Le terminal GNL de Zeebrugge double sa capacité

En avril 2008, un quatrième réservoir de stockage de GNL ainsi que des installations de regazéification supplémentaires ont été mises en service au Terminal GNL de Zeebrugge.

Cette opération, qui permet de doubler la capacité annuelle de 4,5 à 9 milliards de mètres cubes de gaz naturel, constitue une nouvelle étape dans le développement de Zeebrugge en tant que plaque tournante des flux gaziers en Europe.

Comme le Terminal peut désormais accueillir 110 méthaniers par an, Fluxys LNG s’attend à une hausse du trafic maritime. En 2004, Fluxys LNG a vait conclu des contrats à long terme avec trois affréteurs : Qatar Petroleum/ExxonMobil, Distrigaz et Suez LNG Trading. Sur la base de ces contrats, Fluxys LNG avait décidé de doubler la capacité du Terminal en construisant un quatrième réservoir de stockage de GNL et des installations de regazéification supplémentaires. Les nouvelles installations étant à présent opérationnelles, Fluxys LNG va progressivement doubler, d’ici la fin de l’année, le nombre de slots offerts aux affréteurs , qui ont contracté de la capacité à long terme en 2004.

Avec la mise en service du quatrième réservoir, la capacité de stockage tampon au Terminal atteint 380 000 mètres cubes de GNL, soit l’équivalent de trois cargaisons. Quant aux nouvelles installations de regazéification, elles permettent d’augmenter la capacité d’émission à 1,7 million de mètres cubes de gaz naturel par heure : à présent, deux jours suffisent pour regazéifier et injecter dans le réseau le volume complet de GNL contenu dans un méthanier.

Les autorités portuaires de Bruges (MBZ) ont entamé des travaux de dragage dans le port de Zeebrugge, afin de pouvoir accueillir, dès l’été 2008, des méthaniers beaucoup plus imposants, qui sont capables de transporter jusqu’à 210.000 m³ de GNL, contre 155.000 m³ aujourd’hui.

Renforcement du rôle de plaque tournante de Zeebrugge :

Au départ du Terminal GNL, le gaz naturel peut être transporté à des fins de consommation en Belgique, mais il peut également être acheminé vers tous les marchés voisins. Grâce au doublement de sa capacité, le Terminal conforte sa position de porte d’accès du GNL en Europe de l’Ouest. Cette extension de capacité a également un impact positif sur le marché belge, puisqu’elle permet de renforcer la sécurité d’approvisionnement tout en soutenant le développement d’une plus grande concurrence.

Le 1er février, Fluxys a lancé le service complet de plate-forme ZEE, qui permet aux utilisateurs du réseau d’échanger du gaz naturel, sans restriction de capacité, entre tous les points d’entrée de la zone Zeebrugge :

  • le Terminal GNL ;
  • le Hub de Zeebrugge ;
  • l’Interconnector Zeebrugge Terminal (IZT), via lequel le gaz britannique peut être acheminé vers le Continent européen, tout comme le gaz du continent peut être expédié vers le Royaume -Uni ;
  • le Zeepipe Terminal, à partir duquel le gaz norvégien est acheminé vers la Belgique et la France ;

Fluxys prépare également d’importants investissements dans de nouvelles capacités, afin de faire transiter par Zeebrugge de plus grands volumes de gaz naturel à destination des marchés limitrophes.

Consultation du marché en cours en vue d’une éventuelle deuxième extension de capacité : L’importance du GNL pour l’approvisionnement de l’Europe ne cesse de croître . C’est la raison pour laquelle Fluxys LNG a lancé une consultation du marché internationale en décembre 2007, afin d’évaluer l’intérêt pour de la capacité supplémentaire au Terminal. Mifévrier 2008, 15 parties avaient manifesté leur intérêt pour ce projet, qui sera donc poursuivi.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz