L’eau de mer pour chauffer et climatiser un quartier de Marseille

Optimal Solutions, filiale de Dalkia (groupe EDF), a conçu et réalisé à Marseille, un réseau d’eau tempérée pour alimenter des bâtiments en chaleur et en froid à partir d’une énergie 100 % renouvelable : la thalassothermie, ou l’énergie thermique des mers.

Ce réseau innovant a la particularité de fournir simultanément de la chaleur et de la climatisation aux bâtiments grâce à la récupération de calories sur eau de mer. Il s’agit d’une première en France.

Les avantages sont nombreux : 4 kWh restitués en chaud ou froid pour 1 kWh électrique consommé ; 22 MW de capacité de production de chaud et de froid (dont 5MW pour l’éco-quartier Smartseille) ; Le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la climatisation produits avec 75 % d’énergie renouvelable ; Une TVA réduite à 5,5 sur la facture énergétique.

Le réseau est composé d’une boucle d’eau tempérée qui relie la station de récupération de calories sur eau de mer – située sur le port de Marseille – aux pompes à chaleur installées au sous-sol des bâtiments. Il fait partie intégrante de l’éco-quartier Smartseille qui s’étend sur 2,7 hectares, construit par Eiffage. Optimal Solutions assure depuis 2016 la fourniture d‘énergie aux premiers occupants de cet éco-quartier.

Grâce à Massileo, les émissions de gaz à effet de serre seront réduites de 80 %.

Par ailleurs, Massileo intègre les bâtiments autant comme consommateurs que comme producteurs d’énergie. Ainsi, il relie les différents immeubles (bureaux, logements, commerces) en mutualisant les besoins des occupants et en permettant aux bâtiments d’échanger leurs calories. Par exemple, la chaleur dégagée lors de la production de froid pour les bureaux est récupérée et utilisée pour chauffer les logements et inversement. Résultat : zéro gaspillage énergétique.

« Le projet de géothermie marine du groupe EDF est une pièce maîtresse de l’EcoCité Euroméditerranée qui raccordera demain près de 500 000m² de logements, bureaux et activités. Cette solution exemplaire permet de répondre simultanément aux défis de la transition énergétique et de la maîtrise des coûts. Cette opération test pourra dans le futur, être dupliquée sur les villes côtières de la région PACA et plus globalement sur l’Arc méditerranéen » a déclaré Laure-Agnès Caradec, Présidente d’Euroméditerranée.

Partagez l'article
  • 4
    Partages

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz