Le Prix de l’inventeur européen 2011 décerné à …

L’Office européen des brevets, la présidence hongroise du Conseil de l’UE et la Commission européenne ont décerné mercredi le prix européen le plus prestigieux en matière d’innovation à l’Académie des sciences de Budapest.

Les lauréats par ordre d’importance selon les thématiques d’enerzine :

– PME : Jens Dall Bentzen, Dall Energy Aps (Danemark)

Le four spécial à faibles émissions développé par Jens Dall Bentzen brûle des biocarburants ayant un taux d’humidité de maximum 60 %. C’est donc un moyen idéal et peu onéreux pour produire de l’énergie de manière écologique et très efficace à partir de biomasse dans les usines et ateliers de fabrication.

Le Prix de l'inventeur européen 2011 décerné à ...

– Pays non européens : Ashok Gadgil et Vikas Garud, University of California/Lawrence Berkeley National Laboratory, WaterHealth International (Etats-Unis/Inde)

Le dispositif de désinfection de l’eau par ultraviolets développé par Ashok Gadgil et Vikas Garud n’a besoin que d’une lampe à ultraviolets de 40 watts pour désinfecter 1 000 litres d’eau par heure. Il a été installé dans plus de dix pays dans le monde et alimente plus de deux millions de personnes en eau propre.

Le Prix de l'inventeur européen 2011 décerné à ...

– Industrie : Ann Lambrechts, Bekaert (Belgique)

L’invention d’Ann Lambrechts a ouvert une multitude de nouvelles possibilités architecturales en améliorant la résistance à la flexion des constructions en béton armé. Les éléments en fibre d’acier qu’elle a mis au point augmentent considérablement la résistance du béton à la tension, réduisent les temps de construction et ont permis la réalisation de nombreuses structures spectaculaires, telles que le tunnel du Gothard.

Le Prix de l'inventeur européen 2011 décerné à ...

– OEuvre d’une vie : Per-Ingvar Brånemark (Suède)

Per-Ingvar Brånemark est le pionnier d’une méthode médicale à base d’implants en titane, appelée "ostéointégration", qui établit une connexion stable entre l’implant et l’os. Il s’agit aujourd’hui d’une technique d’implant standard en dentisterie, qui est très répandue dans le domaine de la chirurgie réparatrice.


– Recherche : Christine Van Broeckhoven, Vlaams Interuniversitair Instituut voor Biotechnologie (Belgique)

Le procédé de pointe élaboré par Christine Van Broeckhoven pour identifier les gènes de la maladie d’Alzheimer chez les patients a ouvert la voie au développement de médicaments et de traitements modernes contre cette maladie. Chacun des gènes et protéines qu’elle a identifiés est une "cible" potentielle pour les chercheurs qui mettent au point des traitements contre les maladies neurodégénératives.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz