Les effacements de consommation arrivent (enfin) sur le marché de gros

La première vente directe sur le marché de gros de l’électricité d’un effacement de consommation grâce au mécanisme promu par la Commission Régulation de l’Energie (CRE) a eu lieu le 8 janvier 2014 entre 8h et 10h du matin.

Ainsi, la société Smart Grid Energy a activé la coupure de certains usages électriques proposée par ses clients et réduit temporairement leur consommation à hauteur de 33,6 MW. L’effacement de consommation permet, en coupant certains appareils électriques, de diminuer temporairement la consommation de clients (industriels, tertiaires, résidentiels) par rapport au niveau prévu initialement.

Cette participation directe des consommateurs (ou des opérateurs agissant pour leur compte) au marché de l’électricité est possible depuis le 18 décembre 2013, à la suite de l’approbation par la CRE des règles du mécanisme le 28 novembre 2013. La mise en œuvre de ce nouveau dispositif concrétise d’importants travaux engagés depuis 2012 et s’inscrit dans le processus d’ouverture progressive de l’ensemble des mécanismes de marché à la participation des consommateurs, processus que la CRE promeut de manière continue par ses décisions et orientations.

Les effacements de consommation arrivent sur le marché de gros

[ La courbe du graphique ci-dessus, en orange, montre à partir de 10h un décrochage significatif de la consommation électrique réelle par rapport à celle prévue à j-1 ]

 

Ce dispositif permet désormais aux consommateurs, de manière directe ou par l’intermédiaire d’opérateurs avec lesquels ils ont conclu un accord, de valoriser leurs effacements sur les marchés de l’électricité en renonçant temporairement à tout ou partie de leur consommation. Il permet ainsi aux effacements d’être mobilisés sur le marché, au même titre que les autres sources d’approvisionnement (groupes de production, importations). Il organise également l’ensemble des modalités opérationnelles permettant d’assurer cette valorisation, notamment s’agissant du contrôle de la réalisation de l’effacement.

Durant la phase expérimentale de ce dispositif, la CRE continue de travailler avec l’ensemble des acteurs pour faire évoluer et améliorer progressivement le dispositif, afin d’inscrire de manière pérenne la valorisation des effacements sur les marchés de l’électricité.

L’exemple de Norske Skog Golbey (NSG),

Hier matin, l’industriel NSG implanté dans les Vosges, a accepté de réduire sa consommation de 63 MWh entre 8h00 et 10h00, contre rémunération. Cette énergie non consommée a ainsi pu être mise à disposition sur le marché par Smart Grid Energy.

L’objectif est de désengorger le mécanisme d’ajustement afin de booster le développement de la filière des effacements qui stagne depuis deux ans alors qu’elle pourrait jouer un rôle dans la part du mix énergétique.

Permis par la loi NOME de 2011 et renforcé par la loi Brottes d’avril 2013, ce nouveau mécanisme d’échange, appelé NEBEF (Notifications d’Echanges de Blocs d’Effacement), permet désormais aux agrégateurs comme Smart Grid Energy de réaliser des effacements sans l’accord du fournisseur d’électricité des sites "effacés" et de vendre directement sur le marché ce bloc d’énergie issu d’une diminution volontaire de consommation. Une évolution déterminante qui ouvre de nouveaux horizons pour les effacements.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Les effacements de consommation arrivent (enfin) sur le marché de gros"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
sonolisto
Invité

Hydro-Québec demande à ses clients (plutôt ses actionnaires car il s’agit d’une société d’état) de diminuer la consommation d’électricité entre 16:00 et 19:00h afin de pouvoir vendre cette électricité à des clients américains qui sont prêts à payer plus que ce que les Québécois payent. Plusieurs résistent à cette demande de volontarisme sans rémunération quelconque. Faut quand même pas être les dindons de la farce.

Tech
Invité

espérons que cela ouvre la voie à la rémunération de l’effacement chez des particuliers! ce serait bien évidement possible avec un compteur bien plus “intelligent” que le linky!)

Tech
Invité

espérons que cela ouvre la voie à la rémunération de l’effacement chez des particuliers! ce serait bien évidement possible avec un compteur bien plus “intelligent” que le linky!)

1vite
Invité

Effectivement, ceux qui font l’effort de réduire leur consommation méritent une compensation (a priori). Mais je suis plus nuancé que vous sur le volontarisme : sans celui-ci, les fournisseurs d’énergie seraient obligés d’installer de nouvelles capacités de productions qui viendraient gonfler les coûts de tout le monde. Ce n’est pas mieux ! Entre être les dindons de la farce et rendre l’effacement non compétitif, il y a un équilibre à trouver. En tout cas, je me félicite de voir que les effacements sont enfin valorisés. Il était temps !

Steph
Invité

Favoriser l’effacement et en meme temps EDF fait tout pour supprimer les contrats EJP et ne plus vendre les TEMPO, schyzophrenie ?

trimtab
Invité

“………ne plus vendre les TEMPO……” La legende de la disparation du tarif TEMPO continue…et pouratant on peut toujours l’acheter : Faut quand même d’arrêter de dire les betises….voilà plusieurs années que certains disent la même chose et que TEMPO est TOUJOURS là. trimtab

Sicetaitsimple
Invité

…que vont devenir les “indignations” de Mme Rivasi si on rabote les pointes de consommation d’électricité? A tech: ne révez pas trop, c’est une telle usine à gaz que ça ne peut concerner en l’état que les “gros”. Pour les “petits”, c’est via des tarifs “intelligents” que ça passera, et effectivement il faut avoir les compteurs qui permettent de le faire ( ce que permet Linky). A trimtab: vous êtes bien sûr que Tempo ça existe toujours? Vous ne nous racontez pas des blagues depuis plusieurs années?

Tech
Invité

à sicétaitsimple je persiste et signe, linky en l’état actuel ne permet pas de délestage selectif internes au logement commandés par l’utilisateur (il n’a majlheureusement pas été conçu pour!), il faut y ajouter intelligence externe et une (ou plusieur)s application(s) souvent payante(s)

Sicetaitsimple
Invité

Déjà discuté mille fois…. Lynky est un compteur, qui permet des multiplicités de plages horaires et donc de tarifs différenciés. Le reste, c’est de la domotique que chacun a le choix ou non de mettre en oeuvre.

Sicetaitsimple
Invité
J’ose imaginer que les signaux “basiques” ( jour/nuit, tempo, EJP) des tarifs réglementés sont conservés lors du passage à Linky. Mais pour le plus sophistiqué, ça passe forcément par des offres de marché. Peut-être que les opérateurs alternatifs à l’opérateur historique prendont en charge votre équipement en domotique, mais ce qui est sûr c’est que ce n’est pas le problème d’ERDF dont le rôle est d’acheminer de l’electricité de la façon la plus fiable possible et de la compter de la façon la plus “intelligente” possible, pas de piloter vos appareils electriques. Ca , c’est un problème entre vous et… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous confirmez ce que je dis. A partir d’un”monopole” qui globalement qu’il le fasse plus ou moins bien essaye d’optimiser un “système”, à partir du moment où vous segmentez, ça devient “chacun pour soi”. ERDF et les distributeurs en rêgle générale et pas seulement en France n’ont strictement aucune responsabilité dans le contrôle de la fréquence, le droop control ils s’en tapent. Faut pas vouloir à la fois les “avantages” du monopole et ceux des “marchés”.A un moment, il faut choisir…ou payer.

trimtab
Invité
“……..linky en l’état actuel ne permet pas de délestage selectif internes au logement commandés par l’utilisateur…….” Et pour sicetaitsimple…”…..le problème d’ERDF dont le rôle est d’acheminer de l’electricité de la façon la plus fiable possible et de la compter de la façon la plus “intelligente” possible, pas de piloter vos appareils electriques……” ….ERDF peut être pas, mais le compteur qu’il installe si….! Linky peut être pas, mais mon compteur éléctronique actuel si (avec abonnement TEMPO !: Voir page 13 (et d’autres par la suite sur la programation ‘client’) avec possibilité de programmer le circuit eau chaude et 2 circuits ‘chauffage’.… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
Est-ce que vous vous rendez compte que vous nous parlez du siècle dernier (1998)! Et qu’effectivement en ces temps là EDF c’était EDF, production, transport, distrbution intégrés, donc ça confirme un peu ce que je disais. D’ailleurs , j’avais cherché des infos sur le Web lors du “dernier” débat sur Linky et il me semble me souvenir ( mais je n’en mets pas ma main au feu) que dans les expérimentations de Tours et de Lyon, les clients “Tempo” avaient été exclus. Encore une fois, Linky si j’ai bien compris donnera toutes les informations et beaucoup plus qu’avant sous un… Lire plus »
nrj4all
Invité

Bonjour, Quelqu’un a t-il une idée de comment va se faire le contrôle de l’effacement ?

wpDiscuz