Le village Olympique de Montréal choisit le gaz naturel

Afin de réduire ses coûts d’énergie, le Village Olympique de Montréal, qui abrite plus de 1.000 logements et plus de 18 580 m2 d’espaces commerciaux, a décidé de remplacer les appareils électriques désuets servant à produire l’eau chaude domestique pour des appareils à haute efficacité énergétique au gaz naturel.

Ainsi, grâce au prix concurrentiel du gaz naturel, le Village Olympique économisera en moyenne 65 350 dollars canadien (soit 48 500 euros) par année pour  ce poste budgétaire.

Le Village Olympique a été construit en 1976 afin de loger les athlètes lors des Jeux Olympiques de Montréal. Après l’événement, le complexe a été converti en immeuble à appartements locatifs. Situé à l’Est de Montréal, cet impressionnant immeuble est constitué de deux bâtiments de 23 étages en forme de pyramide, d’où le nom de Pyramides Olympiques.

Initialement, les deux pyramides olympiques de ce symbole montréalais possédaient chacune un réservoir chauffé à l’aide de serpentins électriques. « Avec les années, le système électrique des deux tours ne permettait plus de produire en quantité suffisante l’eau chaude domestique requise. De plus, l’augmentation des coûts d’entretien et de production représentait un enjeu important pour nous », a déclaré M. Kevor Meterissian de la Société de Gestion Cogir, responsable de la gestion des pyramides olympiques.

Le client a choisi d’installer 3 chaudières à condensation à gaz naturel à haute efficacité énergétique et 2 réservoirs pressurisés de près de 10 000 litres chacun pour chacune des deux tours. Les travaux ont été complétés pour la première tour à l’été 2010 et les travaux de la deuxième tour sont prévus pour 2011.

Grâce aux programmes en efficacité énergétique et au programme de rabais à la consommation de Gaz Métro, le Village Olympique a bénéficié d’aides financières importantes équivalant à 40 % des coûts d’investissement pour le remplacement du système électrique par les nouveaux appareils au gaz naturel. Le rendement de l’investissement de 3,3 ans est particulièrement intéressant.

« Nous sommes très fiers que le Village Olympique ait choisi le gaz naturel pour alimenter ses nouveaux appareils. Pour notre client, ceux-ci serviront à produire de l’eau chaude en plus grande quantité, à une température plus élevée et à moindre coût. Ce sont des économies annuelles de 65 350 $ CAD par année sur leur facture de chauffage de l’eau chaude domestiques une fois les travaux complétés dans les deux tours, » a souligné Patrick Mekhaël, directeur ventes, comptes majeurs chez Gaz Métro.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz