Enerzine

Le réacteur de recherche d’EACL reprend ses activités

Partagez l'article

Énergie atomique du Canada limitée (EACL) a annoncé mercredi qu’elle a "récolté les premiers isotopes du réacteur NRU, en l’occurrence le molybdène 99, et que le réacteur fonctionne de façon stable".

Le 17 août 2010, le réacteur national de recherche universel (NRU) situé dans les Laboratoires de Chalk River a de nouveau été mis en service. "Tous les systèmes d’exploitation sont maintenant en marche et le NRU produit une fois de plus des isotopes à des fins médicales" précise EACL dans un communiqué.

"Durant la phase de mise en état d’arrêt, des réparations ainsi que plusieurs améliorations ont été effectuées sur le NRU. Celui ci peut maintenant être exploité selon un horaire d’exploitation régulier".

Le réacteur sera exploité à forte puissance pendant 23 jours de suite, puis sera mis en état d’arrêt prévu de cinq jours. Cette mise en arrêt de cinq jours permettra à EACL d’effectuer les travaux d’entretien prévus au réacteur. Le NRU sera ensuite de nouveau exploité à forte puissance, ce qui marquera le début d’un autre cycle de 28 jours. Avec ce programme prévu d’entretien et d’inspection, le NRU pourra être pleinement exploité selon les exigences réglementaires.

En plus de produire des isotopes à des fins médicales, le NRU est le principal réacteur de recherche qui fournit des matériaux et effectue des tests de radiochimie pour le compte de l’industrie nucléaire canadienne. Il produit aussi des neutrons pour le Conseil national de recherche, organisme dont les locaux se trouvent aux Laboratoires de Chalk River et qui effectue des expériences de diffusion des neutrons.


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz