Enerzine

Le PNUE craint la multiplication de guerres climatiques

Partagez l'article

Alors que la conférence de Bali entre dans sa deuxième semaine, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) publie un rapport alarmant sur les liens entre réchauffement climatique et guerres civiles.

"Si le problème du changement climatique n’est pas contrôlé, il est susceptible d’aggraver d’anciennes tensions et d’en déclencher de nouvelles dans certaines parties du monde, qui pourraient sombrer dans la violence, le conflit et la guerre", alerte le rapport.

Il cible particulièrement le nord et le sud de l’Afrique, ainsi que la région du Sahel et la Méditerranée. L’Asie Centrale, l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh, la Chine et certaines régions des Caraïbes et du Golfe du Mexique, ainsi que les régions andines et amazoniennes sont également considérés comme des points chauds.

Sans une action résolue, le changement climatique détruira les capacités adaptatives de nombreuses sociétés dans les décennies à venir", prévient le professeur Hans Schnellnhuber, l’un des auteurs du rapport et directeur de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact climatique.

"Cela pourrait entraîner déstabilisation et violence, compromettant la sécurité nationale et internationale à une nouvelle échelle "

Les événements météorologiques extrêmes tels que la fonte des glaces, l’assèchement de grands systèmes forestiers et la hausse du nombre de réfugiés climatiques, risquent ainsi de dépasser la capacité de gouvernance de nombreux pays.

"Cependant, si nous pouvons lutter contre le changement climatique et protéger les économies contre le climat, peut-être le monde s’unira-t-il autour d’autres défis pressants, du déclin de la biodiversité et de la perte de ressources marines à la conception d’un régime de commerce mondial plus intelligent, juste et durable", se rassure Achim Steiner, Sous-secrétaire Général des Nations Unies et Directeur Exécutif du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Le rapport, intitulé "Le changement climatique, un risque pour la sécurité", a été rédigé par le Conseil consultatif scientifique du gouvernement fédéral allemand pour les questions relatives aux changements environnementaux mondiaux (WBGU) en se basant sur les travaux des experts internationaux et des organisations, y compris le PNUE.

Il détaille quatre causes majeures de conflit provoquées par le climat :

  • La dégradation des eaux douces
  • le déclin de la production alimentaire
  • l’augmentation des tempêtes et inondations
  • les migrations environnementales

Les États et les sociétés les plus vulnérables sont ceux qui connaissent une transition politique et sont à un bas niveau d’activité économique, souvent ajouté à une population nombreuse et/ou de forte densité.

Les pays voisins de ceux en conflit violent ou ceux qui ont eux-mêmes connu des conflits dans un passé récent sont également considérés comme vulnérables.

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Le PNUE craint la multiplication de guerres climatiques"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    jean-michel
    Invité
    Scandale . Les Nations Unies sont responsables du dérèglement climatique . Oui responsable sont les responsables politiques au courant des manipulations météorologiques effectuées par les Etats-Unis sans que personne ose affronter l’oncle Sam de peur de représailles . Il serait grand temps de prendre conscience du danger que représente la manipulation de la météo , par les fréquences radio émises avec des antennes toujours plus importantes situées dans les régions polaires . L’ organisation des nations unies prouve son incompétence en laissant aggraver les problèmes , elle est au service des Etats-Unis qui , en plus des problèmes climatiques ,… Lire plus »
    jean-michel
    Invité
    Scandale . Les Nations Unies sont responsables du dérèglement climatique . Oui responsable sont les responsables politiques au courant des manipulations météorologiques effectuées par les Etats-Unis sans que personne ose affronter l’oncle Sam de peur de représailles . Il serait grand temps de prendre conscience du danger que représente la manipulation de la météo , par les fréquences radio émises avec des antennes toujours plus importantes situées dans les régions polaires . L’ organisation des nations unies prouve son incompétence en laissant aggraver les problèmes , elle est au service des Etats-Unis qui , en plus des problèmes climatiques ,… Lire plus »
    Bolton
    Invité

    J’imagine que vous parlez de HAARP. C’est intéressant. Selon vous, les changements climatiques seraient uniquement dus à des « expériences » HAARP de la part des USA ? Ne pensez-vous pas que le CO2 y est aussi pour quelque chose ? Pour le dollar, j’entends en ce moment des choses en contradiction avec vos propos, l’euro pourrait bien devenir la monnaie de référence pour le pétrole et les transactions bancaires, en tout cas on en parle… Qu’en pensez-vous ?

    Bolton
    Invité

    J’imagine que vous parlez de HAARP. C’est intéressant. Selon vous, les changements climatiques seraient uniquement dus à des « expériences » HAARP de la part des USA ? Ne pensez-vous pas que le CO2 y est aussi pour quelque chose ? Pour le dollar, j’entends en ce moment des choses en contradiction avec vos propos, l’euro pourrait bien devenir la monnaie de référence pour le pétrole et les transactions bancaires, en tout cas on en parle… Qu’en pensez-vous ?

    Aqua
    Invité

    Bonjour, Le « changement climatique » est une autre appellation de l’expression commune qu’est le « réchauffement climatique ». Si l’on n’a aucune certitude quant à son origine, on peut cependant le corréler avec d’importants changements de composition atmosphérique et/ou d’activité solaire. Cependant, le sujet « HAARP » est une arme climatique indéniable (cf. clichés infrarouges photographiés par satellite lors de l’ouragan Katrina et autres, voir site de JPP). Même si l’on peut encore douter de la formation artificielle de « vrais cyclones », on ne peut plus douter de leur balisage et de leur détournement. L’animation satellite est extrêmement explicite (issue du site de météofrance). Cordialement

    Aqua
    Invité

    Bonjour, Le « changement climatique » est une autre appellation de l’expression commune qu’est le « réchauffement climatique ». Si l’on n’a aucune certitude quant à son origine, on peut cependant le corréler avec d’importants changements de composition atmosphérique et/ou d’activité solaire. Cependant, le sujet « HAARP » est une arme climatique indéniable (cf. clichés infrarouges photographiés par satellite lors de l’ouragan Katrina et autres, voir site de JPP). Même si l’on peut encore douter de la formation artificielle de « vrais cyclones », on ne peut plus douter de leur balisage et de leur détournement. L’animation satellite est extrêmement explicite (issue du site de météofrance). Cordialement

    wpDiscuz