Les américains utilisent plus de combustibles fossiles

Les Etats-Unis ont eu recours à plus de combustibles fossiles en 2010 qu’en 2009, tandis que l’électricité d’origine renouvelable est restée à peu près constante, avec une augmentation de la part de l’éolien contrebalancée par une baisse de l’hydroélectricité.

Selon la dernière cartographie des flux d’énergie publiée par le "Lawrence Livermore National Laboratory", on constate qu’il y a eu également une augmentation significative de la consommation de la biomasse énergie.

En 2009, l’éolien a bondi de 0,70 quadrillions de Btu (ou quads) à 0.92 quads en 2010 (BTU ou British Thermal Unit est une unité de mesure de l’énergie, équivalent à environ 1,055 kilojoules). L’éolien a participé directement à la production d’électricité, contribuant à diminuer l’utilisation du charbon. La consommation d’énergie basée sur la biomasse est passée de 3,88 à 4,29 quads. Cette augmentation est le fait de l’utilisation de l’éthanol comme carburant dans les transports et une matière première pour la production industrielle. Le déclin apparent de l’utilisation de l’énergie géothermique est due à une modification comptable de l’Administration de l’Energie.

"Nous constatons encore des ajouts de capacités grâce au boom de l’énergie éolienne", a déclaré AJ Simon, l’un des analystes en charge de concevoir les diagrammes de flux en utilisant les données fournies par le ministère de l’énergie. "Et le moteur de la consommation des carburants renouvelables comme l’éthanol est venu des voitures et des camions."

Globalement, aux États-Unis, la consommation énergétique en 2010 équivalait à 98 quads contre 94,6 quads en 2009. La plupart de l’énergie était liée au charbon, au gaz naturel et au pétrole.

La majorité de l’énergie consommée en 2010, s’est retrouvée dans la production d’électricité (39,49 quads), suivie par transport, puis par la consommation industrielle, résidentielle et commerciale. "C’est juste un aperçu de la façon dont le système d’énergie a été utilisée", a précisé AJ Simon. "Bien qu’il ne semble pas y avoir beaucoup de changement chaque année, de petits décalages peuvent pourtant avoir d’importantes conséquences dans certains secteurs de notre économie."

Comme les années précédentes, le charbon a été prédominant dans la production d’électricité, alors que le nucléaire et le gaz naturel arrivent respectivement en deuxième et troisième position. Toutefois, la consommation de gaz naturel par le secteur électrique a augmenté de 0,5 quads cette année, tirée constamment par la baisse des prix du gaz naturel. Au cours des 6 dernières années, l’utilisation du gaz dans le secteur électrique a augmenté de 25%

Les combustibles fossiles continuent à dominer le secteur des transports.

Bien que les émissions de carbone en 2010 étaient plus élevées par rapport en 2009, l’empreinte carbone des Américains a diminué au cours des dernières années. Les Etats-Unis ont émis 5.632 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2010, contre 5.428 Mt en 2009, mais en baisse par rapport en 2007 avec 6.022 Mt. La diminution est principalement attribuable à une consommation réduite d’énergie, aidée par un passage du charbon au gaz naturel dans le secteur électrique et par l’adoption de sources d’énergie renouvelable.

Une tonne d’émissions de CO2 est équivalent à 37,8 bouteilles de propane utilisée pour les barbecues à domicile ou 2,1 barils consommé de l’huile d’, selon l’Agence américaine de protection de l’environnement.

Consulter la cartographie en haute résolution (.PDF) >>>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz