L’éolien coûte 4 euros /an en moyenne par ménage

Alors que la Commission de régulation de l’énergie a publié mercredi les chiffres prévisionnels de la CSPE pour 2013, France Energie Eolienne constate que la part de l’éolien représente 11% et n’explique donc pas l’augmentation récente de la CSPE et cela malgré la hausse de la puissance éolienne installée.

Un ménage consomme en moyenne 2700 kWh par an, hors chauffage et eau chaude (Source ADEME). En 2013, ce ménage contribuera donc à hauteur de 4 € /an via la CSPE à soutenir la production d’électricité renouvelable, sans risque et locale par l’éolien. Ce chiffre est à comparer aux 3.000 € en moyenne dépensés par un ménage par an pour sa facture énergétique (Source : SOes, Ministère de l’écologie).

Alors que l’éolien fournit désormais 3% du mix électrique, il pèse aujourd’hui très peu sur le pouvoir d’achat des ménages. Malgré la croissance du parc éolien ces dernières années, cette contribution reste stable.

L’éolien est très abordable, il est même compétitif. A 80€/MWh, le tarif de rachat de l’éolien terrestre est aujourd’hui comparable aux coûts prévus par la Cour des Comptes en janvier 2012 pour l’EPR de Flamanville (70 à 90€ /MWh) et se rapproche des coûts du nucléaire historique estimés par la commission sénatoriale à l’été 2012 (50 à 70 € /MWh) .

Au lancement du grand débat sur la transition énergétique, France Energie Eolienne ( FEE ) rappelle les formidables atouts de l’éolien : "La France est dotée de la 2ème ressource en vent en Europe, permettant de viser un mix électrique en 2030 de 25% d’éolien (40GW d’éolien terrestre / 15GW d’éolien offshore) . Elle pourra effectuer cette mutation à moindre frais grâce au faible coût de l’éolien terrestre."

Agir aujourd’hui, c’est aussi protéger les 11.000 emplois du secteur, qui doivent devenir 100.000 à l’horizon 2030.

« Cette année encore les chiffres de la CRE démontrent de manière impartiale toute la pertinence économique d’un mix électrique fortement éolien en France » précise Nicolas Wolff, président de FEE.

 

** Contribution au Service Public de l’Electricité

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "L’éolien coûte 4 euros /an en moyenne par ménage"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dgewai
Invité
Eolien compétitif ça me fait doucement rigoler. Quand j’analyse ma facture d’électricité (juillet 2012) je trouve que la partie “énergie” me coûte exactement 4,98 c€ le kWh ou 49,8 € le MWh. EDF achète le MWh éolien à un peu plus que 80 €/MWh…… Ou est la compétitivité ??? Si compétitivité il y a il faut abolir l’obligation d’achat soyons cohérent. Les méfaits d’un parc éolien excessif commencent à se faire sentir : prix négatifs des kWh produits par des centrales thermiques pour que celles-ci ne subissent pas de trop fréquentes séquences Arrêt-Redémarrage pénalisantes financièrement, provoquant une usure prématurée des… Lire plus »
Logan78
Invité

la création de parc éolien n’entraine aucune creation de centrales thermique , le RTE anticipe sur plusieur jour la production des differents parc et de ce faite programme en consequence ses autres moyens de production , quand au coup de l’energie

Kojema
Invité

Pas d’accord non plus. Ajouter de nouvelles capacités de production est justement du service public, à fortiori les renouvelables. Quant à votre raisonnement qui consiste à comparer le coût du kWh de nouvelles installations avec celui d’installations amorties, il est tout simplement hors sujet. Dans ce cas, on installe plus rien, pas plus de nucléaire que de gaz, que d’éolien, etc. Peut-être du charbon, et encore, mais peut-être accueillerez vous une telle centrale à côté de chez vous avec plus de consentement qu’un parc éolien …

Pas naif
Invité
29 millions de ménages “prétendument chargés” à 4€ =116M€. Prix marché électricité HT (un vrai coût là, vérifiable chez RTE) 50€/MWh Surcoût éolien: 82€ – 50 = 32€/MWh ou 0.03€/KWh. Les particuliers consomment en France 200 TWh dont seuls 2.5% sont éoliens (partage au pro-rata des productions cumulées annuelles) ce qui donne 5.1€ par client lambda, et non 4. Mais attention, ces 5.5€ sont payés comme surcoût d’achat par EdF pour alimenter chaque particulier et rien ne dit qu’EdF le transfère au client lambda sans marge commerciale! En effet s’ils le faisait ainsi, leur marge bénéficiaire en % chuterait et… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Dans la mesure où la disponibilité des moyens de production, les dates des arrêts de tranche, la disponibilité des prestataires et des pièces de rechange sont parfois décidées des années à l’avance, avoir une idée de la production éolienne deux ou trois jours en avance revient à être prévenu au dernier moment. C’est un problème pas évident à gérer.

Ambiel
Invité
Faut pas pousser pour l’éolien off shore, 250€ je ne sais pas ou vous avez vu ça mais c’est pas en France où on est entr 190 et 220€. Par contre là ou vous avez raison c’est que c’est clairement trop cher, et AREVA comme GDF et EDF vont s’en mettre plein les poches. Pour le PV vous êtes largement en dessous, grace à EDF et ses installations à 600€ la moyenne des MW installés avant la mi-2012 est de…450€! La moyenne des installations installées aujourd’hui est à 200€ et si le tarif T5 n’est pas supprimé, cette moyenne se… Lire plus »
tibeau
Invité
Bonjour, Juste pour vous répondre d’un point de vue “mathématique”, votre raisonnement me fait penser à la comparaison de la moyenne des écarts et l’écart à la moyenne… qui sont totalement différent. Dans le cas de l’éolien, sa production n’est pas constante sur l’année, (c’est ce que beaucoup lui reproche), néanmoins il produit un peu plus l’hiver que l’été. Or l’hiver le prix moyen de l’énergie est plus élevé que 50€/MWh. Donc le surcout lié au tarif de rachat est plus faible, inversement l’été. () Votre calcul est donc biaisé. Et je pense que cela peut expliquer la différence entre… Lire plus »
Eloi
Invité
La FEE fait une belle tentative d’enfumage… “4€/an/ménage” C’est quoi ce délire ? 560 millions d’euros de surcoût (CRE), ca fait 10 € de surcoût par français, donc 40 €/ménage de 4 pour le seul éolien. Le FEE fait une erreur d’un facteur 10. Comment est-ce possible ? Bah elle considère “hors chauffage, hors eau chaude…” et puis quoi encore ? ah oui, hors entreprises…Elle est là l’arnaque ! Bien entendu, les entreprises répercuteront le surcoût sur le prix des produits et donc sur le consommateur… si elles ne licencient pas pour aller ailleurs… Bonimenteurs ! Bonimenteurs dangereux ! “11000… Lire plus »
Ambiel
Invité
Vous vivez dans un monde ou il n’y a pas d’entreprises? Elles payent 65% de la CSPE, et un ménage en France c’est en moyenne 2,1personnes. Partant de votre calcul débillissime, il y a 100 000 employés chez EDF, et les 35milliards qu’ils font mettent chaque emploi à 350 000€ “Bordel, c’est bien payé le nucléaire! Tous cadres sup’ ! De qui se moque-t-on ? Ne devrait-on pas plutôt se dire qu’on pourrait payer 14 emplois pour chaque emploi détruit dans le nucléaire? Qu’attend-on ? Le lobby nucléaire est totalement ridicule ! Et il serait bon que les articles comme… Lire plus »
Eloi
Invité
Parce que les coût pour les entreprises ne sont pas des coûts pour la collectivité ? C’est quoi cette blague ? C’est donc bien 10 €/français… point barre… qu’il va falloir ventiler de ci de là, chez ceux qui se chauffent, ceux qui chauffent leur eau, et dans des entreprises qui facturent leurs coûts au client… ou qui se barrent ! (au passage, la CRE envisage de ventiler la CSPE sur les autres sources d’énergie… prévenez vos potes gaziers !) Le calcul débilisimme allez donc le chercher chez vos lobbyistes préférés…ceux qui vendent du vent Pour ce qui est des… Lire plus »
Ambiel
Invité
Puisque vous persistez dans votre bêtise : le cout du nucléaire est de plus de 500€ par français avec vos calculs débillissimes…. Vous vous rendez compte de votre bêtise? Pour les emplois dans le nucléaire j’ai parlé d’EDF…100 000 salariés… et pour la filière globale Proglio a parlé de 400 000 emplois indirects et directs et 1M avec les induits. Meme lauvergeon a dit que Proglio avait “pété un câble avec son million”… Et là vous êtes en train d’en pêter un avec vos calculs à la Jancovici. Le rapport du sénat sur l’emploi dans le nucléaire c’est 120 000… Lire plus »
Ambiel
Invité

“(Cela dit ca s’explique assez facilement : les éoliennes ca coûte beaucoup à la fabrication et… bah ouais… on en fabrique pas trop de par chez nous…)” La faute à qui? Au bon gros lobby nucléaire anti-énergies renouvelables dont vous faites partie qui a tout fait pour empecher qu’elles émergent en france. Facile après d’argumenter là-dessus 🙂 Je peux dire la même chose en Allemagne : regardez : aucune industrie nucléaire là bas alors qu’ils ont des centrales qui tournent, quel scandale !

Ambiel
Invité

En plus je me suis planté, le montant pour EDF c’est 65milliards, soit 700 000€ par emploi nucléaire… Vous connaissez la notion de service rendu? Les taxes ça vous dit quelque chose? Les cotisations sociales?

Eloi
Invité
chiffres du lobbye nucléaire : 1 million d’emplois chiffres du lobbye éolien (qui n’a aucun intérêt à minimiser, FEE est bien connu pour ses exagérations) : 11.000 emplois Vous pouvez tourner tout cela en tous sens… ca ne changera rien au fait qu’on subventionne avec vos impôts à hauteur de 500 millions d’€ des industries étrangères : et ca c’est incomparablement stupide de la part de nos décideurs politiques. Par ailleurs ne pas reconnaître : * les centaines de milliers d’emplois rémunérés par EDF pour la filière nucléaire en plus de ceux d’EDF, * le fait que la plus grande… Lire plus »
Eloi
Invité
Vous aimez les calculs, encore un sur la “centrale des Ardennes” l’article dit : “Près de 100 emplois pérennes formés localement devraient être créés sur une période minimale d’exploitation de 20 ans, avec environ 300 personnels de chantier pendant les 3 années consacrées à la construction du parc.” * 352 MW installés, avec un productible disons de 2000 heures (22%), ca fait environ 700 GWh/an. * 100 emplois pérennes sur 20 ans, c’est 2000 hommes-an. D’autre part 300 personnels de chantier pendant 3 ans, c’est 900 hommes-an. Total : 2900 hommes-an. Moyennés sur les 20 ans, ca fait donc en… Lire plus »
Eloi
Invité

Ambiel… une question : est-ce donc vous qui étiez le comptable dans une de ces nombreuses entreprises du photovoltaïque allemandes qui ont fait faillite ? Sérieusement, ca expliquerait pas mal de choses…

Nicias
Invité

Au tarif d’achat de 80 €/MWh, on obtient donc un coût par emploi de 370.000 €/an. Ce n’est pas un coût net, il ya des recettes à prendre en compte (la vente des MWh surtout). Merci pour votre calcul plus haut, je n’avais jamais remarqué qu’on oubliait le coût de la CSPE pour les entreprises qui in finé pèse sur la collectivité entière.

Dan1
Invité
Pour ce qui concerne, la part de CSPE pesant sur les entreprises, nous avons une estimation de la CRE : On voit donc que pour l’année 2011, 63% du montant global pèse sur les grandes entreprises et le PME-PMI. Cette proportion pourrait néanmoins diminuer car il existe un processus de plafonnement : “140 sites ont bénéficié du plafond de 500 000 (€) par site en 2009, soit 48 TWh exonérés 400 sociétés industrielles devraient bénéficier du plafonnement de la CSPE à 0,5 % de leur valeur ajoutée au titre de 2009, soit environ 13,6 TWh exonérés.” Les grandes entreprises pourraient… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

que la Commission commence à voir d’un mauvais oeil les exemptions d’EEG beaucoup plus importantes qu’en France faites en allemagne aux gros industriels, avec une enquête en cours pour “aides d’état”.

Eloi
Invité
Vous avez bien raison, et c’est la raison pour laquelle je parle de coût de création d’emploi (pas de marge…). Je reste persuadé que l’argument “emploi” des projets éoliens avec éoliennes non “made in France” est une absurdité : le gouvernement français n’est pas là pour financer/obliger par l’impôt des emplois à l’étranger (ou alors l’étranger devrait financer notre système social). Le surcoût du MWh éolien (s’il était produit par des salariés de centrales “conventionelles”), c’est celui de la CSPE donc 500 millions d’€, financé à perte par la collectivité. Et aujourd’hui, la CSPE n’inclut pas non plus le surcoût… Lire plus »
Eloi
Invité
J’espère bien que la CRE n’appliquera pas la méthode “à l’allemande” qui écrase le consommateur… Il me semblerait bien plus sage de ventiler la CSPE sur les autres sources d’énergie (gaz, essence…) ce qui aurait : * non seulement des vertus éducatives (l’électricité est une part non majoritaire de l’énergie) * permettrait de ne pas sacrifier le chauffage par l’électricité, solution la plus abordable de “stockage électrique” de l’électricité intermittente. * de ne pas trop donner d’allant aux gaziers par ailleurs déjà très largement dorlotés par RT2012. Le gaz semble très fort ces temps-ci, chose que je ne m’explique que… Lire plus »
Nicias
Invité

Il y a un article dans le Spiegel sur les niches fiscales pour les électro-intensifs, inévitablement cela conduit à de la créativité comptable. Le problème est surement plus important en Allemagne qu’en France mais il va se développer. Initially, only businesses with a particularly large energy cost burden, especially those competing internationally, were supposed to enjoy this privilege. Yet the exemption is also used by furniture companies, ceramics manufacturers and mining companies that could hardly be said to meet these conditions. The German Environment Ministry notes that there is a “trend toward businesses improperly claiming” the exemption.

Nicias
Invité
Je reste persuadé que l’argument “emploi” des projets éoliens avec éoliennes non “made in France” est une absurdité C’est toujours une absurdité. Lorsque vous visez deux objectifs, il y en a un de trop. Si vous voulez décarbonez l’économie, il faut le faire avec le moins d’emplois possibles créés. Soit que plus d’emplois signifie un coût plus grand et donc des destructions d’emplois plus grandes dans le reste de l’économie, soit que moins d’emplois signifie des emplois mieux rénumèrés, c’est à dire des emplois plus productifs correspondant à une montée en gamme de l’économie (c-à-d une augmentation de la productivité… Lire plus »
Nicias
Invité

Bien sur, l’horreur absolue est de subventionner la création d’emploi à l’étranger.

Eloi
Invité
Je suis bien d’accord avec vous. Je vous confirme que ma remarque concernait le fait que tant qu’à faire de l’éole avec des taxes/impôts, autant le faire pour faire tourner des usines chez nous. Mais tant qu’à faire, peut-être ne devrions-nous pas faire d’éole… aujourd’hui… Par ailleurs, je ne suis pas grand supporter de la “décarbonisation” pour tout un tas de raisons : l’alarmisme et l’opportunisme sont deux mamelles quelque peu éloignées du “bien commun”. Quoi qu’il en soit, espérer réduire la facture pétrolière et gazière, et la dépendance envers des états peu recommandables, et ce grâce à des usines… Lire plus »
Ambiel
Invité

Comment on inclut dans vos calculs foireux que l’EPR coute finalement 8,5milliards€ et non plus 1,5milliards comme à l’époque ou il a été présenté aux politiques? L’arnaque du siècle…. 7milliards de surcouts que nous allons devoir rembourser 60ans sur nos factures d’électricité, avec un taux d’actualisation classique il faudra rembourser dans les 30milliards sur 60ans…

Eloi
Invité
vous retombez dans vos vieilles lunes Puisqu’il faut répéter : *Un EPR génère ~12 TWh/an, soit pas très loin de ce que génère l’éolien annuellement en France. Sauf que l’EPR produit en base, sur commande, ce que l’éolien produit quand ca lui chante. * Vous évoquez votre chiffre miracle de 7 milliards de surcoût, soit 14 ans de surcoût de l’éolien. Avec des chiffres un peu moins “ambiel”, mettons 4 milliards de surcoût, c’est 8 ans de surcoût de l’éolien. * comparé au surcoût du photovoltaïque de 2 milliards d’€, votre surcoût de l’EPR, c’est 3.5 ans de surcout du… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Comme l’arnaque de remplacer du nucléaire à 8gCO2/kWh par du photovoltaique de 20 à 130gCO2/kWh sous prétexte que c’est plus écologique ?

Bachoubouzouc
Invité

J’oubliais, ma source :

Ambiel
Invité
Mais bien sur… Vous savez que’un prêt ça se rembourse? Votre EPR va devoir facturer son MWh à plus de 110€ pendant 25/30ans pour être à l’équilibre. Après il sera amorti et retombera sur du 50/60€ du MWh. L’éolien lui sera à 82€ pendant 15ans puis autour de 30€ (ou au prix du marché) pendant les 5 à 15ans qui lui resterons. Le solaire d’aujourd’hui est à 100/120€ pendant 20ans puis à 30€ (ou au prix du marché) pendant les 15/20ans qui suivent. @Bachoubouzouk Du nucléaire à 8gCO2/KWh, ça m’étonnerai que ça aie un jour existé. Rien que la consodu… Lire plus »
Dan1
Invité
A Ambiel “Vous savez que’un prêt ça se rembourse? Votre EPR va devoir facturer son MWh à plus de 110€ pendant 25/30ans pour être à l’équilibre. Après il sera amorti et retombera sur du 50/60€ du MWh.” Si l’EPR facture effectivement son kWh à 110 Euros pendant trente ans, cela signifie une recette globale de 38 milliards d’euros pour un facteur de charge moyen de 80% et de 43 milliards à 91%. Pourriez vous nous expliquer, avec des hypothèses financières crédibles et détaillées comment l’investissement initial de 8,5 milliards d’euros peut entraîner un tel coût du MWh pour couvrir les… Lire plus »
Ambiel
Invité
Tiens vous êtes toujours là? Et le facteur de charge du nucléaire Japonnais il en est ou? 😉 Je vous taquine, j’arrête. Pour votre question, essayer avec un taux d’actualisation de 10% et un amortissement à faire sur une durée légale, c’est à dire moins de 20ans (17ans normalement) et vous aurez une petite idée. D’autant plus que vous nous avez déjà gratifié d’un beau tableau à la Jancovici sur le sujet. Et oui, bravo, magnifique, féléicitations, vous venez de découvrir qu’après 20ans (30 pour vous) il produit aux seuls couts de productions ! Du coup, prenez votre courage à… Lire plus »
Eloi
Invité
>>” Après il sera amorti et retombera sur du 50/60€ du MWh. ” Bah non, les frais de fonctionnement du parc nucléaire, c’est 22€/MWh selon la CC. Peut-être que ca va augmenter pour l’EPR, peut-être que ca va baisser grâce aux économies d’échelle. Quant à vos chiffres sur l’éolien/PV, je vous l’ai déjà dit, produisez une source. >>”Pour le chauffage élec, avec de l’eau autour ou un fluide caloporteur et une source de production renouvelable ça me va 🙂 ” Maintenant, bonclons la boucle avec la question à deux balles : à votre “juste prix” de 200 €/MWh, est-ce qu’il… Lire plus »
Ambiel
Invité

On parle de l’EPR là. Essayez déjà d’en vendre un seul sans tarif de rachat supérieur à tous ceux des ENR. Et ça va etre dur de trouver des investisseurs, Centrica, constellation, eon, rwe, Enel, les actionnaires en bourse : tout le monde se barre. Reste le français de base, comme son emblème national, les deux pieds dans la m… et qui chante qu’il est le meilleur et qu’il a raison seul contre tous 🙂

Eloi
Invité

Ce qui est marrant, c’est que c’est quand vous n’avez plus le moindre argument à proposer que vous donnez le plus ennuyant. Oui, c’est très ennuyant… Pour Centrica, c’est pas encore fini, et pour ENEL bah… ca faisait longtemps qu’ils se désengeaient suite aux évolutions politiques italiennes sur ce sujet. Clairement ENEL n’avait aucun intérêt à rester, 2 milliards ou pas. Comme il est peu crédible qu’ils aient pris leur décision en deux jours…

Dan1
Invité

Enel s’en va et EDF doit payer 600 millios d’Euros. 600 millions de pertes ? Pas tout à fait, car EDF récupère 12,5 % de part et donc 12,5% des recettes de la production future. Sachant qu’un EPR qui produira 1 millliard de kWh par mois produira également entre 50 millions d’Euros et 110 millions d’euros de recette (les 110 millions c’est pour le pessimistes). Bref, on peut estimer que l’EPR de Flamanville permettra de rembourser la part d’Enel en moins de 8 ans… et après c’est tout bénéfice pour EDF.

Sicetaitsimple
Invité

Je reconnais qu’il y a des questions à se poser. Cependant, comment voulez vous d’Eon, RWE ou Enel continuent à investir dans du nucléaire, alors que chez eux leurs gouvernements ont dit non? C’est compliqué, non? En plus , à 42€/MWh de nucléaire historique, reconnaissez que pour faire du business en France il faudrait être fou pour dépenser plus!

Eloi
Invité

Je crois que vous avez mis le doigt sur quelque chose d’important : ENEL trouvera effectivement certainement beaucoup plus intéressant de chausser à ses pieds les pantoufles de l’ARENH que de prendre le moindre risque d’investissement. Ah la la…

Ambiel
Invité
EON, RWE, ENEL et consors cherchent à gagner de l’argent en produisant de l’énergie, non? Donc ils vont làà ou c’est rentable. EDF ne s’interdit pas le charbon à l’étranger sous pretexte que ça ne se fait plus en France. Le mouvement de retrait du nucléaire est général. Le 1er exemple est américain, le second est chinois ou ils temporisent quand même beaucoup et ou ils anoncent que l’éolien est désormais le 3eme pilier, devant le nucléaire. Le royaumie-uni reste une micro chance pour le nucléaire, grace aux pires conservateurs aveugles qui soient. Mais même eux doutent très serieusement en… Lire plus »
Ambiel
Invité
Et 1000% d’accord avec vous, le vrai problème et d’avoir habitué la société à un compromis social basé sur on vous fais le nucléaire et en échange vous avez de l’énergie pas chère. L’énergie, c’est cher. Et ça doit être cher. Sinon pas d’efficacité, pas de durabilité. Le cout de production va de toute façon doubler dans les 20ans à venir. Anticipons cela un peu pour nous créer des marges de maneouvres et financer la transition. Parceque derrière, il y a la sympathique facture que nous ont laissé la génération des Dan1 et autre Proglio et compagnie, celle du changement… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
L’argent en circulation dans le monde est limité. Si on rend l’énergie plus chère, ce sera au détriment d’autre chose. Quoi qu’on en dise, les gâchis ne sont pas si innombrables que ça, et à un moment donné, moins d’argent pour le reste, cela veut dire moins de recherche, moins de médecine et d’espérance de vie, moins de voyages, moins d’études (ça coûte cher et notamment de l’énergie d’envoyer ses gamins à la fac à 150km de chez soi), bref moins de tout puisque tout est dépendant de l’énergie. Bref, c’est comme “je suis prêt à polluer largement plus si… Lire plus »
Adrien
Invité
vous connaissez précisement le coût du nucléaire? de A jusqu’à Z!! les coûts en cas de catastrophe…? de démentelement, du traitement des déchets!?? l’uranium..et j’en passe… imaginé juste qu’à la place de la centrale nucléaire de fukushima, il y aille eu 300 éoliennes ( ou plus, ou moins… pour avoir le meme rendement). et la c’est le drame, un tsounami et 300 éolienne cassées! oups! ok ça coute chère ces éoliennes à reconstruire… mais c’est du matériel! et ça offre des emplois. imaginons maintenant l’horreur réel qui c’est produite… combien ça coûte maintenant pour tenter de colmater les brèches pour… Lire plus »
wpDiscuz