Le premier américain à se passer d’énergies fossiles

Depuis deux ans, un ingénieur de 51 ans habitant le New Jersey (USA), n’a plus à payer de factures de fioul, de gaz ou d’électricité car il reste le premier citoyen américain à être complètement autonome grâce aux énergies renouvelables.

Son garage pourvu de 56 panneaux solaires permet de délivrer aux meilleurs jours d’ensoleillement, jusqu’à 90 kilowatts-heures d’électricité, suffisamment d’énergie pour répondre à ses besoins domestiques quotidiens, soit environ 10 kilowatts-heures.

C’est assez de puissance pour alimenter à la fois, un écran de télévision plasma de 127 cm, 3 ordinateurs et tous les appareils ménagers de la vie courante (lave-vaisselle, lave-linge, réfrigérateur, fours, etc.)

Le premier américain à se passer d'énergies fossiles

Pour obtenir de l’électricité la nuit ou pendant les jours de pluie, son garage héberge une centaine de batterie de secours alimentée par le surplus d’énergie solaire (voir image ci-dessous). Une partie de ce surplus fait fonctionner aussi un électrolyseur capable de récupérer de l’hydrogène de l’eau. Cet hydrogène lui permet de faire fonctionner son véhicule (une ford "Genesis") et une pompe à chaleur.

Le premier américain à se passer d'énergies fossiles

(La centaine de batterie qui fournira de l’électricité la nuit).

Le premier américain à se passer d'énergies fossiles

(La Ford "Genesis" et ses deux piles à combustible qui prennent beaucoup d’espace sous le capot).

Le premier américain à se passer d'énergies fossiles

(538 mètres cubes d’hydrogène – l’équivalent de 150 litres d’essence – sont utilisés dans ces réservoirs à propane qui datent des années 1970).

L’ingénieur a investi 100 000 dollars de fond propre, auquel s’ajoute 400 000 dollars de subvention publique de l’Etat du New Jersey. A l’aide de technologies obtenues de certaines sociétés comme Sharp, Proton Energy Systems ou Swagelok, il a pu mener à bien son projet de vivre dans un environnement totalement vert.

(Crédit images – David Biello / Scientific American)

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le premier américain à se passer d’énergies fossiles"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Remi8
Invité

Je me demande en quoi la centaine de batteries est verte ?Bien sur cela ne peu pas être totalement innofensif pour l’environnement et il ne faut pas être dogmatique donc chapeau mais attention aux raccourcis…

Gilles monette
Invité
Nomis
Invité

personnellement jesuis impressionné par l’arsena technique pour assurer ce 100% vert. mais soyons sérieux, c’est ça qu’on nous propose pour l’avenir ? 500 000 dollars d’investissement par personne ? qui pourra financer cela ? Qui pourra avoir 4 réservoirs à hydrogène et une armoire de batteries quand on a déjà du mal à se loger ?ne devrions nous pas CONSOMMER MOINS avant de déployer tant d’ingéniosité à faire perdurer un mode de vie destructeur ?bel exemple mais la généralisation reste une chimère à laquelle il serait sage de renoncer.

T-buster
Invité

oui c’est cher, comme tous les pionniers, cela reste cher.mais cela prouve que techniquement c’est possible.A l’avenir les effet d’échelle permettrons de réduire drastiquement les couts. quand au volume de ses citernes de trente ans d’age, il existe des prototype de citerne a 5000 bar, de quoi faire tenir le même volume dans une voiture.bref il ne faut pas désespérer.

fredhu
Invité
Je ne critique pas ce monsieur, il faut des hommes courageux pour prouver qu’un pas en avant est possible.Mais est-il besoin de “totale indépendance” ?Il me semble qu’il ai, de toute manière, pris le problême à l’envers … Plutôt que de chercher par touts les moyens (dispencieux, ça fait cher la démonstration) de laisser au soleil le soin d’assumer son confort, ne devrait-on pas, chacun de nous, en tant que citoyen, REDUIRE la quantité d’énergie nécessaire pour assurer ce même confort ?Maisons plus efficaces/passives, appareils moins gourmand/sans mode veille, chasse aux petits gaspillages de tous les jours, chauffage solaire, un… Lire plus »
philippe
Invité

Sachant qu’un Américain consomme cinq fois plus d’énergie qu’un Européen, le pari est séduisant pour nous. A mon avis, le but n’est pas tant l’energie “verte” que l’autosuffisance enrgétique…! Ne l’oublions pas: des millions de Français pourraient déjà se passer de l’EDF au sud de la Loire. Ce Monsieur utilise des procédés coûteux et peu nombreux (Hydrogène, solaire photovoltaïque…) il pourrait encore faire des merveilles et de sérieuses économies avec un peu d’éolien (horizontal et vertical), du solaire thermique et un peu de géothermie.Bravo! Même si les citernes de Propane font un peu “usine à gaz” dans le jardin…;-)Phil

Dan1
Invité
L’autosuffisance est un rêve anitécologique et c’est facile à démontrer.Cela n’est intéressant que pour l’habitat dispersé et isolé, lequel ne peut être généralisé à 6 ou 8 milliards d’humains sans conséquence grâve pour l’environnement. La concentration urbaine est moins gourmande en énergie si elle est bien organisée avec des moyens de production de masse.Je trouve très dogmatique de vouloir à tout prix s’affranchir d’EDF et ce n’est pas une position vertueuse écologiquement parlant.J’ai déjà indiqué que si chaque ménage habitant l’une des 15 millions de maisons individuelles se dotait d’une éolienne de 6 kW (rotor de 5 mètres de diamètre), cela… Lire plus »
g.lecoq
Invité

Bonjour,Ceci est une piste comme une autre.Je ne dis pas que des centaines de batteries dans le garage soit ” l’idéale solution”, mais patience, tous les jours nous apportent leur lots de “trouvailles”, et les recherches dans ce domaine ne sont pas aussi vieilles que dans d’autres.De même que dans celui des panneaux solaires, de l’éolien ou de tout autre moyen de réduire sa dépendance vis à vis d’un maniaque de l’Atome, type Areva, toutes les pistes sont bonnes à creuser.Vive l’Indépendance Énergétique des Citoyens, et tant pis si cela relève de l’Utopie.G.Lecoq.

Guydegif(91)
Invité
 Je suis d’accord avec la plupart de vos commentaires qui disent que l’expérience du Mr New-Jersey-de-51ans a valeur d’EXPLORATION pragmatique d’une partie du ”Bouquet de Solutions EnR et DD” ! Il est évidemment illusoire et suicidaire que chacun des 6 à 8 milliards de pélerins se lance dans une expérience similaire.Cependant ce qu’à fait le Mr en question c’est de démontrer en version artisanale qques-unes des pistes qui devraient être creusées en tant que solutions industrielles. Par exemple, pour éviter 13 tonnes de batteries il est clair qu’il va falloir trouver des solutions matérielles plus compactes, plus efficaces, ce qui est déjà… Lire plus »
Dan1
Invité
Dans le domaine de l’énergie, je ne crois pas beaucoup à l’inventeur génial travaillant seul contre tous.La recherche nécessite des moyens et justement nous ferions bien de donner un peu plus de moyens aux chercheurs pour qu’ils trouvent des solutions qui marchent.Le problème de l’indépendance énergétique individuelle n’est pas que ce soit une utopie; le problème est de savoir ce que cela apporterait si on la réalisait.L’optimum individuel n’est pas égal à l’optimum collectif. Pourquoi devrions nous réduire notre dépendance vis à vis d’un système optimisé de production d’énergie (pas nécessairement nucléaire) ? tout cela est évidemment sous tendu par… Lire plus »
r17777
Invité
Ok le petits pas d’un fou de techno peuvent montrer  que les choses sont faisables à grande échelle … mais est ce que les faire à grande échelle et une bonne chose?en plus de sommes  à compter par tète de pipe , même après économie d’echelle, faudrait peut être intégré le poids envionementale  de tous ces sur-équipement inutile! je dis bien inutile car comme bcp l’ont souligné avant moi, y’a peut être intéret à boucher les trous de la passoire avant de chercher à changer le robinet ( à grand renfort de finances publique irrationnellement dilapidées!!!) si on veut changer… Lire plus »
wpDiscuz