Le Watercone, de l’eau potable à bas coût

Simple à utiliser, léger et mobile, le Watercone est un déssalinisateur à énergie solaire qui convertit l’eau salée ou saumâtre en eau douce.

"Chaque jour 5 000 enfants meurent des suites de diarrhée causée en buvant de l’eau impropre à la consommation" indique l’UNICEF. Avec un maximum d’1,7 litres par jour, le Watercone pourrait couvrir les besoins quotidiens en eau douce des habitants des pays – chauds / tropicaux – déficitaires en eau.

Le Watercone peut être considéré comme une étape dans le processus de condensation de l’eau avec un degré d’efficacité de 40% (GTZ Allemagne).

Basé sur une évaporation de 8,8 litres par mètre carré (rayonnement solaire moyen, à Casablanca, Maroc), le Watercone d’un diamètre compris entre 60 et 80 cm est en mesure de générer des rendements d’1,0 à 1,7 litres d’eau de condensation par jour (24 heures).

Grâce à l’irradiation solaire, l’eau se condense – apparaîssant sous forme de gouttelettes sur la paroi interne du cône, – et laisse de côté le sel et autres impuretés. Ces gouttes ruissellent ensuite vers une dépression circulaire à la base du cône. En dévissant le capuchon à l’extrémité du cône et en tournant ce dernier tête en bas, l’eau potable est recueillie.

Le Watercone, de l'eau potable à bas coût

Fait de polycarbonate, le Watercone résiste aux UV et peut être utilisé quotidiennement pendant 5 ans. Le matériau est non-toxique, non inflammable et recyclable à 100%.

Le Watercone, de l'eau potable à bas coût

Le prix de commercialisation du Watercone se situe aux alentours de 20 euros.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Le Watercone, de l’eau potable à bas coût"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
foufeff
Invité

C’est une très belle initiative, ingénieuse et réaliste d’un point de vue économique, mais d’un point de vue de l’hygiène et de la sécurité alimentaire? Les polycarbonates étant dans le collimateur de quelques organismes et même en voix d’interdiction dans certains pays, je pense qu’un autre matériau serait le bienvenu !!!

Gilles monette
Invité
For love the planet soon and for the futur life safety together around the worldwide-beater To whom is concern, Signing of the Kyoto Protocol has underscored the need to find ways to reduce POLLUTION in all of its forms. We have developed a technology which can make internal combustion engines environmentally friendly. DCarbon+ can contribute to the improvement of the quality of the air and the Kyoto effort for the reduction of greenhouse gases. The goal of these products is to: 1. To reduce and / or eliminate toxic pollutants, 2. To reduce production of greenhouse gases and this, for… Lire plus »
Green kyoto
Invité
http://www.dcarbon.com Entretien, et environnement vert un air sain avec dcarbon+. pour Kyoto L’auto ou le camion sur lesquel un entretien approprié du moteur à essence ou diésel et de l’installation du dispositif antipollution Dcarbon+ est effectué polluent moins et sont plus éconergétiques. Pour produire un rendement supérieur, de durer prolongé et d’avoir une valeur de revente en $$$$$, ils vous permettent de réaliser des économies $$$$$. Voici quelques conseils pour maintenir le rendement optimal de votre moteur à combustion interne 2 & 4 temps de votre véhicule. Suivez toujours les directives d’entretien de votre manufacturier pour vous aider à identifier… Lire plus »
Elisabeth
Invité

ce n’est bien sûr pas le sel qui s’évapore, mais l’eau, en laissant le sel par terre! sinon, l’idée n’est pas bien neuve, mais la remettre au goût du jour, ça c’est une bonne idée…

enerZ
Invité

Vous avez raison, il y a eu une inversion dans la phrase. La rédaction

Guydegif(91)
Invité
Le concept est très bon, déjà un peu ancien, mais qui a le mérite d’exister….j’avais trouvé 1 piste allemande à ce sujet il y a qq temps, mais site un peu tari…oh! Pour plus de clarté, la phrase: ”Grâce à l’irradiation solaire,…vvv… l’eau se condense, apparaîssant sous forme de gouttelettes sur la paroi interne du cône, et laissant de côté le sel et autres impuretés”, mérite en effet une re-écriture, du genre: Rajouter à la place des vvv insérés ci-dessus: ”…l’eau s’évapore puis se condense, apparaissant sous forme de gouttelettes….” Question 1: comme Foufeff je suis un peu sceptique sur… Lire plus »
Origin1.0
Invité
Info ; le watwercone ne présente pas une pollution alimentaire du fait de sa matière quant à son utilisation en condition de température située entre -10° et + 50°. Les poly-c. ne sont PAS de simples matières plastique. Le procédé de fabrication des poly-c est exempt de captation nocive (voire les diverses application usuelles en cours dans le mode alimentaire). L’utilisation prévue par l’effet de cet ustensile est sans aucun risque pour les êtres qui y ont recours. La démocratisation de ce genre d’appareil servant à purifier l’eau toruble et salée est encore novatrice, mais son essort va grandir, c’est… Lire plus »
wpDiscuz