L’éolienne : au coeur de la révolution des énergies renouvelables

En France, et comme dans beaucoup d’autre pays européens, la production nucléaire prévaut sur les autres sources d’énergie et a pour conséquence une consommation énergétique polluante et nocive pour la planète.

Afin d’inverser la tendance, la Commission européenne souhaite une diminution de la consommation d’énergie (nucléaire) de 30% d’ici l’année 2030. Ce nouvel objectif engendrera certes une consommation réduite des énergies dites fossiles, mais surtout une mise en avant des énergies renouvelables, comme l’énergie solaire, hydraulique et également l’énergie éolienne. Cette dernière réduirait notre facture énergétique vers 2025.

L’énergie éolienne, un atout pour le futur

Déjà bien installée et répandue en Allemagne, l’énergie du vent est une source fiable et inépuisable qui ne génère aucun gaz à effet de serre et aucun déchet toxique pour la terre et ses habitants. Elle représente cependant seulement 3% de la consommation d’énergie sur le territoire français. Pour atteindre les objectifs fixés pour 2020 et 2030, la France doit augmenter ces installations d’éolienne, surtout dans le Sud-Est du pays où les régions s’avèrent peu productives au niveau de l’énergie aéromotrice.

C’est certainement en favorisant toutes ces énergies « vertes » que dans un futur proche les voitures hybrides rechargeables et les citadines électriques trouveront leur place dans les garages de chacun, au même titre que les voitures de luxe comme la BMW i8. Pour plus d’informations sur ce prototype futuriste et écolo, jetez un œil à cet article du blog Tirendo.

Prototype de « l’arbre du futur » pour un avenir vert

Des prototypes d’éolienne volante assez incroyables ont vu récemment le jour : certaines éoliennes en forme de cerfs-volants et d’autres en forme de ballons remplis d’hélium. Ces prototypes « volants » sont conçus pour fonctionner à une altitude plus importante (à 100 mètres) que les éoliennes terrestres ou off-shore (entre 20 – 30 mètres). Cette élévation permettra aux éoliennes placées en l’air d’intercepter un vent de plus de 100km/h et de le retranscrire en énergie. Cette dernière, générée par ces nouvelles éoliennes, serait bien plus importante que celle récoltée sur Terre. L’énergie solaire continuera également de se développer. Les panneaux photovoltaïques, par exemple, deviennent de plus en plus présents sur les toits de nos maisons depuis quelques années, et leurs prix sont devenus plus abordables.

Auteur : Lucie Gremillet

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

82 Commentaires sur "L’éolienne : au coeur de la révolution des énergies renouvelables"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Papijo
Invité

Quand un défenseur desénergies renouvelables s’exprime ainsi, je comprends que les éoliennes produisent de l’électricité au moment où on en a besoin et autant qu’on en veut, alors que je croyais cette énergie intermittente, aléatoire et limitée. Faut-il en déduire que ces gens là ne sont que des menteurs, ou bien suis-je devenu c… ?

Pastilleverte
Invité
l’énergie du vent est une source fiable et inépuisable qui ne génère aucun gaz à effet de serre et aucun déchet toxique pour la terre et ses habitants. Vous êts sur ??? Rien que le béton nécessaire à l’ancrage des mats a émis pas mal de CO2, combien d’années de production pour l’amortir ? Et puis n’oublions pa le Danemark, champion européen de la production éolienne… et du CO2 émis par habitant (centrales de back-up). Quant aux déchéts toxiques, cf les terres rares, utilisées dans les moteurs des éoliennes, et dont les raffineries prduisent de véritables cochonneries polluantes. Mais il… Lire plus »
juanasol
Invité
Bien sûr que la fabrication d’une éolienne consomme de l’énergie et des matières premières. Mais que dire d’une centrale nucléaire ? C’est incomparable ! Bien sûr que l’énergie du vent est intermittente. Mais les progrès dans le stockage sont réguliers et permettent d’envisager dans les années à venir une régulation des flux ; d’autant qu’il ne faut jamais raisonner avec une seule énergie renouvelable : notre pays a de bonnes capacités d’ensoleillement, de nombreuses côtes marines et des fleuves, la géothermie aussi se développe etc. Toutes ces énergies se complètent. Bien sûr qu’une éolienne produit un peu de déchets toxiques,… Lire plus »
jumper
Invité
le vent en altitude est quasiment toujours présent alors qu’il peut être nul au sol. L’intermittence est donc très faible voire nulle dans certaines zones pour les éoliennes aériennes qui en sont à peine au stade du prototype de validation. Il y a moins cher et plus efficace : les éoliennes flottantes sur la mer : pas chères, efficaces, fortement ventée. La totalité d’une éolienne off shore, donc celles utilisant un max de béton coûte en énergie à construire intégralement moins de 1/80 de la production de la seule nacelle qui devra être remplacée au bout de 25 ans. Ensuite… Lire plus »
juanasol
Invité

Merci Jumper, on se sent moins seul dans ce monde de sujets passifs du lobby nucléaire !

Temb
Invité
Mon cher Pastillverte, à partir de la 3ème fois ou vous répétez la même annerie mensongère, on peut en conclure que vous êtes définitivement limité ou menteur patenté. Le Danemark n’utilise pas de centrales en back-up, le Danemark avait 90% de sa production d’électricité à base de charbon et 0% avec l’éolien, il y a 30ans. Aujourd’hui 33% de leur électricité est faite à partir de l’éolien et le charbon est autour de 35%. Le charbon ne sert pas de back up IL ETAIT LA AVANT ! IL SE FAIT TAILLER DES CROUPIERES PAR LES ENR. Sur le béton vous… Lire plus »
O.rage
Invité

Il manque un bout de raisonnement de cet article… éolien et photovoltaïque n’arriveraient même pas à 50% de la conso énergétiquement mondiale sans s’accaparer 100% de la production mondiale de béton, acier, aluminium, cuivre et verre… j’imagine pas pour le reste Vidal, Goffé et Arndt, 2013, Nature Geoscience

Solar cars
Invité
Les éoliennes aéroportées, parmi d’autres, ont quelques limites pratiques de situation mais utilisent très peu de matières premières, produisent selon la hauteur de façon régulière et importante, ont des perspectives de coût de production très faibles… et accessoirement à la frontière russo-ukrainienne entre autres peuvent être un très bon moyen de surveillance/contrôle voire gêne d’un voisin invasif.. ;o)) Les offshore flottantes ou hybrides éolienne/hydrolienne ou les supports coulés utilisent quasiment pas ou peu de béton. Il ne faut pas oublier d’ajouter les GES (CO2) importés quand on évoque la quantité par habitant d’un pays, çà place par exemple la France… Lire plus »
Verdarie
Invité
Béton,verre,acier,etc.. sont issus de la transformation de la matière première par la chaleur essentielllement produite par le pétrole, le charbon ou l’atome qu’on achète à d’autres, qui vivent donc à nos crochets. Alors s’il est possible de transformer ces matières avec le vent ou avec le photovoltaïque, on fera au moins une économie importante dans la production de chaleur importée, et je ne vois pas pourquoi l’on devrait s’en priver ? D’ailleurs personne ne s’y trompe ! Pourquoi pensez-vous qu’EDF investit dans l’éolien et dans la fabrication du panneaux photovoltaïque si c’était pour perdre de l’argent ? Et que penser… Lire plus »
Nature
Invité

L’énergie éolienne est toujours présentée sur le mode du futur ,annonce de prototypes fabuleux ,de modes de stockage prometteurs ,etc La modeste réalité présente rappelle que,fin décembre 2013, les 5451 machines installées n’ont pu fournir que 2,9 % de notre production électrique . Ceci au grand dommage de nos paysages,( mais on nous annonce des éoliennes dans les cumulo-nimbus !)

Sicetaitsimple
Invité
Ce n’est pas vous qui m’accusiez (gentiment, nous commençons à nous connaitre…) il n’y a pas longtemps de “mauvaise foi” à propos de je ne sais plus quoi? Bon, alors sur le Danemark qui n’a pas besoin de back-up thermique, permettez moi de vous rendre le compliment! Le Danemark a une capacité d’interconnexion avec ses voisins qui lui permettrait quasiment de ne produire aucune électricité (si ce n’était des obligations réglementaires d’assurer un certain réglage de ce qui est produit sur son sol) tout en restant alimenté.Encore plus facile bien sûr avec une production éolienne même variable, d’autant que deux… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

En 2011, malgré des décennies d’investissements dans l’éolien, les émissions de CO2 pour la production d’électricité étaient en moyenne de : – 480gCO2/kWh en Allemagne – 310gCO2/kWh au Danemark – 290gCO2/kWh en Espagne … contre 50gCO2/kWh en France : Sans commentaire.

Bachoubouzouc
Invité

Encore une fois, l’éolien est une énergie qui présente beaucoup d’avantages : – Taux de charge moins mauvais que le PV, production plutôt en hiver – Amélioration de l’indépendance énergétique et économie des autres sources d’énergie non renouvellables Mais présenter cette énergie comme une révolution est une tromperie, car elle est limitée par son intermittence. Ainsi, malgré des investissements colossaux et une puissance installée gigantesque, elle ne représente toujours qu’une minorité du mix électrique de pays comme l’Allemagne, le Danemark ou l’Espagne. Ces pays communiquent beaucoup autour de ces éoliennes, mais restent par ailleurs parmi les plus gros pollueurs d’Europe.

Samzine
Invité

@Bachoubouzouc La “révolution” éolienne En 2011, malgré des décennies d’investissements dans l’éolien, les émissions de CO2 pour la production d’électricité étaient en moyenne de : – 480gCO2/kWh en Allemagne – 310gCO2/kWh au Danemark – 290gCO2/kWh en Espagne … contre 50gCO2/kWh en France : Sans commentaire. Si si faites SVP un commentaire. Votre message subliminal étant ?

Bachoubouzouc
Invité

“Si si faites SVP un commentaire. Votre message subliminal étant ?” Mon message était clair (surtout que mon point de vue est connu sur ce forum), alors c’est quoi le problème ? Vous m’en voulez parce que je m’exprime ? Ca vous embête que je rappelle à tous que, avec cette “révolution éolienne”, le but recherché n’est clairement pas atteint ?

Samzine
Invité
@Bachoubouzouc Ca vous embête que je rappelle à tous que, avec cette “révolution éolienne”, le but recherché n’est clairement pas atteint ? Non c’est juste que je vous trouve excessif dans vos arguments. Même quand vous avancez un argument tangible vous en rajouter tellement qu’il en devient caricatural. Pour en revenir à vos chiffres de CO² par pays. -480gCO2/kWh en Allemagne – 310gCO2/kWh au Danemark – 290gCO2/kWh en Espagne … contre 50gCO2/kWh en France C’est quand même pas la “faute” de l’éolien si les émissions sont plus élevées dans ces pays quand France, non ? C’est quand même plutôt la… Lire plus »
Samzine
Invité

Quelqu’un a déjà étudié la simulation fondée sur un scénario 100% renouvelable en Allemagne ? La simulation inclue la production et le réseau.

Bachoubouzouc
Invité

“Non c’est juste que je vous trouve excessif dans vos arguments. Même quand vous avancez un argument tangible vous en rajouter tellement qu’il en devient caricatural.” Est-ce caricatural de dire “sans commentaire” ? Diable ! “Mais du point de vue du CO² nucléaire ou ENR c’est plus ou moins le même combat.” Je ne reproche pas à l’éolien ces chiffres, puisque cette énergie ne peut faire que ce qui est dans ses moyens. En revanche, je reproche à l’écologie politique de faire passer l’éolien comme la solution miracle, ce que en l’état des choses il n’est clairement pas.

Samzine
Invité

@Bachoubouzouc En revanche, je reproche à l’écologie politique de faire passer l’éolien comme la solution miracle, ce que en l’état des choses il n’est clairement pas. Ok avec ça. L’éolien n’est pas une solution miracle à nos problèmes, mais on ne peut pas lui mettre sur le dos ni les niveaux élevés des émissions de CO² ni la nécessité d’avoir des interconnexions avec nos voisins.

Bachoubouzouc
Invité
“Quelqu’un a déjà étudié la simulation fondée sur un scénario 100% renouvelable en Allemagne ? La simulation inclue la production et le réseau.” Un excellent lien que vous nous avez trouvé là ! Merci ! Sur le document, quelques remarques : Au delà de la petite animation (très jolie, très vendeuse), je suis allé voir les chiffres du mix ici projeté : Quelques chiffres : – Une capacité installée de 126GW d’éolien et de 133GW de PV. Soit 259GW en tout, pour une consommation qui tourne généralement autour des 90GW. Si on considère un coût de l’ordre de 1000€/kW installé… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

A ma connaisance, cette simulation n’est que technique et n’intègre pas les coûts. Techniquement, tout ou presque est toujours possible. Suffit d’avoir les moyens.

Bachoubouzouc
Invité

Erreur : Il s’agissait bien entendu de 50 milliards d’euros pour les batteries et non pas 50000 milliards.

Sicetaitsimple
Invité

posts croisés, je n’avais pas le vôtre.

Sonate
Invité

Pour les scénarios allemands 100% électricité renouvelable, allez voir ici : (version en anglais aussi disponible). Des études de coûts sont disponibles. Quand aux quantités de matériaux disponibles, je trouve les chiffres dans le lien donné par O.rage plus qu’étonants : 2700 tonnes de béton et 1117 tonnes de fer pour 1 MW de PV?! Et ils vont ces matériaux ? Dans la construction des ports de livraison par bâteaux ?

Temb
Invité
Vous venez de gagner 266milliards d’un coup, le PV utility scale est autour de 90cent€/Watt Tout compris, si on fait un peu de petit PV et qu’on anticipe la continuité de la baisse des couts on peut prendre une moyenne à 1€ du Watt tout compris. Vous venez aussi de gagner 34milliards car les allemands ont déjà installé 34GW d’éolien, et vous venez de gagner 36milliards car ils ont aussi insallé 36GW de PV. Ne reste plus que 239milliards (avec les 50milliards du stockage) à investir sur 36 ans si l’on veut atteindre 100% d’ENR, soit 6.6milliards par an. C’est… Lire plus »
Samzine
Invité
@Sonate Les chiffres dans le document cité par O.rage me semblaient bizarres à moi aussi. J’ai donc regardé dans la source originelle (ref 15 pages 3 & 4 tableau 2) … et je suis toujours sur ma faim quant aux explications. La colonne PV1 semble tout de même totalement fantaisiste sur le verre et le cuivre (120kg de cuivre et 259 kg de verre par kWc) et ne correspond à aucun des bilans matière que j’ai pu lire. La modélisation (décomposition des coûts) semble assez “pauvre”. La colonne PV2 elle est en accord avec d’autres sources (ie page 21) sauf… Lire plus »
bebel79
Invité
Bonjour à tous, Alors oui l’énergie éolienne peut être une énergie révolutionnaire à condition que deux élements importants se développent en paralèlle : – Le smartgrid (réseau intéligent ) qui va permettre de gérer en temps réel les flux énergétiques entre la production (les éoliennes, les barrages … ), le stockage ainsi que les consommateurs (particulier, entreprise … ) – Le stockage d’énergie via l’hydrogène par exemple ( déjà en test sur l’ilede beauté : la corse ) Le stockage sous forme d’hydrogène permettra également de développer les voiture à pile à hydrogène. (600km d’autonomie, 3min pour faire le plein,… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Ne reste plus que 239milliards (avec les 50milliards du stockage) à investir sur 36 ans si l’on veut atteindre 100% d’ENR, soit 6.6milliards par an. C’est à dire 40% de moins que ce qu’investit l’allemagne dans sa transition chaque année depuis 10ans.” Euh… je n’avais cité que quelques éléments de coût du modèle cité par Samzine. Il y a aussi tout le reste : – le réseau : il parait que les ENR n’ont pas besoin de lignes en plus, pourtant je vois dans ce modèle tout un tas de lignes en courant continu de 5GW qui n’existent pas actuellement.… Lire plus »
Samzine
Invité

@chelya Je partage entièrement votre point de vue sur cette publication. La qualité ou plutôt l’absence de qualité est indigne d’une publication scientifique. De manière assez amusante, une autre publicité pour un EPR, celle d’EDF pour le projet “Hinkley Point C” donne des chiffres totalement différents. () “Hinkley Point C in numbers… -It is a proposed 3.2 GW nuclear power plan -It will use 3m tonnes of concrete 75 times more than is inCardiff’s Millennium Stadium. -It will use 230,000 tonnes of steel reinforcement…” donc on a : EPR: Concrete (t/MW) 937 Fe (t/MW) 72 (uniquement les fers à béton)

Dan1
Invité

L’éolien terrestre reste très gourmant en béton, en acier et en cuivre : Et à production égale sur la durée de vie, l’éolien consomme plus que le plus “bétonnivore” des réacteurs nucléaires. Cela vaut bien les félicitations des industriels du béton ! Pour l’offshore, ce serait plutôt l’acier qui serait en première ligne.

Papijo
Invité

J’ai l’impression que beaucoup de ceux qui s’expriment ici ne savent pas à quoi ressemble la courbe de production. Un conseil, renseignez vous, par exemple pour le mois de juillet dernier sur le site “leblogenergie” et dites nous comment on peut faire 100% de renouvelables ? Et accessoirement, comment je fais pour savoir à quelle heure je peux brancher ma cafetière 100% électrique renouvelable lundi prochain !

Laurence
Invité
Énergie chère, intermittente, éloignée des lieux de consommation, inefficace, elle ne présente aucune des garanties économiques et environnementales qu’exigent l’état dégradé de notre planète et la dépendance très coûteuse au pétrole et au gaz que nous subissons depuis trop longtemps… Économiquement, on le voit bien, les éoliennes ne sont pas compétitives, et très dépendantes de subventions, pour lesquelles nous dépensons des sommes colossales, en toute incertitude.… En plus, elles sont les énergies de discorde entre les hommes. C’est aussi ça le grand changement. L’éolien, c’est la confiscation de l’environnement au profit de quelques-uns. Celles et ceux qui jouent en faveur… Lire plus »
Luis
Invité
¤ Alors que la pluie ne gêne pas la production d’électricité par les éoliennes, elle est capable d’arrêter un réacteur nucléaire. En Corée par exemple : Si l’Allemagne importe un peu d’électricité en été, y compris nucléaire, c’est simplement pour des raisons économiques. Le prix de gros de l’électricité est tellement faible avec les excès de production nucléaire (surtout française) face à une faible consommation que l’Allemagne préfère arrêter des centrales au charbon dont le coût de production est supérieur au prix de gros sur Epex Spot. Question coût de l’électricité éolienne, il est bien inférieur à celui de l’électricité… Lire plus »
Albert
Invité

La Maffia de l”Eolien doit beaucoup s’amuser en lisant les propos des inconditionnels du vent. Les khmers verts sont prêts à détruire pays et paysages avec des monstres industriels de 150 à 180 m de haut, financés par les consommateurs, pour le bien des “investisseurs occultes” dont les capitaux investis rapportent 12 à 18% suivant les lieux. Si demain l’achat de l’énergie produite à 4 fois le prix du marché cesse les installations deviendront des friches industrielles peuplées de béton et de ferraille !

Herve
Invité
@Samzine: “mais on ne peut pas lui mettre sur le dos ni les niveaux élevés des émissions de CO² ni la nécessité d’avoir des interconnexions avec nos voisins.” D’une certaine manière si, car l’utilisation de l’éolien leur impose de produire le reste avec des moyens nettement plus émetteurs de CO2 (vis a vis de ce qu’on a chez nous) et des interconecxions supplémentaires pour évacuer les bouffées d’énergie. Pour éviter cela, il faudrait placer un dispositif de stockage de grande capacité au pied de chaque machine, mais pour le moment, pas de solution crédible pour faire cela de manière économiquement… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
en nous sortant d’on ne sait où une affirmation selon laquelle “le cout du fossile en Allemange (combustible + maintenance) c’est 250 milliards d’euros par an.”. Quelque soit ce qu’est censé représenter ce chiffre, ça n’a juste rien à voir avec le sujet évoqué par Bachoubouzouc qui tourne autour des coûts de la partie production ( y compris le stockage nécessaire) du système electrique 100Enr imaginé dans l’étude. On n’y parle ni de chaleur ni de transport, que d’électricité. En gros, hors taxes, le chiffre d’affaire de la production d’électricité “fossile”+ “fissile ” en Allemagne ça doit tourner autour de… Lire plus »
bebel79
Invité
Juste pour débattre avec des mêmes sources et “plutôt” fiables : Voici selon EDF les couts des énergies renouvelables et fossiles. énergie-et-différences-de-coût-©-EDF.jpg A noté que l’éolien progresse plus vers 60€/MWh voir 40€/MWh si bien exposé et que le prix des centrales nuclaires a été très minimisé car la cour des comptes estime plus à 60€/MWh. Je suis favorable au devellopement des éoliennes en France avec des systèmes de stockage comme Air liquie et Mcphy peuvent proposer, mais il est sur que l’on ne peux pas arreter le nucléaire du jour au lendemain…. Après il faudra certe les arreter pour des… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

très honnêtement, la page “EDF” que vous présentez mélange tout et n’importe quoi, des coûts par MWh de centrales existantes et des coûts de centrales à construire. Quant à El Hierro, ça a donné lieu à un débat sur Enerzine, vous avez de la lecture ici:

plouc73
Invité
Quelle est La productibilité de l’éolien est en moyenne en France ? Le calcul est simple: Pour une installation éolienne produisant de l’élctricité, la productibilité est égale à : production effective totale pour l’année N / puissance éolienne totale moyenne * 8760. Il y a un petit correctif à apporter lorsque le puissance installée est différente entre le 1er janvier et le 31 décembre; mais en prenant en compte le foisonnement de la mise en service des installations, la moyenne entre les deux valeurs est une approximation raisonnable. Prenons les chiffres de RTE en 2013; voici le lien du site… Lire plus »
Temb
Invité
Une fois encore, et comme beaucoup ici vous comparez des choux et des carottes. Le 49€ du MWh pour le nucléaire c’est pour du nucléaire AMORTI! 82€ pour de l’éolien c’est pour du NEUF ! Le nucléaire comparable au 82€ de l’éolien c’est 110€ du MWh (Hinkley point) L’éolien comparable aux 49€ du nucléaire AMORTI c’est 20 à 25€ du MWh. Le solaire entre 229 et 370€ ça n’existe plus ! C’est comme les Atari en informatique, le PV ça évolue vite ! Aujourd’hui le PV en France est entre 107€ pour les dernières installations raccordées et 270€ pour le… Lire plus »
Temb
Invité

Quand au PV AMORTI c’est autour de 10-15€ du MWh, l’OFF Shore AMORTI on ne sait pas vraiment encore, mais ça devrait tourner autour de 50-60€

Nicias
Invité

Le cout complet du nucléaire c’est le tarif Arenh, soit 42€ je crois. 49€, ce doit être le coût courant économique qui n’a jamais été calculé pour l’éolien et j’ai quelques théories complotistes sous le coude pour expliquer pourquoi. Ensuite on a pas besoin de capacités de productions supplémentaires, et donc d’EPR aujourd’hui. Le choix est entre prolonger la vie des centrales actuelles ou construire éoliennes+backup. Le gars qui prétend que la deuxième solution est moins cher, même avec EdF qui charge à donf la facture des prix réglementés, s’est trompé dans ses calculs pour rester poli.

Luis
Invité
¤ Le taux de charge varie selon les années pour chaque source d’énergie, comme cela peut se constater entre 2010 et 2012 par exemple. Nucléaire : 74% à 76% Charbon : 19% à 27% Pétrole : 8% à 9% Gaz : 26% à 38% Hydraulique : 23% à 30% (34% en 2013) Eolien : 22% à 24% Solaire : 13% à 15% Biomasse : 46% à 50% Les superficies occupées par les éoliennes sont très faibles : simplement le diamètre du mât. Ajouter une petite marge de sécurité si l’on a un champ de blé (pour la moissonneuse) au lieu… Lire plus »
Reivilo
Invité
Concernant la saturation du paysage par les éoliennes et la comparaison avec les pylones du réseau d’électricité, on peut citer quelques chiffres : Réseau de transport (63 000 à 400 000 volts) : 100 000 kilomètres de longueur avec un pylone tous les 200 mètres ? ça doit faire dans les 500 000 pylones. Noirs. Réseau de distribution : 1,3 millions de kilomètres avec un poteau tous les x…. je vous laisse calculer. On peut ajouter les 700 000 transformateurs, les tours de refroidissement des centrales thermiques etc. malgré tout on n’a pas forcément l’impression que l’ensemble soit invivable. Même… Lire plus »
plouc73
Invité
Reveilo Assez d’accord avec vous. Simplement, je ne faisais que relever les contradictions de certains “bien-pensants” qui protestent contre les pylônes mais sont favorables à des constructions du même type (quelle différence entre un mât éolien et un pylône dans le rapport des dimensions hauteur//largeur et l’impact visuel ?) au même endroit. Et puis, il y a la saturation physique et l’acceptabilité socio-locale. Par exemple, une candidate écologiste aux élections présidentielles a une villa sur l’île de Groix, en face de Lorient. Or je ne crois pas avoir vu une éolienne dans son jardin. L’aurait-t-elle voulu que ses voisins l’en… Lire plus »
bebel79
Invité

Je suis entièrement d’accord avec vous pour la gène esthétique occasionée par les éoliennes. Avec tous les poteaux électriques qu’il y a en France on ne peut pas nous dire que les éolienne génent tant que ça… De plus les éoliennes ne font pas de bruits génant. C’est l’une des énergie renouvelable les plus économique et écologique du moment, à condition de developper des système de stockage ( A hydrogène de préférence ) et des smart grid…

Sicetaitsimple
Invité

Vous imaginez bien que le sujet du stockage a fait l’objet de nombreux débats sur Enerzine. Pourquoi dites vous “à hydrogène de préférence”?

Bachoubouzouc
Invité
“Je suis entièrement d’accord avec vous pour la gène esthétique occasionée par les éoliennes. Avec tous les poteaux électriques qu’il y a en France on ne peut pas nous dire que les éolienne génent tant que ça… De plus les éoliennes ne font pas de bruits génant.” Les éoliennes font à peu près autant de bruit que les lignes électriques… càd un bruit gênant que seulement lorsqu’on se trouve à proximité immédiate. En revanche, le clignotement lumineux des éoliennes doit, lui, être assez dérangeant la nuit pour les gens sensibles à la lumière. Ca n’est évidemment pas insurmontable, mais on… Lire plus »
bebel79
Invité
@ DRAIN: Je suis allé avec des amis à coté de plusieurs éoliennes pour me faire mon propre avis car je voulais avoir le coeur net sur ce sujet . Et mes amis et moi trouvions que les éoliennes malgré des vents forts (Bretagne ) ne faisaient pas de bruit … ( j’ai même une vidéo pour ceux qui la veulent ) Du coup j’aimerai connaitre quelles sont les maladies dûes au éoliennes ? Peut être que les centrales nucléaires et les pesticides utilisés dans l’agriculture sont beaucoup mieux ? 😉 Pour les maladies il faut aller taper les vraies… Lire plus »
bebel79
Invité

Bonjour, l’hydrogène est un moyen très simple, performant et surtout écologique de stocker l’énergie provenant des energie renouvelable. De plus des entreprises française comme air liquide en maitrise les procédés On peux également utiliser cette hydrogène pour faire avancer ces véhicules. Car la trasition énergétique d’aujourd’hui ne doit être pensé dans sa globalité. Que de bonnes choses…

wpDiscuz