Le Taxi solaire a bouclé son tour du monde

Après un périple de plus d’un an et 53 451 km parcourus, Louis Palmer a bouclé son tour du monde au volant d’un taxi solaire.

Jeudi, l’ingénieur et premier chauffeur de taxi solaire au monde a regagné son point de départ, Lucerne, quitté le 3 juillet 2007. Depuis cette date, Louis Palmer aura parcouru 53 451 km, traversant 4 continents d’ouest en est, et une quarantaine de pays.

Son parcours : L’Europe orientale, le Moyen-Orient, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Asie du Sud-Est, la Chine et les Etats-Unis, avant de regagner l’Europe, passant par la France, l’Angleterre, la Scandinavie et l’Allemagne.

Puisqu’il s’agit d’un taxi, à deux places, Louis Palmer a embarqué un millier de personnes au cours de son voyage. Dont quelques personnalités : Ban Ki Moon, secrétaire général de l’ONU, le réalisateur James Cameron ou encore le Président du Giec, Rajendra Pachauri.

Muni de trois roues, le véhicule tire une remorque recouverte de 6m² de panneaux solaires. Ceux-ci lui offrent 400 km d’autonomie sous le soleil et une vitesse de pointe de 90 km/h. Par temps couvert, ou de nuit, il peut encore parcourir 60 km grâce à sa batterie.

L’ingénieur reconnaît que le véhicule n’est pas autonome pour autant : il lui a fallu recourir au réseau électrique local pour fournir la moitié de l’énergie qui lui était nécessaire. Mais il tient à préciser que les émissions de CO2 ont été compensées par des panneaux solaires installés en Suisse. Et que le véhicule n’aura, au final "consommé aucune goutte de pétrole."

Le projet SolarTaxi a reçu le soutien de plusieurs écoles d’ingénieurs suisses.

Au-delà du défi technique, l’objectif était avant tout de démontrer à travers le monde entier que l’énergie solaire est une option viable pour un transport plus propre. Au cours de son aventure, il a donné une centaine de conférences de presse, et est apparu dans de nombreux journaux et télévisions.

A peine arrivé, Palmer pense déjà à repartir. Dans douze mois, il prendra le départ de Copenhague, à l’occasion de la conférence internationale sur le climat, pour un nouveau tour du monde. Cette fois, en 80 jours.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le Taxi solaire a bouclé son tour du monde"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Bravo à Louis Palmer d’avoir osé et d’avoir réussi !Voici une belle démo de la faisabilité:”…l’objectif était avant tout de démontrer à travers le monde entier que l’énergie solaire est une option viable pour un transport plus propre”.Avec qq moyens de R & D conséquents supplémentaires  l’on pourrait attendre de nos industriels de concrétiser des solutions praticables pour le grand public….Certains sont déjà partis dans ces voies….faut conforter et faire aboutir à grande échelle pour un plus grand nombre.A+ Salutations Guydegif(91)

Lafden
Invité

Quelle belle démonstration, qu’il est possible de diminuer considérablement notre consommation d’énergies fossiles. Commercialisons ce genre de véhicules à la vitesse grand V.Il y a également d’autres types d’énergies renouvelables qu’il faut valoriser.Je vous suggère de consulter mes articles sur le sujet : http://www.denis-laforme.over-blog.com

Vim
Invité

oue…enfin bon” il lui a fallu recourir au réseau électrique local pour fournir la moitié de l’énergie qui lui était nécessaire” =>centrale charbon ou nucleaire pas top

guignol07
Invité

Moitié solaire moitié pollution, certes. Mais c’est un bon début. Ce qui est épatant, c’est que c’est toujours l’oeuvre de particuliers. On sent que les industriels ont encore des couilles en or à se faire avant qu’on nous propose ce genre de véhicule. Parce que sinon ce serait déjà une réalité.La devise du capitalisme dans toute sa splendeur c’est : “après moi le déluge…”Enfin elle a de la gueule en plus sa petite chariotte. Pas comme les nouvelles Traban (question design et matériaux ) qu’on a présentées au Mondial de l’auto à Paris.

Prossol
Invité

Faudra  faire  des   voitures  solaires  moins  chères   pour que   ce    soit  vraiment   crédible  .

phigoudi
Invité
Je ne comprends décidemment les gens qui sont systématiquement négatifs ! Bien sûr, Vim, il y a de mauvais moyens de produire de l’énergie.Mais saluons quand même les efforts de ce gars-là, son innovation, le boulot autour, le périple. Même si son véhicule n’est pas à 100% autonome, gageons qu’il le deviendra bientôt. Et puis qui te dit qu’il ne prend pas son électricité chez Enercop ou autre énergie verte ? Je suppose qu’il en est malade, de ne pas avoir été totalement autonome . Il ne faut être béat d’admiration devant les sujets d’Enerzine, évidemment, mais ne pas non… Lire plus »
wpDiscuz