Enerzine

Les centrales géothermiques fourniront aussi du lithium

Partagez l'article

La compagnie californienne Simbol Mining a développé une nouvelle technique qui permet à des centrales géothermiques de produire bien plus que de l’énergie renouvelable. En effet, un nouveau procédé extrait le lithium des eaux usées géothermiques, un process jusqu’à présent considéré comme irréaliste.

Avec une consommation de lithium qui devrait tripler dans le monde d’ici à 2020, les chercheurs se sont penchés sur d’autres technologies pouvant être utilisées pour produire et délivrer du lithium aux industries grandes consommatrices de cette matière grise/argentée.

Le lithium est généralement extrait du sol (et nécessite alors beaucoup d’eau) ou encore à partir de saumure dans les lacs. Les eaux géothermiques de Salton Sea (CA) sont toutes aussi riches en lithium que les lacs salées existants en Bolivie et au Chili.

Cependant, toutes les tentatives précédentes pour extraire le lithium des eaux usées géothermiques n’ont jamais pu aboutir, car le liquide contient un niveau élevé de silicate, un élément qui a la facheuse propriété d’enrayer les équipements. La nouvelle technique, dont le Lawrence Livermore National Laboratory en Californie détient la licence, favorise la précipitation des silicates de sorte qu’elles peuvent être filtrées.

L’eau s’écoule ensuite sur une résine chimique afin d’attirer le lithium-ion et d’en extraire un composé : le chlorure de lithium. Le chlorure de lithium peut être mélangé avec du carbonate de sodium pour former du carbonate de lithium, un composé mieux approprié au stockage et au transport.

Simbol Mine qui construit actuellement son premier prototype de démonstration, espère produire environ 1 tonne de métal de lithium par mois, avant d’étendre en capacité son dispositif.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Les centrales géothermiques fourniront aussi du lithium"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    pour Evo (Morales) et les bolivines, Bonne nouvelle (?) pour les batteries de nos (futures) voitures électriques

    Bilgeo
    Invité

    Si l’on en croit le livre sur la géothermie paru chez Dunod, l’aquifère profond du Trias alsacien contiendrait 300 mg/l de Lithium métal. Cette région bénéficie également d’un gradient de température élevé permettant de combiner des applications chauffage avec éventuellement extraction de lithium.

    zelectron
    Invité

    Exellente idée, même si il faut payer les royalties au propriétaire du brevet.

    wpDiscuz