Les emplois verts, une réalité pour 61% des français

A peine un mois après l’adoption du projet de loi Grenelle 2, l’opération « Objectif Plein Emploi en France » a débute hier au Palais des Congrès de Paris, sous le double parrainage de Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat chargé de l’emploi et de Valérie Létard, Secrétaire d’Etat au développement durable.

A cette occasion, Monster, a présenté les résultats de son dernier sondage sur la croissance verte.

Selon les résultats de cette enquête, plus de trois Français interrogés sur cinq (61%) estiment bien réel le potentiel généré en termes d’emploi par le secteur de l’environnement, certains pensant qu’il y a dans l’immédiat de véritables opportunités à saisir et d’autres qu’il faut cependant accompagner ce mouvement par un important travail d’information, les métiers de l’économie verte étant encore relativement méconnus.

La croissance verte : une pépinière d’emplois

Plus de 3 Français interrogés sur 5 (61%) croient au potentiel généré par les métiers de la croissance verte. Parmi eux :

· 29% estiment que de nombreuses opportunités existent ;
· Et quasiment 1 Français sur 3 (32%) pense qu’il faut mettre en place un travail d’information plus important, les métiers dans ce secteur étant encore relativement méconnus.

En effet, de nombreuses études confirment le potentiel d’emplois porté par la croissance liée au développement durable : avec 600 000 emplois en France à l’horizon 2020 selon le Boston Consulting Group, les secteurs impactés par la croissance verte touchent plus de 11 millions d’actifs, soit un actif sur deux en France. Cependant, ce potentiel ne se concrétisera pas tout seul. Il faut que les acteurs impliqués dans le secteur de l’emploi comme de l’environnement poursuivent leur travail d’information et mettent en place des politiques publiques de préservation de l’environnement.

C’est l’engagement du gouvernement, concrétisé récemment par l’adoption du projet de loi Grenelle 2, destiné à encadrer l’application d’une série de mesures écologiques et environnementales.

Une minorité d’ « éco-emploi sceptiques »

Pourtant, malgré cette réalité, 1 Français interrogé sur 4 estime que seuls quelques métiers seront demain voués à être « durables » et « responsables » et pour quelques autres (14%), c’est une « mode » qui n’a pas vocation à durer. Cette méconnaissance relative à la diversité des métiers existant dans le secteur et cet a priori expliquent en partie l’inadéquation constatée aujourd’hui sur le marché du travail entre l’offre et la demande d’emplois, ralentissant le mouvement d’ensemble. Des milliers d’offres d’emplois « verts » ou « verdissant » ne trouvent en effet pas preneur.

Les emplois verts, une réalité pour 61% des français


L’avis d’expert : les entreprises recrutent dans le vert

« Sur un marché de l’emploi particulièrement tendu, aucun secteur ne doit être mis de côté pour trouver un job. C’est tout le sens de la nouvelle édition « Objectif Plein Emploi en France » placée sous le signe de la croissance verte, dont l’objectif est d’informer et de mettre en lumière la diversité des métiers proposés dans ce secteur encore trop méconnu. En mettant en place, au centre du salon, un « village vert » réunissant tous les acteurs concernés, les entreprises vont pouvoir créer un environnement propice à la rencontre des candidats et accélérer le processus de recrutement dans ce domaine » constate Bruno Brémond, Directeur Général de Monster France et Europe du Sud.

« Par ailleurs, nous sommes très heureux d’obtenir le soutien de Laurent Wauquiez et de Valérie Létard dans le cadre de notre initiative. En effet, la cohésion de tous les acteurs publics comme privés est devenue indispensable pour soutenir l’effort de relance et préparer l’avenir de l’emploi en France. Un des moteurs auxquels nous croyons aujourd’hui est indéniablement celui de la croissance verte » ajoute Bruno Brémond.

« Les métiers de la croissance verte sont une chance à saisir sans tarder : il y a des emplois diversifiés qui touchent tous les secteurs de l’économie bâtiment, automobile, agriculture, énergies renouvelables, etc. et surtout tous les niveaux de diplôme : 75% de ces emplois sont dédiés aux titulaires d’un bac professionnel ou d’un CAP ou d’un BEP. » conclut Valérie Létard, Secrétaire d’Etat au développement durable.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Les emplois verts, une réalité pour 61% des français"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
imagreen
Invité

Les emplois verts se concentrent notamment sur l’Amélioration de l’efficacité énergétique (AEE) des bâtiments et des transports pour 53%. Le pourcentage restant est réparti de façon quasi égalitaire entre les ENR, l’eau, et les déchets. Les ENR et l’AEE progressent d’au moins 20 %/an en ce qui concerne l’emploi et on se situe entre 2 et 4 % pour l’eau et les déchets. 600 000 emplois en 2020 est parfaitement possible, surtout si il y a une réelle volonté des pouvoirs publics et l’instauration d’un cadre légilatif stable sur le long terme (tarif d’achat de l’électricité notamment). a+ L

wpDiscuz