Le rôle fondamentale de l’argent pour l’énergie de demain

Comment assurer un développement durable de ses énergies vertes dans de telles conditions ?

Même si certains prédisent la fin de l’extraction minière de l’argent pour 2021, je ne crois pas beaucoup en cette date. Pour la simple raison que de nombreux gisements non rentables actuellement seront exploités à l’avenir lorsque le cours de l’argent aura grimpé et aussi parce que la production minière d’argent métal ne montre aucun signe de fléchissement, se maintenant constante ou bien à la hausse depuis 10 ans (1).

Une demande qui commence à surpasser les capacités de production

L’extraction minière de l’argent devrait se poursuivre au-moins jusqu’en 2046 (2). Pourtant, force est de constater que l’argent extractible des mines viendra bien à manquer un jour. D’autant plus que seul 40% de l’argent extrait du sol provient effectivement de mines d’argent, le reste est un sous produit de mines de cuivre, de zinc, de plomb… rendant sa production dépendante de la demande pour ces matériaux. On comprend bien ainsi qu’il faudra que le cours de l’argent grimpe énormément pour que son exploitation minière continue à la fin du XXI° siècle.

De plus, la demande en argent a déjà tendance à surpasser les capacités de production. C’est ce phénomène qui explique la hausse du cours de l’argent au cours des 10 dernières années. 2013 fut une année marquante puisque pour la première fois dans l’histoire, la demande d’argent métallique a surpassé de 3000 de tonnes l’offre. Tout indique que cette hausse du cours de l’argent devrait se poursuivre alors que l’extraction de minerai d’argent devrait se maintenir pour ensuite chuter.

L’argent et l’énergie

Dans le domaine de l’énergie, l’argent est utilisé pour deux applications principales. D’une part il est utilisé comme conducteur pour la fabrication des cellules photo-voltaïques des panneaux solaires et aussi comme couche réfléchissante sur les vitres de fenêtres pour limiter l’échauffement des bâtiments exposés au soleil (évitant ainsi l’usage de systèmes de climatisation).

Il est aussi utilisé pour la fabrication de piles. Les piles faites à partir d’argent concurrencent les piles lithium-polymères pour l’équipement des futures voitures électriques. Ces piles contiennent de l’argent (jusqu’à 35% de leur poids) sont plus performantes que les piles conventionnelles et plus écologiques à produire que les Lipo.

Avec le développement annoncé des technologies vertes (isolation des édifices, panneaux solaires et voitures électriques), les besoins en argent métal vont en croissant alors que la production de ce minerais est déjà ou presque à son maximum.

Le recyclage de l’argent

Le recyclage semble être la seule solution apportant une solution à la pénurie d’argent, alors que le recyclage ne représente actuellement que 20 % de la production annuelle d’argent, ce qui couvre 30% des besoins industriels. Pourtant, il est très rentable de recycler ce métal puisque son coût d’acquisition par recyclage est 5 fois moins cher que l’extraction minière.

Si le procédé de recyclage de l’argent est connu et ne pose pas de soucis techniques, c’est la collecte des déchets contenant de l’argent qui pose problème. Étant utilisé dans de nombreuses applications l’utilisant à l’état de trace et surtout dans des produits de grande consommation le contenant en faible quantité (appareils électriques, contacteurs, soudures…) il n’existe pas de filière de collecte actuellement en place pour augmenter la part de l’argent recyclé dans la production annuelle.

(1) : https://www.silverinstitute.org/site/supply-demand/

(2) : http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/la-fin-du-minerais-d-argent-pour-153222

[ Archive ] – Cet article a été écrit par N. Tranchant

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz