Les dinosaures auraient contribué à leur réchauffement climatique !

Selon des calculs dévoilés dans Current Biology, les dinosaures tels que les sauropodes auraient pu produire suffisamment de méthane, un puissant gaz à effet de serre pour réchauffer le climat, il a des millions d’années, à un moment où la Terre était chaude et humide.

Ces imposants sauropodes, facilement identifiables par leur taille énorme et leur immense long cou, se sont répandus il y a environ 150 millions d’années. Comme chez les vaches, produisant du méthane, les bactéries participent à la digestion des sauropodes par le processus de fermentation des aliments dans l’appareil disgestif.

"Un modèle mathématique simple suggère que les bactéries vivant à l’intérieur des sauropodes ont pu produire assez de méthane pour avoir un effet important sur le climat du Mésozoïque", a déclaré Dave Wilkinson, professeur à l’université John Moores de Liverpool. "En effet, nos calculs suggèrent que ces dinosaures auraient pu produire plus de méthane que les sources d’émissions modernes ensembles, à la fois naturelles et artificielles."

Le Pr. Wilkinson et Graeme Ruxton également co-auteur de l’étude et enseignant à l’Université de St Andrews étudiaient l’écologie des sauropodes quand une question s’invita chez eux : Si les vaches comtemporaines produisent assez de méthane pour susciter l’intérêt des scientifiques spécialistes du climat, qu’en est-il de nos sauropodes ? pour tenter d’apporter une réponse chiffrée à la question, ils ont collaboré avec l’expert en méthane, Euan Nisbet de l’Université de Londres.

"Clairement, essayer d’estimer cela avec des animaux d’un autre âge se devait d’être un peu plus qu’une approximation fondée", a déclaré M. Wilkinson.

Les spécialistes en physiologie animale ont étudié la production de méthane à partir d’une variété d’animaux modernes pour aboutir à des équations permettant de prédire la production de méthane à partir d’animaux de tailles différentes. Il s’avère que ces calculs ne dépendent que de la masse totale des animaux en question. Un sauropode moyen pesait quelque chose comme 20.000 kilogrammes (20 t), et ils vivaient en groupes allant de quelques adultes à quelques dizaines d’individus par kilomètre carré.

Les chercheurs ont calculé que les émissions mondiales de méthane provenant des sauropodes étaient évaluées à 520 millions de tonnes (520 Tg) par an, comparables aux émissions totales de l’ère moderne. Avant que l’industrie ne décolle sur notre planète, il y a environ 150 ans, les émissions de méthane étaient à peu près de 200 Tg par an. Par comparaison, les ruminants modernes, y compris les vaches, les chèvres, les girafes, etc.. produisent des émissions de méthane estimées annuellement entre 50 et 100 Tg.

Les conclusions de l’étude ne montrent pas seulement "que les rouages de la planète peuvent être étranges et merveilleux", mais aussi servir de piqure de rappel quant à l’importance du rôle que jouent les bactéries et le méthane dans le climat mondial, ont-ils indiqué.

Source : Could methane produced by sauropod dinosaurs have helped drive Mesozoic climate warmth ? (lien)

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Les dinosaures auraient contribué à leur réchauffement climatique !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

“Il a, parait il, existé un dinosaure qui mesurait plus de 30 m de long: on peut raisonnablement penser qu’il ne s’entendait même pas péter … Étonnant, non ?” in “La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède”, Pierre Desproges

jipebe29
Invité

Visiblement, les auteurs de cette étude “foireuse” n’ont aucune connaissance des cycles de Milankovitch. Par contre, ce sont des carbocentristes patentés, grands prêtres du GIEC, qui mettent les gaz émissifs à toutes les sauces, y compris les plus… bêtes. Bel exemple de ré-invention du passé climatique à partir d’hypothèses farfelues et qui, en outre, ne sentent pas très bon….

jipebe29
Invité

Des dizaines de dinosaures de 20 tonnes au km2: ridicule. Il leur aurait été impossible de survivre avec si peu de ressources disponibles par individu.Est-ce que vous réfléchissez avant d’accepter de publier des âneries?

Dan1
Invité

Si ça se trouve, cette étude c’est du vent !

Sicetaitsimple
Invité

Quel dommage que ces petites bêtes n’existent plus! Avec un bon tarif d’achat pour faire démarrer la filière de captage ( pas évident quand même, peut-être même un peu dangereux…), on aurait là une filière renouvelable du meilleur niveau.

Pastilleverte
Invité

je vous trouve bien “climato sceptiques”, attention, cette “maladie” va bientôt être passible d’amende, voir de peines de prison ! Si des “scientifiques” vous disent qu’il y avait une foule de mega dinosaures au km2, c’est qu’ils l’ont trouvé dans leurs modèles (mega) informatiques et par conséquent que c’est vrai… (ment n’importe quoi !)

wpDiscuz