Enerzine

Les 3 piliers fondamentaux du management de l’énergie par Daniel Fava

Partagez l'article

S’appuyant sur des ressources internes de plus en plus avisées quant à l’ouverture des marchés énergétiques, les entreprises tendent aujourd’hui à mettre en concurrence de plus en plus fréquemment leur fournisseur de gaz naturel en place sur le prix « molécule ».

Souvent perçu comme facteur clé de compétitivité, les TPE, PME, grands comptes et collectivités en oublient parfois l’essentiel : "la maîtrise de leur consommation énergétique." Si l’on en croit un principe connu, "l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas … " Et pourtant, cet aspect fondamental de la maîtrise de l’énergie passe au second plan alors que des économies importantes pourraient être détectées en amont.

La conviction indéniable réside dans l’idée que l’énergie ne doit plus être seulement gérée mais managée de façon pro-active. Les 3 piliers fondamentaux du management de l’énergie :

► Il est important en amont de définir avec un fournisseur le périmètre de l’offre en fonction des besoins et de la stratégie d’achat de l’entreprise. Dois-je privilégier le court terme ou le long terme (36 mois voire plus) ? Est-ce que je souhaite fixer mon prix ou me garder une flexibilité en fonction de l’évolution des marchés ? Dois-je faire le choix du « sans engagement de consommation » ou du « take or pay » ? Autant de questions qui nécessitent une réflexion systématique entre le fournisseur et le client.

► En bénéficiant d’un accompagnement de qualité et de solutions de gestion adaptées, les entreprises pourront simplifier leur management de l’énergie au quotidien tout en optimisant leurs coûts internes. L’entreprise doit prendre en compte certains paramètres dans le choix de leur fournisseur : disposer d’un service client hautement qualifié, d’un système de facturation adapté à son organisation, d’outils web donnant accès en toute sécurité à l’intégralité de ses données, ou encore de bilan de consommation / facturation trimestriel ou annuel.

► Enfin, l’entreprise doit avant tout s’inscrire dans une démarche volontariste visant à maîtriser et optimiser ses consommations d’énergie. Cela passe par de multiples solutions de sensibilisations et de réflexes à adopter comme de simples éco-gestes, ou encore par la réalisation d’audits énergétiques ou d’implémentation de solutions de collecte et de restitution des données de consommations énergétiques.

L’exemple d’une chaîne de grandes surfaces récemment convertie au management de l’énergie est assez révélateur. Après la mise en place d’un système de télé-relève et télésurveillance, celle-ci s’est en effet aperçue qu’à surfaces comparables, la consommation pouvait varier de 30% d’un magasin à l’autre. Les raisons en étaient multiples : de la simple fuite d’eau aux lumières non éteintes le soir, en passant par des chaudières mal réglées, de nombreux facteurs impactaient de façon significative sa facture énergétique.

Pour les installations énergivores, des investissements plus importants peuvent être à prévoir. La recherche d’économies d’énergie et de gains en performance nécessite alors la réalisation de projets de rénovation, dans lesquels le ROI doit être minutieusement étudié.

Dans ces cas spécifiques, le fournisseur doit être un acteur moteur dans le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie, notamment en conseillant ses clients et en les accompagnant financièrement dans leurs projets d’optimisation énergétique.

Maîtrise des consommations d’énergie, réduction de la facture énergétique, identification des actions d’amélioration efficaces, pilotage énergétique et environnemental, diminution de l’empreinte écologique de l’organisation, mise en œuvre d’une démarche d’amélioration continue … sont autant de sujets devant être au cœur des préoccupations client – fournisseur.

Être fournisseur de solutions énergétiques, c’est aujourd’hui être un acteur reconnu pour la qualité et la souplesse de sa relation commerciale mais aussi pour son expertise et sa capacité à accompagner ses clients dans la réalisation d’économies pérennes.

Daniel Fava
Directeur général d’ENI Gaz & Power France


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Les 3 piliers fondamentaux du management de l’énergie par Daniel Fava"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    b api
    Invité

    Un encouragement à des évidences ! « L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas. » Sûr. Et je dirais même que l’énergie la plus chère est celle que l’on consomme. C’est en fait le pilier N°3, pour ceux qui auraient pas compris. Les deux premiers piliers (ou évidences) dépendent du fournisseur…qui fait sa pub.

    Sicetaitsimple
    Invité

     » l’energie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas ». Il n’y a rien de plus faux, bien évidemment, sinon pourquoi ces discussions sur Enerzine! Ca ne peut s’appliquer qu’à la simple hygiène individuelle qui ne coute rien ou presque ( éteindre la lumière quand on n’est pas dans la pièce, conduire « cool » pour prendre deux exemples parmi les plus simples).

    wpDiscuz