Les britanniques méfiants envers le géant Gazprom

Dans son édition du 4 février, le figaro écrivait : «LE LIBÉRALISME forcené prôné par le gouvernement britannique a des limites. En témoignent les réactions officielles aux rumeurs de reprise du britannique Centrica – propriétaire de British Gaz – par le géant russe Gazprom. «Tout acheteur potentiel ferait l’objet d’un examen rigoureux des autorités de régulation et de la concurrence», a averti le ministère britannique du Commerce et de l’Industrie (DTI). »

D’après le quotidien anglais "The Guardian", le géant russe Gazprom aurait comme stratégie de vouloir couvrir environ 20% des besoins en énergies des britanniques d’ici à 2015.

Centrica a une valeur boursière estimée à 16,2 milliards d’euros et ferait l’objet de rumeurs de reprises depuis des semaines. Plusieurs candidats à la reprise du groupe britannique sont régulièrement cités. Parmi lesquels, le norvégien Norsk Hydro ou encore l’opérateur gazier français Gaz de France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz