L’énergie grise, qu’est-ce que c’est ?

Prenons l’exemple d’un frigo. On nous parle bien évidemment de l’énergie qu’il va consommer pendant qu’on va l’utiliser. On va même le classer (A,B,C etc.). Ce frigo, il n’est pas tombé du ciel, il a fallu des matières premières comme l’acier, des produit pétroliers etc. transformer certaines de ces matières premières en plastique ou matériaux composites. Une fois qu’on à la matière, il faut la travailler, l’assembler. Tout cela se fait dans des atelier qu’il faut chauffer, éclairer etc. Une fois le produit, fini, il faut encore fabriquer des emballages, emballer le produit et le le transporter.

Ce n’est pas fini… une fois le produit jeter, il faut ensuite le retraiter et le recycler si possible.

Tout cela consomme de l’énergie, et pas qu’un peu !

La plupart du temps, nous oublions de considérer cette énergie, pourtant, elle doit vraiment être prise en compte si l’on veut avoir une démarche écologique. Par exemple, aujourd’hui, on nous demande de changer nos vieux appareil pour un appareil qui consomme moins. On pense faire un geste écologique puisque le nouvel appareil va moins consommer que l’ancien. Et c’est vrai! Mais pour que ce changement soit rentable, il faut que l’économie d’énergie réalisée compense l’énergie grise, sinon, le bilan pour la planète est négatif…

Exemples : Si vous changez un vieux frigo qui marche pour un neuf, il faudra au moins le garder 6 ans  pour que l’économie d’énergie à l’utilisation compense l’énergie grise. On voit très bien que l’opération est rentable.

Maintenant, si nous voulons changer un vieil aspirateur qui marche pour un neuf, c’est environ 19 ans qu’il faudra le garder pour compenser l’énergie grise… Voilà qui doit faire réfléchir! Si votre vieil aspirateur marche encore, ne pensez pas faire un geste pour la planète en le changeant, la meilleur chose à faire c’est d’attendre qu’il ne marche plus pour le changer.

Alors pourquoi on ne nous parle pas de l’énergie grise… ?

Devinez! N’oublions pas que nous sommes dans une société de consommation et que ce qui importe c’est de consommer. Donc tout sera fait pour nous inciter à acheter un nouvel aspirateur, quitte à nous culpabiliser en nous disant qu’avec notre vieil aspirateur on pollue car on consomme plus… cherchez l’erreur…

bien sûr le cas de l’aspirateur n’est pas unique, il y a plein de produits comme ça, où il est préférable de garder le vieux qui marche plutôt que de le changer contre un neuf.

Pour un ordinateur par exemple, si on le garde 5 ans, la consommation d’énergie totale qu’il aura engendré est à 87% de l’énergie grise. Si on arrive à le garder 10 ans, on divise pas deux ce ratio. Je sais que pour beaucoup c’est inutile d’imaginer garder un ordinateur aussi longtemps, mais l’important est de comprendre qu’avoir une démarche écologique est parfois complexe, et que raisonner sur la consommation instantanée n’est parfois pas suffisant.

Comme toujours ce sont nos choix qui font la différence.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Genfi

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz