Le peuple africain maudit son pétrole

Le continent africain composé des sept principaux pays producteurs de pétrole sub-saharienne (Nigeria, Angola, Guinée Équatoriale, Congo-Brazzaville, Gabon, Cameroun, Tchad) encaisseront plus de 1.000 milliards de dollars entre 2002 et 2010, rapporte le journal ‘La Tribune’. Ce chiffre issu du cabinet PFC Energy se fonde sur le cours du brut tournant autour de 70 dollars le baril.

Cependant, malgré cette richesse apparente liée à l’or noir, tous ces pays producteurs figurent en bas de classement de l’indice de développement humain du Pnud, le programme des Nations Unies pour le développement.

L’exemple du Nigeria est pris comme exemple. Bien qu’il soit le premier producteur de pétrole du continent africain avec 2,5 millions de barils de pétrole extraits par jour, son état général est plus que catastrophique. " Plus de 70 % de la population survit avec moins d’un dollar par jour. "

Trois raisons expliquent ce désastre :

  • La hausse des exportations de pétrole provoque une appréciation de la devise du pays exportateur et mine la compétitivité du reste de son économie.
  • La volatilité des cours du brut empêche les gouvernements de s’engager sur des programmes d’investissement à long terme.
  • Les revenus pétroliers encouragent la "corruption individuelle" au détriment de la redistribution collective.
(src : Analyse de l’article parue dans la tribune – lundi 29 mai)
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz