Enerzine

Les avantages industriels du Deinococcus de Deinove mis en avant

Partagez l'article

La société de biotechnologie industrielle – Deinove – a annoncé la publication d’un article* dans la revue scientifique Journal of Applied Microbiology (JAM) présentant le genre Deinococcus comme une option véritablement innovante pour l’industrie de la chimie biosourcée.

Revu et approuvé par des experts indépendants, l’article de l’équipe de Déinove, dirigée par le Dr. Jean-Paul Leonetti, synthétise les avantages du Deinococcus dans les applications bioindustrielles :

♦ Robustesse et résistance remarquable à un éventail de dommages causés par les radiations ionisantes, la dessiccation, les rayonnements UV et les agents oxydants. Par exemple, le Deinococcus résiste à 6 semaines de sécheresse alors que Escherichia coli voit sa viabilité réduite par un million dès la première semaine. Cette caractéristique est fondamentale pour la mise en œuvre du processus industriel, qui démarre par une culture de la souche conservée sous forme de lyophilisat (un « starter ») ;

♦ Diversité génomique inter-espèces et grande plasticité, offrant d’immenses possibilités d’ingénierie génétique ;

♦ Capacité à dégrader la biomasse et à assimiler les différents types de sucres présents dans la biomasse lignocellulosique ;

♦ Un métabolisme original qui donne accès à de nouvelles voies métaboliques.

L’article met également en avant la plateforme d’ingénierie génétique de Deinove.

« Notre objectif était de synthétiser dans cet article l’état de nos connaissances sur le Deinococcus comme châssis bioindustriel et les avancées réalisées par nos équipes depuis 2006 », a déclaré Jean-Paul Leonetti, Directeur Scientifique de Deinove. « Nous sommes très fiers que le Journal of Applied Microbiology ait choisi de publier notre travail, car c’est l’une des revues de référence dans notre secteur. »

Le Deinococcus est un genre bactérien très peu étudié et exploité (moins de 1 000 publications traitent du genre Deinococcus vs. 100 000 pour Escherichia coli et 300 000 pour Saccharomyces cerevisiae) qui s’affirme désormais comme un concurrent pertinent face aux châssis communément utilisés.

Il combine les avantages de chacun d’entre eux, résistance aux contaminations et flexibilité génomique, tout en exprimant une grande quantité d’enzymes servant à la bioproduction et des co-produits à haute valeur ajoutée tels que les caroténoïdes.

« Deinove s’apprête à offrir au marché une nouvelle génération de micro-usines fermentaires et des procédés plus économes, en termes de coût de production mais aussi d’investissement industriel. Par ailleurs, la capacité des Déinocoques à opérer à haute température est positivement perçue par les acteurs du marché car elle contribue également à réduire les coûts », a également précisé Nagib Ward, Responsable du Business Développement chez Deinove. « Notre modèle économique est également unique dans le sens où nous aurons l’opportunité de générer des revenus issus non seulement du produit visé mais également des caroténoïdes que le Déinocoque produit systématiquement en parallèle. La technologie que nous développons est véritablement innovante, et attractive sur le plan économique. »

« Les équipes de Deinove avancent résolument dans le développement des projets clés de la Société et découvrent chaque jour de nouvelles caractéristiques du Déinocoque qui peuvent être potentiellement valorisées à l’échelle commerciale. Les perspectives sont prometteuses », a enfin ajouté Philippe Pouletty, Président de Deinove.

* Article intitulé « Deinococcus as new chassis for industrial biotechnology: biology, physiology and tools ». Publié par ‘The Society for Applied Microbiology’ (SfAM), et édité par la maison d’édition américaine ‘John Wiley & Sons, Inc.’, le JAM est l’une des deux principales revues traitant de biotechnologie industrielle.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Les avantages industriels du Deinococcus de Deinove mis en avant"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    en « français », ça donne quoi ? C’est pour synthétiser ? quoi ? des biocarburants , des produits pour la cosmétique , des ???

    wpDiscuz