Enerzine

L’efficacité du biomass to liquid s’exporte en Chine

Partagez l'article

Dans le cadre de la visite de Mme la Chancelière Merkel à Pékin, le Dr Peter Fritz, directeur du centre de recherche de Karlsruhe et M. Chengzhong Chu, directeur de Zibo Treichel Industry & Trade Co. Ltd., ont signé un accord sur l’utilisation en Chine d’un procédé de production de biocarburants issus de la biomasse et développé en Allemagne. La Chine veut couvrir une partie de ses nouveaux besoins énergétiques grâce au procédé "bioliq" et prévoit de construire une installation pilote.

Le procédé "bioliq" développé par le centre de recherche de Karlsruhe utilise la biomasse pour produire un biocarburant synthétique de haute qualité ainsi que des produits chimiques fondamentaux. Il présente une alternative plus respectueuse de l’environnement. La biomasse lignocellulosique (restes de pailles) pourrait à elle seule couvrir 10% du besoin en biocarburants en Allemagne et ouvre un nouveau marché aux agriculteurs.

L’utilisation de la biomasse s’était révélée jusqu’à présent peu rentable étant donné que la biomasse est répartie sur un large territoire et que les frais de transports sont élevés. Le nouveau procédé à deux étages "bioliq" (biomass to liquid, BTL) est quant à lui rentable. Une installation pilote a démontré l’efficacité énergétique du procédé. Ce projet est subventionné par le Ministère fédéral pour la protection des consommateurs, pour l’alimentation et l’agriculture (BMVEL) et son Projektträger, l’agence pour les matières premières renouvelables (FNR), ainsi que des partenaires industriels.

L’agriculture chinoise dispose d’une grande quantité de paille inutilisée. Le procédé "bioliq" y est donc très prometteur.

(src : BE – Ambassade de France)

Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz