L’EPR finlandais d’Olkiluoto achevé à plus de 80 %

Le chantier du réacteur EPR d’Olkiluoto 3 (OL3) situé sur l’île d’Olkiluoto en Finlande vient de franchir selon Areva, une étape majeure de son développement avec l’installation de la quatrième et dernière pompe du circuit primaire, son raccordement aux tuyauteries auxiliaires et au réseau électrique interne.

Ces opérations marquent la fin de la mise en place de la chaudière du réacteur qui véhicule, sous pression et en circuit fermé, l’eau chauffée par le combustible nucléaire.

Le circuit primaire du réacteur EPR d’OL3 se compose de 4 boucles identiques reliées à la cuve comprenant chacune un générateur de vapeur, une pompe et les tuyauteries associées. L’ensemble du circuit est connecté à un pressuriseur unique qui maintient l’eau en pression.

La finalisation de l’installation des composants lourds du circuit primaire, quelques mois après l’achèvement des travaux de génie civil, constitue toujours d’après le nucléariste franàis "une avancée importante dans la construction du premier réacteur de 3ème génération au monde, désormais achevé à plus de 80 %."

L'EPR finlandais d'Olkiluoto achevé à plus de 80 %

Rappelons que le chantier finlandais a débuté en septembre 2005 pour une mise en service initialement prévue vers la mi-2009. Cependant, suite à des problèmes liés notamment à la mise en œuvre du béton et à la certification administrative du réacteur, la mise en service prévisionnelle a été retardée à plusieurs reprises et annoncée pour 2011, puis 2012.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "L’EPR finlandais d’Olkiluoto achevé à plus de 80 %"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

pas le bon moment pour l’annoncer mais en Finlande on annonce la mise en service en 2013 et pas en 2012. Et un nouveau surcout de 1,3milliards d’euros selon le dernier rapport de l’AN sur les comptes d’AREVA. Quelle réussite! Quelle vitrine pour l’export! Heureusement qu’on garantit un facteur de charge impossible à tenir dans la durée et qu’AREVA supporte le surcout! A ces conditions les finlandais devraient en commander 10 de plus et devenir un gros exportateur européens aux frais futurs du contribuable français.

jl06
Invité
Tous les grands projets font face au même défi: gérer les coûts, les délais et la qualité. S’il fallait faire un choix délibéré sur les premières EPR, il est clair qu’il faudrait sacrifier les deux premiers sans compromettre le troisième. Pendant la phase de construction, il faut toutefois avoir les reins solides pour résister aux critiques et aux dérives. Mais les décisions d’investissement étant loin derrière et la mise en opération tellement (relativement) proche, la performance ultime sera jugée sur la performance opérationnelle. Quand cette EPR sera en fonction, les déboires de la construction passeront au second plan si la… Lire plus »
renewable
Invité

Et bien finalement il semble bien que cet EPR ainsi que celui de Flamanville seront les derniers, amusant de voir qu’EDF finit par entendre raison et admettre que c’est un modèle invendable et obsolète. A force de faire n’importe quoi, notre lobby nucléaire va finir par lasser ses plus fidèles supporters… Dur dur pour tous les fan de l’atome de justifier, après avoir défendu mordicus le modèle EPR malrgé tous ses déboires, l’abandon de la filière… Bon courage, la mauvaise foi est toujours bonne conseillère dans ce genre de cas!

Bachoubouzouc
Invité

“Et bien finalement il semble bien que cet EPR ainsi que celui de Flamanville seront les derniers, amusant de voir qu’EDF finit par entendre raison et admettre que c’est un modèle invendable et obsolète.” C’est quoi ce délire ??? D’où sortez vous cette invention ? C’est totalement faux !!!

renewable
Invité
Attention cher idolâtre de l’EPR! préparez votre retournement de veste, c’est complètement faux avant les élections et pendant la négo PS-Verts mais c’est déjç le cas industriellement et économiquement parlant et ce sera le cas après les élections : Du délire? Si vous aviez un tant soit peu de sens commun et si vous écoutiez vos collègues bien informés, vous comprendirez que l’EPR n’a aucun avenir, on peut ésperer en fourguer 4 ou 5 avec d’énormes pertes financières pour ARVEA mais même au pays du nucléaire stupide il y a des limites à la gabegie. C’est marrant mais cet article… Lire plus »
Eloi
Invité

>>”EDF dément avoir l’intention d’abandonner le réacteur nucléaire de troisième génération comme La Tribune l’indique, estimant qu’il s’agit d’un “atout pour la filière industrielle française, constituant une formidable opportunité d’activité et de développement”.” Ach râté !

Bachoubouzouc
Invité

“Si vous aviez un tant soit peu de sens commun et si vous écoutiez vos collègues bien informés, vous comprendirez que l’EPR n’a aucun avenir” J’adore : vous n’avez jamais mis les pieds dans une centrale de votre vie, vous ne connaissiez rien à la technologie et à l’industrie nucléaire, mais vous pensez savoir mieux que moi ce que pensent mes propres collègues ! Renewable, allez donc consulter un médecin. Vous commencez à vous transformer en troll.

wpDiscuz