Les consommateurs face aux enjeux de l’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique vise à réduire les consommations d’énergie sans dégrader le service rendu et par conséquent à diminuer les coûts économiques, écologiques et sociaux.

Cet enjeu est bien connu des professionnels, mais comment les citoyens français, anglais, allemands et américains perçoivent-ils l’efficacité énergétique ? Comment économisent-ils l’énergie au sein de leurs foyers ? Quels efforts sont-ils prêts à faire pour changer leurs comportements ?

Pour répondre à ces questions clés, Rexel, un groupe référent de la distribution de matériel électrique, a mandaté l’institut Harris Interactive pour interroger un échantillon représentatif de la population dans ces 4 pays*. Les résultats de ce premier baromètre montrent que l’efficacité énergétique est au cœur des préoccupations :

► Près de 9 citoyens sur 10 considèrent l’efficacité énergétique comme un enjeu important. Ils se considèrent comme promoteurs et premiers acteurs de l’efficacité électrique, mais reconnaissent avoir une connaissance superficielle des mesures existantes.

► Des petits gestes quotidiens aux installations dédiées, les ménages sont globalement engagés. A titre d’exemple : 80 % des Français achètent des ampoules à basse consommation et 72 % utilisent des multiprises avec interrupteur.

► La problématique de l’efficacité énergétique est fortement influencée par les considérations financières. La mesure des économies réalisées est primordiale dans la décision d’investir dans de nouveaux équipements.

► Les distributeurs de matériels électriques ont un rôle important à jouer dans la promotion de l’efficacité électrique, et ce pour 83 % des Français.

« Ce baromètre montre que la transition vers un nouveau modèle énergétique est en route. Rexel est particulièrement mobilisé pour accélérer ce changement, accompagner les clients pour concevoir des solutions éco-efficaces et continuer à jouer un rôle moteur sur les questions d’efficacité énergétique au sein de la filière électrique », a déclaré Jean-Charles Pauze, Président du Directoire de Rexel.

Un enjeu « important » pour près de 9 citoyens sur 10 mais une connaissance superficielle des mesures existantes

Les répondants des quatre pays s’accordent pour attribuer une forte importance au sujet de l’efficacité énergétique : selon les pays, entre 86 % et 95 % des répondants jugent en effet ce sujet « important », dont près de deux tiers « très important ».

Si les citoyens se montrent attentifs à la question de l’efficacité énergétique et estiment connaître les mesures mises en place dans leur pays, cette connaissance s’avère parfois superficielle. Ainsi, en France, 4 répondants sur 5 ont entendu parler de l’éco Prêt à Taux Zéro, mais seuls 45 % d’entre eux voient précisément ce dont il s’agit. Concernant la nouvelle norme de construction basse consommation BBC, 72 % des répondants en ont entendu parler, dont 31 % ne voient pas précisément ce dont il s’agit.

Les répondants soulignent leurs attentes en matière d’information
: incitations financières et législations existantes (pour 27 % des Français et 35 % des Britanniques), suivi de leur consommation électrique (pour 23 % des Français et 28 % des Allemands) et découverte d’innovations technologiques (pour 23 % des Français et 26 % des Allemands).

Des petits gestes quotidiens aux installations dédiées, des ménages globalement engagés

Sensibles à la question de l’efficacité énergétique, les Européens et les Américains réalisent déjà dans leur logement de nombreux gestes quotidiens pour économiser l’énergie. A titre d’exemple : 80 % des Français achètent des ampoules à basse consommation et 72 % utilisent des multiprises avec interrupteur.

Côté installation, si 88 % des Français privilégient les équipements à faible consommation d’énergie, 53 % déclarent être prêts à installer (ou l’ont déjà fait) des capteurs pour éteindre les lumières en cas d’absence de mouvement et 42 % un système de chauffage éco-performant.

La problématique de l’efficacité énergétique fortement influencée par les considérations financières

Les répondants affirment être prêts à trois types d’efforts pour accroître leur efficacité énergétique : efforts en termes de temps (76 % en France, 82 % au Royaume-Uni), investissement dans des équipements plus chers à l’achat mais rentables à court ou moyen terme (69 % en France, 78 % aux Etats-Unis) ou encore renoncement à certaines pratiques de confort (71 % au Royaume-Uni, 61 % en France, 52 % aux Etats-Unis). La grande attention portée par les répondants à leur budget les pousse ainsi à osciller entre leur souci de dépenser moins à court terme et leur intérêt affirmé pour des investissements réduisant le coût de leur énergie à court ou moyen terme.

Pour 83 % des Français, les distributeurs de matériel électrique ont un rôle important à jouer dans la promotion de l’efficacité électrique. Allant dans ce sens, Rexel s’engage à promouvoir l’efficacité électrique en participant activement aux débats et prises de position de la filière mais aussi en formant et informant les installateurs via ses 2 200 points de vente. Rexel poursuit également sa stratégie de renforcement dans les services à travers l’enrichissement de ses compétences, notamment dans les domaines de l’audit et du diagnostic énergétique, et du conseil en Bâtiment Basse Consommation (BBC).

* Enquête réalisée en ligne du 9 au 19 juillet 2011. Échantillons de 4 000 personnes représentatifs de la population dans chacun des 4 pays, à partir de l’access panel Harris Interactive. Echantillons représentatifs de : 1 000 personnes en France, 1 000 personnes en Allemagne, 1 000 personnes en Grande-Bretagne et 1 000 personnes aux Etats-Unis. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et statut d’activité de l’interviewé.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz