Les énergies marines, une richesse pour le Royaume Uni

Le Royaume-Uni dispose d’un potentiel énorme dans les énergies marines et reste considéré comme la destination la plus attrayante pour développer ce type de projet en Europe, a indiqué un rapport sur l’énergie publié par les experts de GlobalData.

Ce dernier montre en effet que l’industrie de l’énergie marine est dans sa phase émergente. Le Royaume-Uni demeure l’un des pays européens où les ressources en R&D sont plus que nécessaires pour poursuivre le développement de ces technologies.

L’énergie de l’océan pourrait jouer un rôle essentiel dans l’ambition du Royaume-Uni à atteindre son objectif de réduction des émissions de carbone – de l’ordre de 80% – d’ici à 2050. Le Gouvernement britannique a en effet fixé le cap des 2.000 mégawatts (MW) de capacités marines installées, d’ici 2020.

Le ministère de l’énergie et du changement climatique estime que le pays dispose d’un potentiel d’énergie des vagues d’environ 50 térawattheures (TWh) par an et d’un potentiel d’énergie marémotrice d’environ 17 TWh par an, ce qui représente la moitié des ressources énergétiques marines en Europe. A ce titre, le Royaume-Uni est devenue une région incontournable pour les centres de recherche et les entreprises énergétiques marines. C’est également la deuxième plus grande région au monde par l’amplitude de ses marées, comme le prouve l’estuaire de la Severn.

Le pays teste un grand nombre de technologies des vagues et des marées avec le soutien du Centre européen de l’énergie marine, qui dispose de 14 bancs d’essais à grande échelle dans la région des Orcades – un archipel situé au nord de l’Écosse.

Dans la course à l’innovation des technologies marines, le Royaume-Uni se classe en tête de peloton, offrant ainsi le plus grand nombre de projets en termes de démonstrateurs actifs.

Le programme britannique "énergies marines", créé en 2011, met l’accent sur l’augmentation de la capacité de recherche, de développement et de déploiement des dispositifs d’énergie marémotrice et des vagues. Le gouvernement écossais joue également un rôle majeur dans le développement de cette industrie au Royaume-Uni par l’introduction d’un certain nombre de programmes visant à exploiter l’énergie marine dans des régions à fortes marées.

Afin de promouvoir les énergies renouvelables et développer sa politique de réduction des émissions de CO2, le Royaume-Uni a introduit les "Renewables Obligation Order", exigeant des fournisseurs d’électricité qu’ils délivrent un quota d’énergie produite à partir de sources renouvelables.

Les fournisseurs d’électricité émettent ainsi des "Renewable Obligation Certificates" (ROC) pour chaque mégawatt-heure (MWh) d’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables. Ainsi, l’électricité générée à partir des vagues, des courants des marées, et de barrages hydrauliques : 2 ROC par MWh.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz