Le trou de la couche d’ozone s’est étendu en 2008

Le trou dans la couche d’ozone qui protège la terre des radiations solaires s’est agrandi en 2008, révèle mardi l’Organisation météorologique mondiale (OMM), qui appelle à la poursuite de programmes d’observations et de mesures jugés cruciaux.

« Après des décennies d’attaques chimiques, il faudra au moins 50 ans de plus pour réparer le trou d’ozone », a alerté le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à l’occasion de la journée internationale pour la préservation de la couche d’ozone, célébrée le 16 septembre.

Le Secrétaire général a exprimé l’espoir que les progrès constatés grâce au suivi scientifique encourageront les Etats Membres à prendre des mesures contre de nombreux autres défis environnementaux, et pas seulement en période de croissance.

L’ozone est un gaz qui entoure la terre à une altitude de 15km à 50km et qui absorbe plusieurs sortes d’ultraviolets provenant de la lumière solaire. La destruction de cette couche par des produits chimiques industriels ou ménagers réduit cette protection en accroissant l’exposition des êtres vivants à ces UV nocifs et contribue à « l’effet de serre », à savoir le réchauffement de la planète.

En 1985, outre une réduction globale de la couche d’ozone autour de la planète, a été découvert un « trou » dans cette couche dans l’hémisphère Sud, au-dessus de l’Antarctique, à partir de mesures prises depuis les années 50.

En 1985 a été signée par 22 pays la Convention de Vienne, puis deux ans plus tard le Protocole de Montréal pour prendre des mesures telles que l’élimination des chlorofluorocarbones (CFC) utilisés dans les aérosols et les réfrigérateurs et à présent les hydrochlorofluorocarbones (HCFC).

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le trou de la couche d’ozone s’est étendu en 2008"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
nahouhak
Invité

On m’avait annoncé que l’an dernier le trou de la couche d’ozone avait cessé de s’agrandir, et il devait commencer à se refermer, que s’est-t-il donc passsé ? Est-ce le développement des pays ne respectant pas le protocole de Montréal ?Dans tout les cas, bien triste nouvelle, surtout que l’on a remplacé les fluides frigorigènes fortement nocifs envers l’ozone par des fluides étant des gaz à effet de serre bien plus “puissants”  ayant une durée de vie plus longue.

wpDiscuz