Le premier bâtiment à énergie positive pour Bouygues

Bouygues Construction, au travers de Norpac, sa filiale opérant dans le Nord de la France, vient de signer le contrat de l’un des tout premiers bâtiments à énergie positive de France : les Archives Départementales du Nord.

D’un montant total de 30 millions d’euros, ce projet basé à Lille sera réalisé pour le compte du Conseil Général du Nord sous la forme d’un contrat de conception-construction.

Conçu par les architectes Pierre Gilbert (cabinet Zigzag Architecture) et Jérôme de Alzua, ce bâtiment offrira, sur une superficie de plus de 13 000 m2, des salles de conservation pour les archives et de nombreux espaces de travail.

Ce bâtiment à énergie positive produira plus d’énergie qu’il n’en consommera.
Plusieurs critères ont été pris en compte pour diminuer les futures consommations énergétiques : l’isolation renforcée de l’enveloppe du bâtiment (façades, toiture, vitrages), son étanchéité à l’air et à l’eau, ainsi que le choix d’équipements et de technologies innovants et économes en énergie.

La priorité étant de conserver les archives dans des conditions optimales de température et d’humidité, un système spécifique de traitement de l’air, performant et innovant, a été retenu (la machine à dessiccation). L’isolation et les systèmes mis en œuvre permettent d’atteindre un niveau record de consommation d’énergie primaire (1) de 12,9 kWh/m2-an en comparaison des 105 kWh/m2-an de consommation moyenne d’un bâtiment classique du même type. La chaleur et l’électricité seront produites par une unité de cogénération (2) à l’huile végétale et 350 m2 de panneaux solaires photovoltaïques (3).

Construit sur sept niveaux, ce bâtiment sera enveloppé d’une peau évoquant un papyrus. Sa conception en inox brillant lui permettra de s’auto-nettoyer grâce au ruissellement des eaux de pluie. Une toiture végétalisée protègera le bâtiment du climat extérieur et lui assurera une plus grande pérennité. Tous les matériaux ont été choisis pour leurs grandes performances thermiques et hygrométriques et leur durabilité : ossature poteaux/poutres en béton (pour alléger le bâtiment et limiter les travaux de fondation et d’assise), brique monomur (pour remplir et isoler les façades), ou béton alvéolaire pour les planchers (afin d’allonger les portées des dalles, limitant ainsi le nombre de poteaux de soutènement).

Le projet est actuellement en phase d’études. Les travaux démarreront au premier semestre 2009 et dureront deux ans et demi (livraison octobre 2011).

Dans le cadre de sa politique de développement durable, Bouygues Construction a mis en place, début 2008, un pôle de compétences "Construction durable". Le carnet de commandes de Bouygues Construction intègre aujourd’hui plus d’une centaine de projets de bâtiments à haute performance environnementale.

(1) Energie primaire : énergie effectivement prélevée sur les ressources de la planète. A différencier de l’énergie finale qui est celle livrée au bâtiment.

(2) Unité de cogénération : le cogénérateur permet de produire simultanément de l’électricité et de la chaleur avec une seule installation et un seul combustible. Cette unité est capable de récupérer la chaleur dégagée par la combustion. Dans le cas d’une unité de production électrique classique, cette chaleur est perdue.

(3) Panneau solaire photovoltaïque : ce panneau récupère une partie de l’énergie du rayonnement solaire pour la convertir en électricité. Il se distingue du panneau solaire thermique qui convertit la lumière en chaleur (récupérée sous forme d’eau chaude).

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le premier bâtiment à énergie positive pour Bouygues"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Kevin
Invité

En 2003, François Bertière, président de Bouygues Immobilier, affirmait : « Nous ne nous lançons pas dans la construction de logements économes en énergie et respectant les principes du développement durable, les clients ne le demandent pas. » (source : Les échos du 20 oct 2006)En 2006, le même François Bertière nuançait : “Les mentalités ont évolué, nous avons décidé que l’environnement  est un axe d’avenir pour l’entreprise.” (source : idem)En 2008, Bouygues Immobilier lance son premier programme à énergie positive.Incroyable comme l’on peut se passionner pour l’habitat durable en si peu de temps !

Fx26150
Invité

il faut résumer la question ainsi. D’autre part, les clients de ces grands groupes demandent à ce que les charges de fonctionnement des bâtiments qu’ils louent ou qu’ils achètent n’explosent pas, voir soit limitées. Un proverbe dit que Le client est roi et que même si le roi est cxxn, parfois il change d’avis.

Moine
Invité

Etonnant quand je vois les HLM et maisons que contruit Bouygues en “pur béton” (même en 2009) et plein de ponts thermiques (exemple à Portet sur garonne, Haute garonne). C’est vendu sur plan avant même l’acquisition du terrain et à part la déco je ne vois pas quelle liberté le client aurait sur la qualité de construction.

chelya
Invité

Déjà Norpac a beau être une filiale de Bouygues, ça reste Norpac, société pleine et entière et pas Bouygues construction… Il me semble même que Norpac était en concurrence avec Bouygues sur ce projet…  C’était un appel d’offre de la part des archives départementales du Nord qui voulait un batiment “d’inspiration HQE” (sans demander la certification qui coute cher pour pas grand chose). Il faut voir aussi qu’il s’agit d’un bâtiment très grand avec peu d’activité humaine, en clair un gros thermos… Le point délicat c’était plutot la gestion de l’humidité dans un bâtiment aussi étanche que la consommation énergétique.

wpDiscuz