Le premier parc éolien offshore pour EDF EN

EDF Energies Nouvelles lance avec ses partenaires de C-Power la première phase de construction de l’un des plus grands projets éoliens offshore en Europe dont elle détient 20,8%. Situé en Belgique, au large de Zeebrugge, le futur parc devrait à terme totaliser 60 éoliennes d’une capacité maximale de 300 MW.

Il s’agit du premier projet offshore d’EDF Energies Nouvelles, le premier également qui sera construit en Belgique.

D’une capacité de 30 MW, la première phase du projet, dite « de démonstration », consiste à installer 6 éoliennes de très grande puissance (5 MW chacune) d’ici octobre 2008, à 25 km au large de la côte, près de Zeebrugge, sur le banc de sable du Thorntonbank.

La construction représente un investissement de 150 millions d’euros, intégrant la totalité des coûts de développement et la majeure partie des coûts de raccordement des 60 éoliennes. Le financement a été mis en place auprès de Dexia, chef de file de l’opération, et de Rabobank, groupe bancaire néerlandais.

La construction sera effectuée sur la base de trois contrats clé-en-mains :

  • REpower, fabricant de turbines, fournira les éoliennes et assurera l’exploitation-maintenance,
  • Dredging International, société belge de travaux maritimes du Groupe Vinci, construira les fondations,
  • le consortium Dredging et Fabricom GTI fournira et installera les équipements électriques.

Ce projet est détenu par un groupement de sociétés, réunies au sein du consortium
belge C-Power, dans lequel EDF Energies Nouvelles a une participation de 20,8%.

Pour EDF Energies Nouvelles, qui envisage d’être présent dans l’éolien offshore de manière sélective, le projet C-Power réunit plusieurs conditions favorables : un risque réparti entre plusieurs partenaires, la possibilité d’un engagement limité dans le temps et un régime favorable de soutien de l’éolien offshore en Belgique.

Le projet final devrait comporter 60 éoliennes d’une capacité unitaire de 5 MW
correspondant à une puissance installée de 300 MW. La construction de
l’ensemble du parc éolien devrait s’étaler jusqu’en 2011 ou 2012.

Ce projet donne l’opportunité à EDF Energies Nouvelles de participer à la réalisation d’un des plus importants projets éoliens offshore européens et d’acquérir un savoir-faire qui pourrait être utilisé pour le développement d’autres projets éoliens offshore en Europe.

(src : EDF EN)
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz