Le planète numérique dévore 10% de la production mondiale d’électricité

La cabinet de conseil en énergie Digital Power Group a dévoilé récemment une étude intitulée "Internet fonctionne avec le charbon", montrant comment l’économie numérique consommerait 10% de la production mondiale d’électricité**.

Ce chiffre représente pas moins de 1.500 térawattheures annuels équivalent à la production d’électricité de l’Allemagne et du Japon réunis, soit autant d’électricité consommé par le système d’éclairage mondial en 1985 !

"On utilise déjà 50% d’énergie de plus pour faire circuler des octets que pour déplacer tous les avions du monde", fait savoir le rapport.

"Bien que le chargement d’une tablette ou d’un smartphone requiert une quantité négligeable d’électricité, le visionnage d’une heure de vidéo chaque semaine ferait consommer annuellement plus d’électricité que 2 réfrigérateurs dans une année" a affirmé chiffres à l’appui l’auteur de l’étude – Mark Mills – également PDG de Digital Power Group.

En effet, tout ce trafic numérique exige d’énormes infrastructures physiques distribuées qui consomment spécifiquement et presque exclusivement de l’électricité. Aussi, comme le charbon reste le combustible fossile le plus utilisé, car accessible et peu cher, dans le monde pour produire de l’électricité – 68% de fourniture supplémentaire durant la dernière décennie, et au moins 50% pour la prochaine décennie – la réalité demeure que l’univers numérique et le Cloud "fonctionne" avec le charbon.

Le planète numérique dévore 10% de la production mondiale d'électricité

"Une seule heure de transit sur l’Internet dépassera bientôt une année de transit réalisée en l’an 2000." Et la demande en données, bandes passantes et autres infrastructures connexes sont en plein essor non seulement pour permettre aux consommateurs d’utiliser des services numériques, mais aussi pour conduire une révolution dans tous les domaines, "de la santé à la voiture, et de l’usine à la ferme."

"Historiquement, la demande en octets a augmenté plus rapidement que l’efficacité énergétique. Pour que la demande mondiale en électricité des TIC ( Technologies de l’information et de la communication ) ne fasse simplement que doubler en une décennie, des améliorations sans précédents dans l’optimisation énergétique deviennent une nécessité" a prévenu l’auteur.

** L’étude est consultable gratuitement : ici

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Le planète numérique dévore 10% de la production mondiale d’électricité"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
arzi77
Invité
Favoriser le bon usage et pénaliser le mésusage ! Comme le fait observer Paul Aries, avec 50 m3 de flotte on peut soit subvenir aux besoins d’une famille de 4 personnes pendant un peu plus de 8 mois, soit… remplir une piscine ! De meme qu’il faudrait un tarif progressif pour l’eau (de plus en plus couteuse au fur et à mesure que l’usager s’éloigne de la satisfaction de ses besoins de base pour aller vers des “conso de plus en plus futiles”), de même, il faudrait que les Giga-octets soient de plus en plus chers pour ceux qui zappent… Lire plus »
jpdebangui
Invité

Si cette consommation a pour conséquence une meilleure communication entre les peuples, une augmentation des libertés, un meilleur accès à la connaissance, alors, 10%, ce n’est pas assez!

Lionel_fr
Invité
L’étude est belle et intéressante : je conseille vraiment de la regarder (et faire péter le charbon) La réaction de jpdebangui est laconique mais le sujet est tellement compliqué que c’est peut être le mieux à faire.. Imaginez que Elon Musk n’ait jamais pu faire paypal car trop précautionneux avec le charbon , il ne serait pas devenu milliardaire et Tesla n’aurait jamais vu le jour.. C’est donc indirectement les milliards de paypal , dégagés à grands coup de millions de tonnes de charbon qui ont permis aux véhicules electriques d’avoir aujourd’hui un segment haut de gamme qui ne ressemble… Lire plus »
Babase
Invité

@ jpdebangui j’aimerai etre aussi optimiste (voire naif) que vous, mais concretement la masse des données sur internet est : porno, vidéo type youtube, sites marchands… j’avais lu un article avec de données la dessus, mais je ne le retrouve pas.

Bren
Invité

86 Mbbl par jour @ 111 $/bbl (moyenne 2012 BP), ça fait 3 500 Milliard de $ pour le pétrole. Le pétrole, c’est 1/3 de l’énergie primaire, c’est aussi la plus chère, on peut donc estimer le marché de l’énergie à environ 10 000 Milliard de $ en 2012, soit 1/7e du PIB mondial. D’où sors tu ces 2 Trillions en 2025 ?

Lionel_fr
Invité
Internet Mobile 10 trillions : Etude de McKinsay à laquelle se réfèrent le MIT et Gartner notamment. Echanges energie 2 à 3 Trillions : les echos (je ne sais plus quand) Pour le pétrole , j’ai refait le calcul avec tes données : 86 Mn * 111 $ = 9546 Mn * 365j = 3484 milliards $ , je confirme que les échos se plantent où j’avais mal lu.. L’internet mobile va donc faire le même score que le pétrole .. Par contre pour le 1/3 d’énergie primaire , je conteste car on parle de valeur et non d’énergie, le… Lire plus »
Ecospam
Invité
Pastilleverte
Invité

dont l’internet et consorts ne fonctionnent pas avec la diabolique charbon, mais avec le très vertueus atome !

wpDiscuz