Le plus grande site d’essai de captage de CO2 au monde, inauguré

Le premier ministre norvégien Jens Stoltenberg a inauguré la semaine dernière le plus grand site d’essai de captage du CO2 – en partie basé sur la technologie à l’ammoniaque réfrigérée d’Alstom – au Centre Technologique de Mongstad (CTM).

En effet, Alstom fait partie des 2 fournisseurs sélectionnés pour construire et tester les installations de captage de CO2, près de Bergen, par les partenaires du CTM, Gassnova, Statoil, Shell et Sasol.

"C’est une étape importante et nous nous réjouissons de participer à cette unité de démonstration de la technologie de captage à l’ammoniaque réfrigérée à Mongstad. Ce qui nous intéresse, au CTM, c’est le fait que notre technologie puisse être testée sur du gaz de combustion provenant d’une centrale au gaz ainsi que sur les fumées de la raffinerie toute proche. Ceci nous permet d’acquérir une expérience précieuse pour améliorer et étendre l’utilisation de cette technologie", a expliqué Patrick Fragman, vice-président des systèmes de contrôle environnemental et des systèmes pour le captage et le stockage du carbone d’Alstom.

Après une phase initiale de démarrage, Alstom et le CTM réaliseront un programme d’opérations et d’essais de 12 à 18 mois qui commencera à l’été 2012. De nouveaux développements et améliorations devraient émerger de cette période d’essai.

"Avec l’inauguration du CTM, Alstom joue un rôle vraiment important dans ce développement unique en Norvège et nous sommes convaincus que le centre s’imposera comme référence mondiale avec la réalisation d’unités de captage et stockage CO2", a déclaré Eric Staurset, Président d’Alstom en Norvège.

Le plus grande site d'essai de captage de CO2 au monde, inauguré

Basé sur un projet pilote réussi (5 MW, We Energies, États-Unis) ainsi que sur le fonctionnement d’une usine de validation (54 MW, AEP Mountaineer, États-Unis), le processus de captage à l’ammoniaque réfrigérée a prouvé son potentiel à s’imposer parmi les technologies de catégorie internationale.

Le groupe Alstom qui propose une gamme complète de technologies de captage du carbone parmi les plus avancées est ainsi engagé dans 16 programmes pilotes et projets à grande échelle de ce type.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Le plus grande site d’essai de captage de CO2 au monde, inauguré"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rico
Invité

C’est vraiment un truc de Shadoks ! Ou vas-t-on ?

Reivilo
Invité

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? et d’ailleurs “Quand on ne sait pas ou on va, il faut y aller !!! et le plus vite possible !” et “Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes” et pour finir “En essayant continuellement on fini par réussir. Donc plus ça rate, plus on a de chance que ça marche”

yp
Invité

vos commentaires sont hilarants mais j’avoue que je ne sais pas très bien pourquoi ce projet est absurde

Reivilo
Invité
Les projets de ce genre ont à mon avis pour résultats : A court terme de “pomper” des crédits qui ne sont pas utilisés pour favoriser la maîtrise de la consommation ou les énergies propres. (prendre le problème à la sortie au lieu de le traiter à la source) A moyen terme : de ne pas résoudre le problème de l’augmentation du CO² dans l’athmosphère (à supposer que le processus ait un jour un bilan équilibré, effet rebond et démobillisateur assuré ; on peut continuer le “business as usual” puisque la technologie viendra réparer nos erreurs) A long terme :… Lire plus »
Kiki
Invité
Kiki
Invité

La conclusion est intéressante. Il est vrai que si c’est du business pour business et qu’en même temps les états ne font rien pour réduire le CO2 dans l’atmosphère….

Sicetaitsimpl
Invité

-Sur une page parallèle, les émissions quasiment nulles du nucléaire, c’est pas bien – Sur celle-ci, la recherche sur le captage/stockage de CO2, c’est pas bien non plus (en plus, c’est du “business”, beurk). Il n’y a vraiment plus qu’à espérer que les experts du GIEC se soient trompés!

De passage
Invité
“Hors du point de vue doctrinaire Ecolo, point de salut”: on en voit encore une démonstration écrite dans les commentaires ci-dessus! Stocker le CO² en souterrain profond “n’élimine pas le CO²”! Elle est bien bonne celle-là et ils osent le ridicule sans même s’en apercevoir. Mais comme toute connerie est réversible, alors si mettre le CO² sous terre ne change rien, donc le faire sortir de terre plein pot ne changerait rien non plus, pas vrai? Alors pourquoi crier contre l’extraction massive du pétrole qui contient près de 90% en poids de Carbone, donc de CO²? Décidément, je me demande… Lire plus »
wpDiscuz