Le rendement des cellules solaires Graetzel atteint 15% en laboratoire

Publié dans la prestigieuse revue scientifique Nature, l’équipe dirigée par l’inventeur de la cellule solaire du même nom (Graetzel) décrit un nouveau procédé de dépôt permettant de fabriquer des cellules à pigment photosensible ayant atteint en laboratoire un rendement de 15%.

Les cellules à pigment photosensible, inventées en 1991 par le Professeur Graetzel, voient ainsi leur rendement rejoindre, voire dépasser celui des cellules traditionnelles sans sacrifier la stabilité, a précisé l’EPFL dans un communiqué.

"Notre travail de recherche sur les cellules solaires à pigment photosensible aboutit – en laboratoire – à des rendements supérieurs à 15% et nos cellules – en extérieur – ont été validées avec un record du monde à 14,1%. Avec ce niveau d’efficacité, la technologie DSSCs s’avère extrêmement concurrentielle face aux cellules solaires classiques, en particulier si l’on considère que les cellules solaires à colorant n’ont pas besoin de conditions d’ensoleillement idéales pour produire de l’énergie. Dans la tâche qui consiste à faire passer cette technologie du stade de laboratoire à celui de l’industriel, nous sommes particulièrement attentifs au programme de Dyesol pour permettre un déploiement commercial dans un délai le plus court possible" a déclaré le Professeur Graetzel.

L’un des nombreux avantages de la technologie DSSCs (Dye-sensitized solar cells) par rapport aux cellules solaires classiques en silicium reste que l’énergie peut être générée même à de faibles luminosités (aube, crépuscule, conditions nuageuses, lumières artificielles, ombragées ou indirectes).

Afin d’obtenir ce rendement record pour ce type de technologie, les cellules solaires ont bénéficié à la fois de cette technique innovante et de matériaux clés comme la pâte développée par la société Dyesol : 18NR-T Titania. "Les récentes percées dans la technologie des cellules solaires à colorant sont vraiment étonnantes. C’est l’aube d’une nouvelle ère dans la production d’une énergie renouvelable efficace et abordable", a indiqué pour conclure le Président de Dyesol, Richard Caldwell.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le rendement des cellules solaires Graetzel atteint 15% en laboratoire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
crolles
Invité

Pas mal pas mal. Cependant, aucune donnée sur la durée de vie ? Cdlt

Pas naif
Invité

parce qu’une durée de vie ne s’établit pas de site, il faut faire de longs essais sur des pannaux produits industriellement et qui n’ont rein à voir avec ceux du labo. Ensuite, on étudie les mécanismes de dégradation ainsi que leur énergie d’activation (si cela a un sens pratique, ce qui est rare) avant d’aboutir à une première estimation honnête résulta,t d’une simulation informatique incluant ces dits mécanismes de-ci de-là

jpdebangui
Invité
Certes, ces travaux sont scientifiquement intéressants, mais qu’en est-il de l’application industrielle? sans doute trop tôt pour en parler. cependant, malgré tout l’intérêt du photovoltaïque, il ne s’intéresse qu’à une petite partie du spectre solaire. Lorsqu’on dir 15% de rendement, c’est 15% de la part optique visible du spectre, et cela me semble bien peu! Pourquoi ne voit-on pas plus de développement de petites unités solaires thermiques ? Elles auraient plusieurs intérêts : un rendement global plus important et la possibilité de stocker le liquide caloporteur chaud pour avoir de l’électricité la nuit, sans faire appel à l’EDF ou à… Lire plus »
Jojolapatade
Invité

Un vitrage photovoltaïque avec des cellules solaires à colorant basée sur de la technologie Graetzel

wpDiscuz