Les avions pourront bientôt rouler au sol sans consommer de fuel

EasyJet, la plus importante compagnie aérienne du Royaume Uni va devenir la première compagnie du secteur à accompagner le développement et les essais du nouveau système EGTS (electric green taxiing system), en collaboration avec Honeywell et Safran.

Les avions d’easyJet volent à hautes fréquences sur de courtes distances et consomment chaque année environ 4% de leur carburant en roulage au sol des aéroports. Ils passent en moyenne 20 minutes par rotation en phase taxi, soit l’équivalent de 3,5 millions de miles par an (soit 5,6 millions de kms).

Le système EGTS utilise le générateur électrique de l’APU (Auxiliary Power Unit) pour alimenter des moteurs dans les roues principales, permettant aux avions de se déplacer sur les pistes sans utiliser leurs moteurs. Chacune des roues motrices est équipée d’un actionneur électro-mécanique, tandis que l’électronique de puissance et l’électronique de commande donnent au pilote la maîtrise complète de la vitesse, de l’orientation et du freinage de l’avion au sol. Le système permettra en outre de réduire l’utilisation des tracteurs pour déplacer les avions au sol.

Alors que les premiers essais opérationnels sont attendus début 2013, Honeywell et Safran ont pour objectif d’introduire le système EGTS à compter de 2016, aussi bien sur les avions neufs qu’en retrofit sur les avions en service.

Les avions pourront bientôt rouler au sol sans consommer de fuel

La phase de développement et essais doit permettre de confirmer les économies estimées et de quantifier d’autres avantages. EasyJet indique qu’elle aidera également à établir les procédures standard de taxiage pour les avions équipés du système.

Les avions pourront bientôt rouler au sol sans consommer de fuel

"EasyJet est constamment à la recherche de moyens pour réduire son empreinte environnementale comme ses coûts d’exploitation, aussi cette technologie revêt-elle pour nous un grand intérêt. Cette collaboration nous permet d’apporter à Honeywell et Safran notre très grande expérience des conditions d’exploitation hautement performantes, afin de nous assurer que la solution répond à nos besoins" a déclaré Ian Davies, Directeur Engineering et Maintenance d’easyJet.

Les avions pourront bientôt rouler au sol sans consommer de fuel

"Nous sommes particulièrement heureux de collaborer avec easyJet sur le système EGTS. C’est un signal de confiance fort de la part d’une compagnie majeure, qui renforce la crédibilité technique et économique de notre système" a indiqué pour sa part Yves Leclère, Directeur général adjoint du groupe Safran, en charge de la Transformation.

Enfin, John Bolton, Président d’Honeywell’s Air Transport and Regional business, a ajouté : "Grâce à nos technologies complémentaires et à une approche client totalement intégrée, nous avons gagné la confiance d’un acteur majeur de l’industrie du transport aérien et nous serons à même de valoriser l’apport d’easyJet dans le développement du système EGTS."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Les avions pourront bientôt rouler au sol sans consommer de fuel"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
l’APU dont il est question (Auxilary Power Unit) est cette “turbine” (dite aussi “3° réacteur”) qui est placée dans la queue des avions, et qui fonctionne… au jet A1 (kérosène avion). Simplement, étant optimisées pour produire de l’électricité, elles feront toujours mieux en alimentant le système “au sol” que des réacteurs qui ne sont pas faits pour ça (roulage au sol hors décollages et atterrissages). La pollution locale (NOX) des aéroports est pas mal liée à l’utilisation desdits APU, mais surtout quand les avions sont aux parkings, sachant que de nombeux aéroports sont équipés de systèmes dits “400 hertz”, permettant… Lire plus »
ecoenergie
Invité

Merci pour la clareté de la presentation de Pastlle verte quimet bien les choses au point

Dan1
Invité

Sinon il existe des tracteurs d’aérodrome qui consomment moins que les réacteurs au ralenti.

Gaode
Invité

“5,6 millions de km” et non “kms” ! Au moins, avons nous évité cette nouvelle unité de mesure d’énergie, le “foyer” ou la dimension de l’avion en “terrains de football”…

wpDiscuz