Enerzine

Le Siège de Masdar, premier complexe à énergie positive

Partagez l'article

Les architectes Adrian Smith et Gordon Gill ont remporté le concours international visant à concevoir le siège de la ville futuriste de Masdar, proche d’Abu Dhabi dans les Émirats Arabes Unis.

D’après ces concepteurs, se sera le premier bâtiment à zéro déchet et à zéro émission de carbone de la future cité verte, à être achevé (vers 2010).

Le projet a été retenu parmi 15 réalisations finales et 159 candidatures initiales. Les critères de sélection portaient sur la résolution de différentes fonctionnalités critiques comme la gestion de l’eau, l’efficacité énergétique, la qualité de l’environnement intérieur, la neutralité en émission de carbone et sur l’expérience des différents cabinets concernant la réduction de l’empreinte écologique. Quatre experts mondiaux dans la conception et l’architecture durable ont ensuite été chargés de présenter les propositions définitives.

"Nous sommes très heureux de travailler sur un projet de cette importance et de cette ampleur. Le Siège de Masdar est l’un des plus importants développements de notre temps " a déclaré Adrian Smith, l’un des deux architectes gagnants.

Le Siège de Masdar, d’un coût estimé à 300 millions de dollars, sera le premier bâtiment à énergie positive et à usage mixte de cette ampleur dans le monde. En d’autres termes, cette énorme structure aura la lourde tâche de générer plus d’énergie qu’elle n’en a besoin pour fonctionner. Autre défi de taille, la consommation d’eau devra être environ 70% moindre que les autres bâtiments à usage mixte de cette taille.

Le Siège de Masdar, premier complexe à énergie positive Pour atteindre ces objectifs, le complexe aura à sa disposition l’une des plus grandes surfaces photovoltaïques et éoliennes intégrées, le plus grand système de climatisation thermique et de déshumidification solaire. (pour plus de détails, cliquez sur la vignette ci-dessus)

L’eau sera fournie par l’usine de déssalement et fonctionnera à l’énergie solaire. L’aménagement urbain au sein de la ville et les cultures en dehors de la ville fortifiée seront irriguées avec des eaux retraitées.

Car l’énergie reste au coeur des préoccupations de cette ville nouvelle. Le Docteur et Sultan Al Jaber, chef des opérations du projet Masdar, s’est exprimé sur le sujet, lors d’une conférence sur la future stratégie énergétique de la ville : "Notre promesse est de résoudre les multiples facettes de ce problème. C’est pourquoi nous avons déployé un bouquet de solutions durables afin de répondre aux futurs défis énergétiques mondiaux."

Courant février 2008, la ville de Masdar s’affranchira des toutes premières émissions de carbone, de déchets, et de voitures. Cette ville à croissance finie accueillera pas moins de 1 500 entreprises et 50 000 résidents. La ville sera construite en sept étapes et devrait être achevée d’ici 2016. Le siège de Masdar fait partie de la première phase.

Voir également à ce sujet :

Abou Dhabi construit "Masdar", ville entièrement durable

Masdar siège

Le Siège de Masdar, premier complexe à énergie positive

Le Siège de Masdar, premier complexe à énergie positive


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Le Siège de Masdar, premier complexe à énergie positive"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Jerome
    Invité

    qui devrait être la règle. Ttes les autres constructions mettent la Vie en danger. En France la RT2005 (pourtant très loin des bâtiments à NRJ positive) n’est même pas appliquée…

    MeLL
    Invité

    Il faut faire attention à ce qui se dit, surtout dans les commentaires. Désolé Jérôme, mais la RT2005 est appliquée, par partout, pas par tous, je suis daccord, mais il ne faut pas généralisé. Il existe aussi des gens consciencieux qui font leur travail comme ils le doivent et, pour certains, anticipent même les RT. Bref, il y a du progrès à faire, mais rien n’est simple et tout prend du temps. Prenons le temps de donner de l’espoir.

    Mamouth
    Invité

    On a encore 20 ans de retard sur l’Allemagne. Et quand je dis 20, je mesure mes paroles: la RT allemande limitait en 1984 la consommation des bâtiments à 130 kWh/m2/an. C’est exactement la valeur limite retenue par la RT2005 pour la partie nord de la France (même latitude que le centre de l’Allemagne). À l’heure actuelle, leur RT applique une limite de 70 kWh/m2/an …

    chaib aziz
    Invité

    c’est un excellent projet et c’est interessant de l’utiliser comme modele en dessin anime pour sensibiliser les futurs generations

    bmd
    Invité

    Faire une ville dont les bâtiments sont à énergie positive, excellent! Mais ses habitants le seront-ils? Quid des voitures luxueuses, des produits alimentaires venant par avion, de la débauche d’ordinateurs et de congélateurs des habitants aisés de ces pays qui habiteront Masdar?

    wpDiscuz