Le programme-cadre d’Euratom étendu jusqu’en 2013

Une proposition concernant la prolongation du budget du programme-cadre d’Euratom (2007-2011), qui vise à financer la recherche nucléaire, pour couvrir les années 2012 et 2013 a été adoptée par Bruxelles lundi dernier.

Il s’agit d’une démarche formelle nécessaire pour que la durée effective du programme-cadre d’Euratom corresponde à la période de sept ans du septième programme-cadre principal de recherche (7e PC), qui prend fin en 2013. La proposition ne modifie pas la politique et était déjà envisagée par les institutions de l’UE lorsque les deux programmes ont été lancés, en 2007. L’adoption de cette proposition par le Conseil permettrait de poursuivre les travaux de recherche en cours, qui visent notamment à améliorer la sûreté nucléaire et la protection radiologique.

« La recherche d’Euratom représente depuis de nombreuses années une contribution essentielle à la sûreté, à l’efficience et à la compétitivité du secteur nucléaire. La proposition adoptée aujourd’hui permettra de poursuivre dans cette voie. L’énergie nucléaire demeure cependant une technologie que certains États membres choisissent d’utiliser, et d’autres non. Ce choix leur appartient et continuera de leur appartenir » a déclaré Madame Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne responsable de la recherche, de l’innovation et de la science.

Les programmes-cadres d’Euratom sont limités par le traité Euratom à une durée de cinq ans, alors que le 7e PC est prévu pour une durée de sept ans (2007-2013), ce pourquoi il y a lieu de proroger de 2 années le volet Euratom.

Le programme-cadre d’Euratom est conçu pour maintenir l’avance de l’Europe dans le domaine de l’énergie nucléaire en soutenant la recherche précommerciale et en facilitant le transfert de technologies entre les universités et l’industrie, en particulier pour contribuer aux niveaux les plus élevés de sûreté et de sécurité nucléaires et de non-prolifération.

L’accent sera mis sur la formation, le renforcement de la compétitivité du secteur nucléaire actuel, et la création d’un nouveau secteur industriel, la haute technologie pour l’énergie de fusion.

L’enveloppe prévue, 2,5 milliards pour la période 2012-2013, comprend un peu plus de 2,2 milliards (86% du total) pour la recherche sur la fusion nucléaire, principalement la construction du réacteur expérimental de fusion ITER, en France.

Le financement de projets de recherche sur la fission, y compris la protection radiologique, représente 118 millions d’euros. La recherche nucléaire et les travaux en relation avec la sûreté menés par le Centre commun de recherche (JRC) de la Commission, représentent 233 millions d’euros.

L’enveloppe de 2,2 milliards prévue pour la fusion inclut le supplément de 1,3 milliard par rapport aux projections initiales, jugé nécessaire pour ITER en 2012-2013.

[ Credit photo : ne vue éclatée du Tokamak ITER, montrant le plasma en forme d’anneau, ou de « bouée » à l’intérieur de la chambre à vide. ]

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le programme-cadre d’Euratom étendu jusqu’en 2013"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Ce qui vient de se produire au Japon ne devait jamais arriver! Il est plus que temps d’arrêter de jouer aux apprentis sorciers avec cette technologie! Il y aura d’autres tremblements de terres, d’autres catastrophes naturelles dans les siècles à venir, il est criminel de léguer aux générations futures ces problèmes!  Merci à nos dirigeants des années 70-80 qui nous lèguent tant de futurs problèmes avec notre parc nucléaire sur-dimensionné!!

Bombe humaine
Invité
Le monde vit dans le “progrès”. Chaque avancée technologique montre très vite ses limites, et, plus grave, nous prenons conscience petit à petit qu’on ne sait pas gérer la situation en cas d’accident, de panne… On n’ira jamais plus vite que Dame Nature et nous ne gagnerons JAMAIS la bataille contre elle. L’Homme est destiné à conquérir des territoires pour survivre, les épuiser, et en conquérir d’autres, par instinct de survie, jusque là, tout est normal. Mais à ce jeu là, il risque de se prendre à son propre piège en voulant montrer les gros bras face aux forces naturelles…… Lire plus »
wpDiscuz