Le retour en grâce du charbon dans la Nièvre

Des énergies fossiles, le charbon (encore appelé houille), occupe la première place en terme de réserves mondiales avec une occupation de 64 %, contre 18 % pour les hydrocarbures comme le pétrole et le gaz.

A cause du pétrole cher, le charbon est en train de revenir sur le devant de la scène. Ainsi la réouverture de la mine à ciel ouvert à Lucenay-lès-Aix (Nièvre) va de nouveau permettre de produire de l’électricité en 2011. Le projet est estimé à 1,4 milliard d’euros, dont 1 milliard pour la centrale électrique, devrait durer cinq ans et générer 1 000 emplois.

L’utilisation du charbon dans les centrales thermiques reste très importante, car 90% de la production de charbon sert encore à générer de l’électricité dans le monde.

L’utilisation du charbon continue à faire des progrès en matière de réduction des émissions de polluants tels que le soufre, les oxydes d’azote et les particules fines. Par contre rien ou presque n’a changé en matière d’émission de gaz à effet de serre.

Une centrale au charbon actuelle émet sensiblement moins de CO2 par kilowatt-heure produit qu’une ancienne (du fait du meilleur rendement) mais deux fois plus qu’une centrale au gaz.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le retour en grâce du charbon dans la Nièvre"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
JMP
Invité

Comment sortir de l’engrenage? Je suis déspérée de voir que même en France nous en sommes à revenir au charbon. Quel désastre. Pendant ce temps, la planète chauffe…..surchauffe !

Claude
Invité

Il semble, si mes données sont exactes, que 40% du CO2 dégagé provient des incendies de forêts partout dans le monde et 40 autres % viennent des rejets volcaniques… 20% du C02 serait attribué aux activités humaines ! Il me semble donc que même si l’homme disparait totalement de la terre cette dernière devrait malgré tout continuer à se réchauffer… pour moi elle est lancée dans un cycle de réchauffement comme elle en a connu de nombreux depuis sa naissance. Je persiste donc à ne pas me laisser manipuler par les propos alarmistes qui doivent bien profiter à quelqu’un !

pnt
Invité

Bonne idée : n’épuise pas les faibles réserves de gaz naturel et contribue à l’indépendance énergétique. Reste évidemment le Co2… Quelle est l’entreprise qui s’inéresse à cette mine ?

Christophe2007
Invité

Quel gachis! Pour le même prix on a une centrale nucléaire qui produira plus lontemps(60 ans) une électricité propre sans saccager une grande surface encore intacte. Il vaut mieux produire l’electricité là où elle est demandée(le prix des nouvelles lignes n’est pas indiqué); par exemple en ajoutant une tranche sur un site nucléaire existant.

wpDiscuz