Enerzine

Le Solar Odyssey à découvrir au Nautic de Paris

Partagez l'article

A peine les premiers essais en propulsion tout électrique effectués à la Trinité-sur-Mer, Solar Odyssey a pris la direction de Paris où il a été invité par le Nautic qui fête ses 50 ans.

Le Solar Odyssey a été conçu pour s’attaquer au record de l’Atlantique et au premier tour du monde électro-solaire, le premier passage étant détenu par les suisses du catamaran Sun 21 en 2005 (29 jours) que l’on pourra comparer aux 26 jours du germano-suisse Planet Solar en 2010, sur une route un peu différente. Cependant, Solar Odyssey n’empruntera pas la même voie que ses prédécesseurs, ayant fait le pari de la légèreté afin d’atteindre des vitesses de croisières "commerciales" d’environ 8 nœuds. Pour mémoire : le Sun 21 / 14 m / 12 tonnes, le Planet Solar 31m / 95 tonnes et le Solar Odyssey 18,28 m / 5,5 tonnes.

"Il y a 18 mois, Solar Odyssey n’était encore qu’une ébauche, à savoir une coque et deux flotteurs tout juste sortis de leurs hangars de réserve. Aujourd’hui, nous avons un trimaran qui navigue tout à l’électricité. Nous venons de faire les premiers tests hydrodynamiques avec cette seule énergie et les résultats sont encourageants : entre 7 et 8 nœuds avec 20 nœuds de vent quasi dans le nez. Nous avons encore beaucoup de mise au point et de réglages à faire, avant de passer à la structure électro-solaire qui sera en surface, adaptée au bateau et à nos besoins en énergie" a indiqué Frédéric Dahirel, l’un des skippers de Solar Odyssey.

Rien de mieux que la nature pour y puiser l’inspiration. Après de nombreuses études, c’est finalement la forme d’une raie manta qui a été retenue pour supporter la structure electro-solaire : d’abord pour son fort pouvoir couvrant qui autorise une belle surface de panneaux photovoltaïques, puis pour ses ailes repliables qui permettent de diminuer le fardage la nuit ou en cas de mauvais temps ; enfin pour sa fluidité qui s’accorde parfaitement avec le trimaran aux lignes effilées.

Le Solar Odyssey à découvrir au Nautic de paris

Pour cette dernière phase de mise en œuvre – après la fin des essais hydrodynamiques qui reprendront après le Nautic – Solar Odyssey a besoin de trouver des partenaires. Car selon Pierre-Marie Lemer, Pdg de Lemer Pax et initiateur du projet : "l’aventure s’est révélée beaucoup plus complexe que l’idée que nous nous en faisions au départ. En fait, à chaque étape de la conception ou de la fabrication, nous avons rencontré des verrous technologiques, car nous visons de vraies vitesses commerciales. Mais nous avons déjà franchi positivement pas mal de paliers".

Notes :

Le Team Solar Odyssey sera présent dans "Les Allées du Grenelle de la Mer", Hall 1 / Stand M 100.
Plus d’infos : www.solar-odyssey.com
Le Nautic : www.salonnautiqueparis.com
Paris Porte de Versailles, Du 4 au 12 décembre / 3 décembre pour la presse

Le Solar Odyssey à découvrir au Nautic de paris


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Le Solar Odyssey à découvrir au Nautic de Paris"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fredo
    Invité

    bonne idée le look raie manta, je suis plus sceptique sur les verrous technologiques qu’il serait interessant de connaître.

    wpDiscuz