Le Pendolino de Virgin passe le cap du million de miles

Le train pendulaire à grande vitesse Pendolino construit par Alstom et exploité par Virgin Trains a franchi le seuil symbolique du million de miles parcourus en service commercial, lors d’un trajet effectué entre Londres et Glasgow et le 8 janvier, au Royaume Uni.

Depuis la mise en service du Pendolino Virgin en 2003 sur la West Coast Main Line (WCML), l’une des principales artères ferroviaires du Royaume-Uni, le nombre de passagers a augmenté de 40%.

Les 52 trains de la flotte Virgin ont été construits et sont entretenus par Alstom depuis 2003. Il s’agit de trains pendulaires de la gamme « Pendolino » d’Alstom, circulant à une vitesse de 200 km/h et d’une capacité de 439 passagers chacun. Les Pendolino Virgin sont équipés de la technologie Tiltronix, un système de pendulation qui garantit le confort des passagers à grande vitesse dans les courbes, en toute sécurité.

La récupération de l’énergie de freinage permet aux Pendolino Virgin de réduire leur consommation d’électricité de 17% par rapport à un système de freinage conventionnel. La flotte est également dotée du système de maintenance « e-train », qui anticipe les actions de maintenance en les transmettant par GPRS aux équipes de maintenance et améliore ainsi la disponibilité des trains.

Le Pendolino d’Alstom connaît, depuis son lancement en 1998, une véritable « success story », avec plus de 200 millions de kilomètres de service commercial parcourus dans le monde. Il circule déjà dans 9 pays : le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, la République Tchèque, la Suisse, la Slovénie, le Portugal, l’Espagne et la Finlande. La Russie viendra s’ajouter à la liste à partir de 2010, avec l’ouverture de la ligne à grande vitesse Saint Petersbourg-Helsinki

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le Pendolino de Virgin passe le cap du million de miles"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Je suis outré: le Pendolino, décrit ci-dessus comme une petite merveille géniale, à savoir ”réduction conso de 17% par récup de l’énergie de freinage !!” et ”e-train, télé-maintenance préventive GPRS”, 2 pts géniaux!, un bébé d’Alstom en plus,…circule partout en UE ou presque sauf pas chez nous !!! Certes nous avons le TGV et l’AGV, mais un pendolino intelligent et économe a peut-être aussi sa place chez nous en remplacement de vieux tromblons gourmands et d’un autre âge en maintenance…Pour le frêt, par ex, may be…? entre autres…Mme Idrac et JL.Borloo why not? A+ Salutations Guydegif(91)

Matthieu
Invité
Vous est-il arriver de vous demander quelle durée de vie ont les équipements à freinage permettant d’économiser de l’énergie. Un freinage qui permet de faire 2 choses: recharger des batteries en local ou renvoyer de l’énergie au réseau (ce qui est moins facile). Ces mécanismes utilisent les moteurs comme alternateurs, temporairement, et donc produisent de l’énergie électrique à partir de la cinétique. Le vieillissement des moteurs est accéléré et le confort passager est dégradé. Il faudrait d’abord faire un bilan énergétique sur toute la durée de vie d’un train de ce type avant de crier à la victoire d’un équipement… Lire plus »
PasNaif
Invité

Le freinage par production d’électricité ne réduit pas la vie des moteurs s’il est effectué en douceur, disons “ralentissement” au lieu de freinage: dans ce cas en supprimant les périodes “à vide” il augmente la durée de vie des moteurs…. Quand au confort il ne peut qu’être amélioré par la progressivité du ralentissement: s’agit pas de “piler sec”! Par rapport à un bête frein à frottement, toute solution partiellement réversible est forcément meilleure, faut changer de système de pensée.

wpDiscuz