Le SIPR s’explique et répond aux critiques du collectif TPAMPS

Le Président du Syndicat des Installateurs Photovoltaïque du Résidentiel (SIPR), David Haïun, a publié en fin de semaine dernière une lettre ouverte, expliquant sa prise de position quant à l’affaire qui l’oppose au Forum-Photovoltaïque et dont la décision finale du jugement est attendue le 29 mars prochain.

"C’est avec tristesse, mais sans surprise, que j’ai pris connaissance de la réaction du collectif Touche pas à mon panneau solaire, qui a décidé de soutenir Forum Photovoltaïque dans la démarche qui nous opposent à eux."

"Ce soutien n’est pas étonnant ; il a le mérite de témoigner très exactement de ce que nous voulons dénoncer. Ce qui pénalise notre secteur, ce ne sont pas seulement les pratiques commerciales abusives, mais bien la collusion qui règne entre forums prétendument neutres et groupement d’intérêts professionnels."

"Ce soutien n’est pas surprenant mais il reste sans importance, tant la crédibilité du TPAMPS s’est érodée en 27 mois. Depuis leur création au lendemain d’un moratoire de sinistre mémoire, le collectif TPAMPS, aura surtout été une structure impuissante. Les dirigeants de ce collectif se sont révélés incapables de se hisser à la hauteur de l’enthousiasme qu’ils ont suscité. Incapables de faire avancer le moins du monde la promotion de l’énergie photovoltaïque en France, et de défendre les intérêts de la filière alors que la France reste très en retard par rapport à nombre de ses voisins européens. Incapables de mettre sur pied un plan d’aide aux petits producteurs individuels, aux entreprises en difficultés. Incapables de travailler à l’émergence d’une véritable filière industrielle française du photovoltaïque."

"Témoin de leur immense dynamisme, on ne leur compte que quelques rares prises de parole sur toute l’année 2012 et encore moins d’actions. Les préoccupations manquent-elles tellement ? La déprofessionnalisation, le soutien aux producteurs individuels, la destruction d’emplois, la création d’espace de concertation avec les pouvoirs publics, ne constituent-elles pas des priorités pour notre activité ?"

"Les dirigeants de ce collectif n’ont en fait jamais cessé de se déconsidérer eux-mêmes."

"A la défense des intérêts de notre filière, ils ont préféré l’engagement partisan : n’ont-ils pas demandé de « sortir les sortants » lors des dernières élections, reprenant à leur compte, et en notre nom à tous, les discours des partis politiques les plus radicaux ? Et que penser de cette phrase terrible qui, dans leur verbeux communiqué de soutien au forum Photovoltaïque sonne comme un lapsus : « De nombreuses installations non conformes, conséquence souvent de main d’oeuvre non qualifiée voire étrangère ayant du mal à appliquer les normes et règles d’usage en France» ; pour les dirigeants du collectif TPAMPS, pire que la main d’oeuvre non qualifiée, il y a donc la main d’oeuvre étrangère."

"C’est donc lassé de voir l’inertie d’une structure née de manière spontanée, suscitant des espoirs qu’en 27 mois elle a largement eu le temps de décevoir, que nous avons décidé de fonder un syndicat professionnel, le Syndicat des Installateurs Photovoltaïque du Résidentiel."

"Notre syndicat est récent, il a été créé fin 2012. Il est né de la volonté d’acteurs qui partageaient des valeurs et une vision commune pour la filière. Il est ouvert à toutes les structures qui voudront nous rejoindre, qui se reconnaissent dans nos orientations et qui sont prêtes à apporter les preuves de leur intégrité."

"Notre association est déjà représentative de la réalité du paysage photovoltaïque aujourd’hui. Dans un marché atomisé, composé de milliers de petites entreprises durement fragilisées par le moratoire de 2010, les structures qui composent le SIPR représentent à ce jour 15% du marché du photovoltaïque résidentiel et ont créé plusieurs centaines d’emplois dans les dernières années."

Le SIPR a été constitué pour défendre la réputation de notre filière.

"Il a décidé d’assigner les structures qui espèrent prospérer sur un travail de sape permanente de l’ensemble de notre profession. C’est dans ce cadre que nous avons entamé une procédure contre le Forum-Photovoltaïque, procédure qui ne semblait pas totalement infondé puisque les administrateurs de ce site ont de leur propre chef décidé dans un premier temps de suspendre leur activité."

"Le SIPR a été constitué pour venir en aide aux petits producteurs abusés, pratique marginale mais qui doit être combattue."

"Et c’est pour cette raison que nous avons créé un dispositif totalement gratuit de prise en charge. Le SIPR se propose de raccorder, terminer les chantiers et assister tous les producteurs individuels victimes d’abus, gratuitement. Dès l’annonce de ce dispositif nous avons reçu plusieurs appels de propriétaires. Les dossiers seront instruits, les installations raccordées, les chantiers terminés. Et nous ne manquerons d’apporter prochainement les preuves de cet engagement. Et de dresser dans l’année un premier bilan du mal-équipement en France."

"Le photovoltaïque résidentiel est une filière innovante et écologique, qui a permis la création de milliers d’emplois directs et indirects en France ces dernières années, emplois à 100 % non délocalisables. Notre ambition est simple, nous voulons travailler pour qu’émerge enfin une véritable industrie du photovoltaïque en France. Toutes les bonnes énergies qui voudront rejoindre le SIPR seront naturellement les bienvenues."

"Par ce texte, j’ai voulu éclairer chacun sur le sens de notre démarche. Je ne laisserai plus quiconque nous accuser d’entreprise manipulatrice. Personne n’a le monopole de la promotion du photovoltaïque en France et certainement pas des acteurs débordés par l’enthousiasme qu’ils ont suscité à leur création et soucieux de masquer le décalage qui existe entre leur inertie et notre dynamisme."

David Haïun, Président du SIPR

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le SIPR s’explique et répond aux critiques du collectif TPAMPS"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Cb
Invité

Encore un article qu’Enerzine aurait mieux fait de ne pas publier ! Le SIPR fera bientôt la une des grands JT pour leurs malfaçons et leurs pratiques commerciales douteuses. Tous les arguments sont faux ou détournés de leur contexte.

Cb
Invité

SIPR = Groupe Solaire De France, même adresse, même patron… On ne peut pas être juge et partie…

wpDiscuz