Le séisme provoque une fuite radioactive au Japon

Un séisme de magnitude 6,8 sur l’échelle de Richter a frappé dimanche la région de Niigata, dans le centre du Japon. La catastrophe a fait 9 morts et plus d’un millier de blessés et a suscité des inquiétudes concernant la sécurité nucléaire.

Malgré les normes parasismiques draconiennes en vigueur au Japon, un incendie s’est déclaré dans la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, l’une des plus grandes du monde. Selon le Nouvel Observateur, l’incendie a provoqué une fuite d’eau contaminée, qui a rejoint l’océan.

Si tout risque semblait écarté lundi, le ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Akira Amari, a demandé que la centrale soit maintenue fermée pour permettre une enquête approfondie.

"Nous voulons accélérer les travaux pour confirmer si [les réacteurs] peuvent résister à des forces et des scénarios divers de tremblements de terre" a-t-il déclaré

Mise en cause par le ministre, Tecpo (Tokyo Electric Power), la société exploitant la centrale, a reconnu publiquement "une certaine inefficacité dans [les] mesures d’extinction" de l’incendie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz