Le projet de la ferme de 39 hydroliennes fluviales sur le Rhône sur les rails

Au lendemain du One Planet Summit, le sommet sur le climat organisé pour les deux ans de l’Accord de Paris, l’engagement autour du projet de ferme pilote d’hydroliennes fluviales sur le Rhône a été officialisé.

Ce projet, une première française, est porté par CNR, en partenariat avec HydroQuest et CMN, et lauréat de l’appel à projets « Énergies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME.

Composée de 39 hydroliennes fluviales HydroQuest River immergées dans le Rhône à l’aval de Génissiat (Ain), cette ferme pilote constituera le premier déploiement à grande échelle de la technologie et participe ainsi à la création d’une filière industrielle française d’hydroliennes fluviales.

Représentant un investissement de 12 millions d’euros, et financé à hauteur de 50% par l’ADEME, la ferme pilote d’hydroliennes devrait être mise en service en début d’année 2019.

Ce projet industriel d’innovation est né dans le cadre de la démarche Innov’Action de CNR. Installé à l’aval du barrage de Génissiat, près de la frontière suisse, il comprend l’installation d’une ferme de 39 hydroliennes fluviales HydroQuest River d’une puissance installée totale de plus de 2 MW, permettant une production moyenne annuelle d’électricité de 6 700 MWh (soit la consommation annuelle d’environ 2 700 habitants et l’équivalent de 2 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées par an). Il s’appuie sur l’expertise de la PME grenobloise HydroQuest dans la conception et le développement de technologies hydroliennes fluviales et maritimes.

CNR est en charge du développement du projet, de l’exploitation-maintenance et de l’ingénierie hydroélectrique de la ferme. CMN, partenaire industriel d’HydroQuest, assurera la fabrication des hydroliennes. Dans un secteur du Rhône très encaissé, les hydroliennes seront installées par groupes de 3, tous les 150 mètres environ, sur un linéaire de 2 kilomètres.

Le projet a été retenu par l’ADEME dans le cadre du fonds « Démonstrateurs pour la Transition écologique et énergétique » du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Il bénéficiera d’un financement de 50% environ, dont 1/3 sous forme de subventions, et 2/3 sous forme d’avance remboursable.

La mise en service de la ferme pilote est prévue pour le début de l’année 2019.

Partagez l'article
  • 20
    Partages

 



[ Communiqué ]

      

Articles connexes

1
Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Guy Weider
Membre

Intéressant ! « Sur les rails » ça veut dire quoi? puisque MeS prévue début 2019 !
Merci de nous dire
Salutations