quasi ‘stabilisé’. Effectivement, c’est une journée très stable, je suppose que de temps en temps cela arrive. Malgré tout, à 19h, lors du pic de consommation, le vent a faibli comme souvent le soir venant. Les éoliennes ne couvraient alors plus que 4,6% de la consommation, cela nous fait combien de MW de barrage a mettre en route ? Je résume cette journée exceptionnelle, on a démaré à 3221 MW, à 8h45 on est à 4453 MW, fin de journée à 2585 MW. La stabilité éolienne, c’est lorsque on est en… Lire plus »
Reivilo
Invité
Pour le détail, le programme IPES du RTE doit donner ce détail, actuellement 76% de la production est observable grâce à cet outil. Mais il n’est effectivement pas certain que ces données soient publiées sans l’accord des exploitants qui sont nombreux et dont certains ne souhaitent pas communiquer leurs chiffres de production ce qu’on peut regretter. On peut trouver des données de production en temps réel et par site en allant sur les sites privés de certains d’entre eux, et on peut aussi se rendre sur un parc par exemple pour une inauguration (il y a environ un nouveau parc… Lire plus »
Citron
Invité
La seule chose vraiment remarquable dans ce record, c’est qu’il arrive malgré tous les efforts déployés – parfois à de très hauts niveaux – pour l’éviter ! Dix ans d’opposition, de peaux de bananes incessantes, de multiples modifications de procédures, jusqu’au classement des éoliennes dans la catégorie des installations dangereuses pour l’environnement (ICPE)… Las, le modeste par éolien français fait un (premier) magistral pied de nez – même pas un week-end ou un jour férié – et passe devant le charbon et le gaz pendant 10 heures ! Respect. L’Espagne, moins éolicide, vient aussi de battre son record avec 45… Lire plus »
Steph
Invité
Le facteur de charge de l’eolien varie entre 20 et 30% selon les sites, ce qui signifie qu’un kW eolien produit entre 1750 et 2600 kWh par an, c’est connu de tout developpeur. Dans le nuke, le taux de disponibilite est de 75% pour raison de maintenance, inspection, remplacement de combustible ou … canicule. Conclusion : rapporte a la production totale, il faut 3 kW eolien pour remplacer 1 kW nuke. Pour le PV c’est un rapport de 1 pour 6. Petite exercice : avec 24 000 MW eolien et 18 000 MW solaire, combien de reacteurs nucleaire de 1… Lire plus »
dgewai
Invité
Taux de charge aux environs de 60 % sur une journée qui la veille était de 30 % et le lendemain de 30 % aussi et qui certains jours tombe presque à zéro ! Les éoliennes dépendent pour le lissage de leur production de centrales thermiques de puissance équivalente (bonjour l’investissement et les émissions de CO2) au mieux utilisant le gaz naturel. Dans la perspective des 25 000 MW éolien du Grenelle c’est la folie pour l’accès au gaz (gazoducs, terminaux méthanier). Gazprom se frotte les mains…. Les exploitants de centrales thermiques qui doivent exploiter leurs installations “en dentelle” commencent… Lire plus »
Samivel51
Invité

On attend avec impatience que RTE nous donne plus de detail sur ces “autres”, notamment le solaire. Quitte a ce que le chiffre instantane soit une estimation theorique (calculee avec Meteo France, sur la base des observations d’ensoleillement par departement et des capacites installees). Et quitte a ce que ces chiffres soient ensuite ajustes au reel dans le rapport mensuel. Il faut montrer aux Francais que les ENR “donnent”!

Pomme
Invité

Il reste encore une grande marge pour faire comme en Espagne ou le record est de 50 %. Mais on va y arriver.

bolton
Invité

Heureusement, les perspectives sont plus vertes que ce que vous croyez. Pourquoi ? Car il n’est bien entendu pas question de ne faire que de l’éolien. Pour lisser la production des énergies renouvelables non stables, il y a la bio-masse, le bio-gaz, l’hydrolique, et, depuis peu, le stockage du surplus de l’éolien en hydrogène afin de l’utiliser plus tard… Sans compter qu’avec l’éolien off-shore, la production devrait être plus importante et plus régulière… Il y a des solutions…

bolton
Invité

Concernant les énergies “autres” je doute qu’il y ait beaucoup de solaire : il suffit de regarder la production à minuit (quand il n’y a pas de soleil donc), et elle reste encore très élevée.

bolton
Invité

“la décontamination devrait couter 160 milliards d’euros au japon”… 160 milliards d’euros… Ca représente combien d’éoliennes ça ? Combien de travaux d’isolations de maisons et d’immeubles ?

bruno
Invité
ce record de production éolienne française montre que ponctuellement l’énergie éolienne commence à avoir une influence significative dans notre mix énergétique. Par contre comme le souligne plus haut dgewai pour l’instant la production est trop inconstante et souvent trop faible. C’est parce que nos 6.5 GW actuels sont tous à terre ; les champs d’éoliennes géantes en mer produiront davantage et surtout plus régulièrement, ce qui limitera le recours aux centrales thermiques de substitution et permettra cette fois un vrai gain sur les rejets totaux de CO2. Quand aux petites centrales solaires (de 1 à 30 MW) qui se multiplient… Lire plus »
renewable
Invité

la raison c’est qu’il faut rentabiliser ces équipement en vendant aux périodes ou l’électricité est au meilleur prix possible. Ces équipement s sont indispensable à nos installations nucléaire qui ne peuvent répondre à la demande de pointe, mais si on limite leur utilisation à ces seules période ils deviennent impossible à rentabiliser pour les opérateurs. ils ne sont d’ailleurs pas suffisants, en pointe hiernale il nous faut importer du charbon allemand

Dan1
Invité

C’est vraiment dommage pour l’éolien, car lorsqu’il y a un record de production en France on ne peut pas voir le détail (problème d’opacité) et quand ce record atteint l’Allemagne, on ne peut pas se fier aux graphiques car certains disent qu’ils ne sont pas représentatifs : Reivilo, Emile et Wilfried le répètent, quand l’Allemagne affiche 18 ou 20 Gw voire plus (sur 27,5 GW déjà installés)… ça ne veut rien dire : Conclusion : quand le vent souffle, on peut penser que les éoliennes produisent !

Dan1
Invité
“ils ne sont d’ailleurs pas suffisants, en pointe hivernale il nous faut importer du charbon allemand”. Première remarque : si on est obligé d’importer du charbon allemand, c’est qu’il y en a encore beaucoup…. trop ? Deuxième remarque : actuellement on importerait peut être aussi du nucléaire : Hier, par exemple, il y avait 10,8 GW de nucléaire toute la journée et seulement 8,37 GW de charbon au maximum à 18h00. Alors légende ou réalité l’horrible importation d’électricité fossile d’Allemagne en hiver ? Il faudrait déjà regarder le solde des échanges contractuels France-Allemagne le 07 décembre. Nous avons été exportateur… Lire plus »
Nounours
Invité

Allez Dan soyez un peu bon joueur, c’est juste un record, c’est juste un jour faut pas en faire une telle maladie 😉 Et puis comme vous le dites c’est tellement opaque tout ça que si ça se trouve RTE a menti, donc vous pouvez dormir tranquille et puis demain ce sera oublié. A moins que … zut on est déjà à 4 000 MW ce soir ! Bon allez tout ça c’est du pipeau y’a surement des gars qui pédalent dans les éoliennes pour faire monter les stats !

Dan1
Invité

Je suis suffisamment bon joueur pour montrer que l’éolien Allemand fonctionne bien ce soir : pratiquement 19 GW à 19 heures (on aura peut être 23 GW à 23h00 !). Demain sera un autre jour, peut être 1 GW à 1 heure !! Mais tout cela est une ânerie comme le disait Reivilo :

chanois
Invité
Même si celà est un peu hors sujet, merci à dgewai (et d’autres trop souvent) d’arrêter d’agiter la dépendance au “spectre russe” ou à Gazprom à chaque fois que l’on parle de gaz, d’autant que celà ne reflète pas la réalité. Il suffit d’aller voir sur le site internet d’un grand groupe énergéticien (pas de pub) pour voir que pour la France, le gaz russe ne pèse que 14% des approvisionnements et qu’aucune source ne représente plus de 20% des appros. Les gaziers au moins ont diversifiés leurs sources d’approvisionnement contrairement aux modes de production d’électricité. Et pour en revenir… Lire plus »
Nature
Invité

Toutes ces machines -environ 3500 – dans tous des sites saccagés par une forme d’industrialisation , pour se rengorger d’atteindre 5% de notre électricité, c’est oublier que la beauté ds paysages a une valeur aussi fondamentale que la production de Kw et le gaspillage qui va avec . Triste record dérisoire .

Nicias
Invité

Sauf que la Russie a passé des accords avec le Quatar et l’Algérie pour former un cartel du gaz. Reste la Norvège et ses champs déclinants, la Libye bombardée et dans le chaos, enfin, l’Iran menacé et sous embargo.

Dan1
Invité
Je voudrai saluer ici le record de production éolien réalisé en Allemagne hier 08 décembre 2011 à 21h45 : Vous pouvez voir un pic à 21,298 GW sur un total installé pris en compte égal à 27,547 GW. Cela nous fait un facteur de charge instantané de 77,3%… digne du thermique. Voilà, je suis également obligé d’annoncer moi-même les records de l’éolien allemand. Mais, je sais bien que certains rétorqueront que tout cela n’est que balivernes car “les chiffres annoncés par Dan sont erronés”. C’est vraiment dommage, pour une fois que l’on pouvez voir en direct la montée en puissance… Lire plus »
Seb29
Invité

Sa laisse rêveur quand il y a pas de vent pas de courant et quand il y a trop de vent elle brule. Voir vidéo Cette technologie est vraiment fiable. Attendons les stockage d’hydrogéne qui explose et ce sera le bouquet.

Sicetaitsimple
Invité

Alors, il y a 10000MW (ou 20000?) de plus qui ne sont pas comptabilisés dans les stat. de transparency? Quand on raconte une connerie (il y a quelques jours)et que l’évidence prouve le contraire, on a au moins l’honneteté de le reconnaitre…..

Sicetaitsimple
Invité

Par rapport à vos commentaires du tout le début de la page sur les 5000MW ” d’autres” qui seraient du renouvelable”, j’ai malheureusemnt peur qu’il y ai là dedans pas loin de 3000MW de cogénération gaz, celles qui tournent à pleine charge du 1/11 au 31/03 en coutant la bagatelle de 700M€ par an en CSPE.

Sicetaitsimple
Invité

“Sur le site RTE, il faut rappeller que les productions qui débitent sur le réseau 20 000 Volts et au-dessous ne sont pas comptées car ces productions arrivent sur le réseau ErDF et non RTE. Seule la production éolienne a fait l’objet d’un suivi particulier.” Je ne pense pas que ce soit le cas, RTE intêgre bien dans ses courbes l’ensemble de la production, qu’elle soit connectée sur le réseau de transport ou de distribution (ErDF ou ELD). Le solaire par exemple arrive dans les “autres” ainsi que la majorité des cogénérations qui sont raccordées sur les réseaux de distribution.

Sicetaitsimple
Invité
Un nouveau site ( pas vraiment nouveau, mais je l’ai trouvé il y a peu) sur la production/consommation en temps réel, celle du Danemark Ouest, qui devrait vous interesser: On avait déjà Energinet, mais avec seulement des valeurs instantanées, là on a les courbes et en bonus le prix spot. Pour la nuit du 8 au 9/12 à laquelle vous faites référence pour l’Allemagne, ça soufflait bien sûr aussi très fort au Danemark, et on y voit les prix s’écrouler jusqu’à une quinzaine d’Euros Autant dire que les éoliennes ne sont pas prêtes à sortir d’un système type “tarif d’achat”… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Allez voir par exemple les 9 et 10/08/2011, avec un épisode de prix négatif pendant la nuit car la production éolienne passe au dessus de la consommation locale, et où le prix remonte très fort le 10 après-midi et soirée au fur et à mesure que l’éolien s’écroule. Il vaut mieux à ces moments là avoir de gros voisins chez qui exporter, mais ça ne marche que quand ces gros voisins ne sont pas eux-même dans la même situation. Avec environ 6000MW installés, la France n’est certes pas encore dans cette situation.

Dan1
Invité

Sicetaitsimple. Merci pour ce lien intéressant. Il faut que je regarde cela de plus près. C’est utile la transparence dans les EnR comme ailleurs, car le citoyen (un peu éclairé) peut se faire idée assez précise de ce qu’on lui vend. Et si on lui vend du vent, il finit par s’en apercevoir et peut alors voter en conséquence.

trimtab
Invité

Et les 100,000 kms de lignes haute tension et leur pylonnes pour livrer VOS kwhs ? Ils ne défigurent pas le paysage comme les milliers d’antenne relais pour téléphones portables pour VOS conversation et SMS ? C’est juste pour mettre vos commentaires ‘dans le contexte’ paysage ! trimtab

zoziau
Invité

Eolien, 35% de taux de charge, aujourd’hui 11 décembre en soirée.

zoziau
Invité

Lion, pourriez-vous SVP nous indiquer le taux de charge du parc nucléaire japonais ce soir et pour ce dernier trimestre ?

Dan1
Invité

Ces temps-ci, l’éolien montre sa parfaite maîtrise du vent : Nous avons les preuves que les éoliennes produisent parfaitement… quand il y a du vent. Cette démonstration semble valable dans toute l’Europe où ces machines sont capables d’extraire l’énergie du vent avec un rendement d’environ 25%… dès que le vent souffle au-delà de 3m/s. Reste à savoir si cela correspond bien au besoin des consommateurs. Par exemple aujourd’hui en Allemagne, on avait 3,7 Gw à 14h00 mais 10,3 GW à minuit :

zoziau
Invité

Des indices pour répondre à la question ci-dessus dans ce petit article. Grâce à la fiabilité et à la stabilité de la technologie nucléaire, le japon va bientôt devenir champion du monde du CO² par kWh. Heureusement il y a un peu d’éolien et de solaire pour limiter la casse…

Pastilleverte
Invité

par définition, un record ne demande qu’à être battu… Donc, la prochaine journée “ventée” verra tomber le record..jusqu’à la prochaine fois. Et un jour à un moment donné (vers 2h du matin comme en Espagne ?) la production “instantanée de l’éoline atteindra 50% de l’électricité produite en France. Attendons avec impatience ce jour (en 2050 , 2100 , 2350 ?

Reivilo
Invité

Le record n’est pas battu mais approché aujourd’hui avec une pointe à 4250 MW, mais surtout un taux de charge qui n’est pas descendu en-dessous des 50% depuis le début de la journée. Avec la météo annoncé dans les prochains jours ce record devrait tenir moins longtemps que celui de Bubka à la perche. Question, à quoi peut correspondre l’échancrure incongrue dans la production “autres” à 13H45 ; 2 000 MW perdus en une demi heure dans une production par ailleurs très linéaire ?

Nicias
Invité

Ce que l’on attend, c’est pas tant des records de productions que des minimas de production à la baisse. Mois après mois, c’est toujours pareil, on tombe invariablement à moins de 1% de rendement. Les records de production, à part faire chutter la rentabilité des centrales qui servent de back-up, cela ne sert pas à grand chose.

Dan1
Invité

On s’acheminait aussi vers un record en Allemagne, mais soudain il y a eu petit problème et une partie de la production a disparu : Ce n’est pas à cause de la tempête ?

Sicetaitsimple
Invité

Au moins,le solaire à bien tenu, avec environ 700MW à la pointe de 13h00 ( pour env. 20000MW installés)

Sicetaisimple
Invité

avec soulignons le en plus de ce record de 13h00 84MW à 9h00 et 51MW à 15h00… Au moins , les STEP et autres moyens de stockage (hydrogène,méthane de Sabatier,batteries d’occase,….) n’ont pas dû être envahis par cet afflux.

Dan1
Invité

Je voudrais encore saluer un très haut niveau de production éolien réalisé en Allemagne hier 13 décembre 2011 à 10h30 : Vous pouvez voir un pic à 20,834 GW sur un total pris en compte égal à 27,547 GW. Soit un facteur de charge instantané de plus de 75%. L’éolien fonctionne très bien quand il y a du vent.

Tech
Invité

les éoliennes le long de l’A10, sont moins laides que les plaines sans Haies. il y avait au début du siècle plus de moulins à eau au mètre carré en auvergne que d’éolienne aujourdhui! et ça ne génait personne, bien au contraire!

claudio
Invité
En raison de la vétusté de ces installations, deux éoliennes Jeumont datant de 2001 ont subi en France un accident grave classé de niveau 7 sur l’échelle de l’INES. Aucune victime n’est à déplorer. Les dégâts matériels, évaluées à quelques millions d’Euros pour l’exploitant, vont être entièrement pris en charge par les assureurs. Les dommages environnementaux quant à eux sont estimés à quelques dizaines de milliers d’Euros et seront entièrement réparés en l’espace de quelques semaines. Aucune évacuation de population ni distribution de pastilles de iode ne s’avère nécessaire. Aucune cellule de crise n’a été mise en place Le site… Lire plus »
claudio
Invité
En raison de la vétusté de ces installations, deux éoliennes Jeumont datant de 2001 ont subi en France un accident grave classé de niveau 7 sur l’échelle de l’INES. Aucune victime n’est à déplorer. Les dégâts matériels, évaluées à quelques millions d’Euros pour l’exploitant, vont être entièrement pris en charge par les assureurs. Les dommages environnementaux quant à eux sont estimés à quelques dizaines de milliers d’Euros et seront entièrement réparés en l’espace de quelques semaines. Aucune évacuation de population ni distribution de pastilles de iode ne s’avère nécessaire. Aucune cellule de crise n’a été mise en place Le site… Lire plus »
wpDiscuz