Les déchets de raisin pourraient rendre des biocarburants compétitifs

Les déchets solides qui apparaissent en surface lors du processus de vinification pourraient un jour servir à fabriquer un biocarburant compétitif, d’après des chercheurs de l’Université australienne d’Adelaide.

Dans une publication de la revue ‘Bioresource Technology’, des chercheurs ont montré que du bioéthanol ( jusqu’à 400 litres ) pouvait être produit à partir de la fermentation d’une tonne de marc de raisin (les peaux, les restes de tige et les graines de vinification).

La production mondiale de vin rejette chaque année environ 13 millions de tonnes de déchets de marc de raisin. À l’échelle nationale, l’Australie estime que plusieurs centaines de milliers de tonnes sont produites chaque année et éliminés avec un coût non négligeable. "Ceci est une utilisation potentiellement économique de ce qui est largement considéré comme un déchet", a expliqué le Professeur Rachel Burton, responsable du programme de l’Australian Research Council (ARC), Centre d’excellence en parois des cellules végétales à l’École de l’Agriculture, de l’Alimentation et du Vin.

La Doctorante Kendall Corbin a analysé la composition des marcs de raisin à partir de deux cépages, le Cabernet Sauvignon et le Sauvignon Blanc. Elle a également étudié le marc de raisin avec de l’acide et des enzymes. La scientifique a constaté que la majorité des hydrates de carbone trouvés dans le marc de raisin pouvaient être directement converti en éthanol par fermentation avec un rendement allant jusqu’à 270 litres par tonne de marc de raisin. Le produit résiduel pouvait être recyclé soit comme complément alimentaire animal ou soit comme fertilisant – engrais.

Les rendements de l’éthanol pourraient être augmentés avec une phase de pré-traitement à l’acide et aux enzymes, soit jusqu’à 400 litres par tonne. "L’utilisation de la biomasse végétale pour la production de biocarburants liquides peut être difficile à cause de la nature structurellement complexe qui ne sont pas toujours facilement dégradables" a indiqué K. Corbin. "Le marc de raisin est facilement disponible, peut être une source bon marché, riche en hydrates de carbone et facilement fermentable."

Et le Professeur Rachel Burton de conclure : "Nous avons montré qu’il y existait potentiellement un nouveau débouché industriel avec la transformation et l’ajout de valeur à la vigne pour des biocarburants plus respectueux de l’environnement."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Les déchets de raisin pourraient rendre des biocarburants compétitifs"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bdk11
Invité

Le truc, c’est quand France la république française récupère le marc, notamment pour le distiller en alcool de pharmacie et autres… Alors il y a peu de chance qu’ils abandonnent cette manne de pepettes pour l’affecter autrement.

arzi77
Invité

~6H de conso mondiale ? Avec un rendement de 400 l /t, si on tranformait la totalité des 13 millions de t annuels de dechets de raisin, il me semble que l’on obtiendrait ~4 Mt d’ethanol, soit autour de 6h de conso mondiale, Non? Est-ce que je me goure ? C’est amusant mais un peu derisoire: il ne resterait plus qu’a trouver de quoi alimennter nos tas de ferrailles, pendant les… ~8754 autres heure de l’année !

traction0
Invité

J’aime bien, il y a tellement de choses qui “pourraient” mais faut pas rêver, tant que les “puissants” qui s’y croient pourront tirer les énergies fossiles, rien ne bougera, en accord avec nos gouvernants, tiste mais vrai !!!

Sicetaitsimple
Invité

ont réinventé le marc ( de bourgogne ou d’ailleurs) ou la grappa italienne?

Guydegif(91)
Invité

Ds un 1er temps, on peut déjà commencer par valoriser ces déchets de raisins en guise d’intrant ds des centrales de Méthanisation, à côté de tous les autres intrants potentiels… Le BioMéthane produit (sauf si on opte pour la Cogénération sur place) est prêt à être injecté ds le reseau gaz-Nat ou consommé par des véhicules à moteur thermique adapté… YA+KA ! soit la piste décrite ici, soit comme intrant ds la filière Métha ! A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple
Invité

Récolte sur très peu de temps, composition très spécifique. Pas certain que ça puisse rentrer de façon massive et tres limitée dans le temps dans un méthaniseur , qui a besoin d’une certaine stabilité dans la composition de ses intrants pour fonctionner correctement.

Guydegif(91)
Invité

En réponse à Sicetaitsimple, Oui, l’alimentation d’un méthaniseur doit être contrôlée et suffisamment homogène pour ne pas créer de ”révolution” parmi le monde bactérien, c’est vrai. Cependant, ces déchets de raisin, riches en sucres, peuvent être étalés sur une certaine période, en veillant à l’équilibre ”richesse d’apport méthanogène”…d’autant que ce n’est pas l’essentiel des intrants. Juste un peu ”booster sucre”, façon barre pour marathonien ou Red Bull, ou qq chose comme ça… Voilà! A+ Salutations Guydegif(91, 68 et 30)

wpDiscuz