Les énergies propres intéressent Singapour

Singapour ajoute les énergies propres aux 3 domaines de recherche qu’elle privilégie depuis quelques années, à savoir les sciences biomédicales, les technologies de l’eau et de l’environnement, et les médias interactifs et digitaux.

De son voyage d’étude sur les énergies propres en Europe, le Dr. Tony Tan, Président de la Fondation Nationale pour la Recherche (NRF), est revenu convaincu que l’énergie propre – et notamment de l’énergie solaire – était un secteur économique prometteur pour Singapour.

Pour anticiper ce développement, la NRF prévoit un budget de 170 millions SGD (environ 85 millions d’euros) qu’elle consacrera à la R&D. Le chiffre a été confirmé par le Premier Ministre, M. Lee Hsien Loong.

Actuellement, quelques sociétés travaillent à Singapour sur l’énergie solaire, la biomasse solide, le biogaz, le biofuel et le gaz naturel. La cité-état cherchera désormais à s’ouvrir à d’autres systèmes de production d’énergies propres comme les éoliennes, les turbines, l’énergie hydroélectrique, la géothermie ou encore le nucléaire. Les retombées estimées par le RIEC (Conseil pour l’Innovation, la Recherche et l’Entreprise) sont de l’ordre de 1,7 million SGD (environ 850 000 euros) et de 7 000 emplois d’ici à 2015.

 
BE Singapour numéro 50 (18/05/2007) – Ambassade de France à Singapour / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42887.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz