Le projet de terminal méthanier du Verdon compromis

Très contesté, le projet de terminal méthanier du Verdon est largement compromis, suite à la décision du gouvernement de ne pas reconduire la convention de réservation de 4Gas.

Jeudi, lors du conseil de surveillance du grand port maritime de Bordeaux, le représentant du gouvernement a annoncé ne pas reconduire le contrat de réservation qui arrive à écheance le 4 août prochain. Cette convention avait été signée entre le port de  Bordeaux et le groupe néerlandais 4Gas pour 3 ans, en août 2006.

Cette décision traduit la volonté du secrétaire d’Etat au transport Dominique Bussereau "de ne pas accepter l’implantation d’une terminal méthanier", dans un "estuaire qui est le seul estuaire encore naturel en Europe."

Le projet classé Seveso II comprend deux cuves de stockage, une unité de regazéification, une unité de cogénération et une torche de 25 mde hauteur. Il représente un investissement de 400 millions d’euros.

Le directeur de 4Gas France, Henk Jonkman, a fait part de sa volonté d’intenter un recours juridique.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le projet de terminal méthanier du Verdon compromis"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
bmd
Invité

Voilà qui est bien. Espérons que cela soit la fin de ce projet idiot et dangereux.

wpDiscuz