Le silicium noir bouleverse la donne du photovoltaïque

Grâce à l’intuition d’un physicien de Harvard, un nouveau matériau appelé "silicium noir" pourrait révolutionner les technologies ayant attrait aux capteurs ultra-sensibles – ex. photographie numérique – et aux cellules photovoltaïques.

Selon les premières estimations, le silicium noir pourrait être de 100 à 500 fois plus sensible à la lumière que le silicium classique utilisé par les panneaux solaires.

Pour aboutir à ce résultat, le physicien Eric Mazur a soumis une plaquette de silicium (wafer) à un rayonnement laser ultrapuissant pendant un laps de temps très court. "La puissance utilisée correspondrait à tout le rayonnement solaire reçu sur la surface de la Terre à un instant T" indique le NewYork Times. Le chercheur a également appliqué de l’hexafluorure de soufre, un gaz utilisé couramment par l’industrie des semi-conducteurs pour réaliser des gravures.

"A l’oeil nu, le silicium est noir. Mais lorsqu’ Eric Mazur et ses chercheurs l’ont ausculté au microscope électronique, ils ont découvert que la surface était couverte de minuscules pointes." Dans un premier temps, ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils avaient découvert. Par la suite, il est apparu que ce nouveau matériau était capable d’absorber deux fois plus de lumière que le silicium traditionnel en plus de détecter le rayonnement infra-rouge.

Le silicium noir bouleverse la donne du photovoltaïque

L’université d’Harvard a annoncé qu’elle avait autorisé "SiOnyx", une société du Massachusetts a exploiter les brevets du silicium noir. Aussi, la première application commerciale à profiter de ce matériau sera vraisemblablement les systèmes de vision nocturne.

La production de galettes de silicium noir pourrait voir le jour assez rapidement car le procédé n’implique pas de modifications importantes dans les processus industriels existants.

Un projet solaire ? Obtenez des devis gratuits sur l’installation de panneaux solaires photovoltaïques : cliquez ici
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le silicium noir bouleverse la donne du photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Of92
Invité

Bilan carbonne d’un procédé qui utilise autant d’énergie? En effet la “puissance utilisée correspondrait à tout le rayonnement solaire reçu sur la surface de la Terre à un instant T” même sur une période courte c’est énorme….Vivement d’en savoir plus

Fredjke
Invité

Et si pour ce temps si court on utilisait la décharge d’un condensateur rechargé par des panneaux solaires super performant placé sur le toit de l’usine ? Ceux la même qui sortiront de cette usine ???D’accord, le plus dur c’est la première décharge pour créer le premier panneau … l’oeuf et la poule …

Cramelas
Invité

Il doit s’agir je pense d’un de ces lasers pulsés qui émettent toutes les secondes une impulsion lumineuse de quelques joules et extrêmement brève (de l’ordre de la femtoseconde, soit 10^-15 s). Evidemment, si on calcule la puissance instantanée durant l’impulsion, on arrive à un chiffre faramineux de l’ordre du pétawatt. Mais la puissance consomée en moyenne sur le long terme reste de quelques watts.

nahouhak
Invité

J’aurais bien voulu savoir ce que “100 à 500 fois plus sensible à la lumière” voulait dire, puisqu’il est évident que ça n’a pas rapport au rendement. C’est peut être de la physique à un niveau supérieur au mien, mais j’aurais quand même voulu avoir une idée, il faudra que je fasse une petite recherche quand j’aurais le temps. (et bien sûr, si quelqu’un de passage a une réponse, merci d’avance)

Guydegif(91)
Invité

Qu’ont donné les travaux de Eric Mazour de Harvard cinq ans plus tard? Flop? Succès? On en est-on sur le ”silicium noir”, qui semblait si prometteur pour la flière Solaire? ”…silicium noir pourrait être de 100 à 500 fois plus sensible à la lumière que le silicium classique utilisé par les panneaux solaires…” Merci de nous faire un état des lieux! A+ Salutations Guydegif(91&68)

wpDiscuz