Les énergies renouvelables, une révolution rentable

Une politique d’investissement "agressive" dans la production d’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique ne représente pas seulement un effort économique considérable, mais s’avérerait rentable à long terme, avance un rapport de Greenpeace et du Conseil européen des Energies renouvelables (EREC).

Les énergies renouvelables pourraient représenter un chiffre d’affaire annuel de 360 milliards de dollars en 2030, tout en permettant de fournir la moitié de la production électrique mondiale. En 2050, cette industrie pourrait être de même taille que celle des industries fossiles.

Selon le rapport "Energy [R]evolution : A sustainable World Energy Outlook", publié conjointement par le Conseil Européen de l’Energie renouvelable (EREC) et Greenpeace International, une action politique "audacieuse" permettrait de réduire de 18 000 milliards de dollars les dépenses en énergies fossiles pour l’électricité d’ici à 2030.

"D’ici 2090, l’énergie renouvelable pourrait répondre à tous les besoins de la planète" estime le rapport. A condition d’investir à hauteur de 14 700 milliards de dollars d’ici 2030.

"Contrairement à d’autres scénarios qui font la promotion des énergies futures au regard de leur coût climatique, notre scenario de révolution énergétique montre comment économiser de l’argent, maintenir le développement économique sans alimenter les changements climatiques catastrophiques", explique Sven Teske, Expert énergétique chez  Greenpeace International et co-auteur du rapport. "Tout ce dont nous avons besoin pour lancer un tel plan est une politique énergétique audacieuse de la part des leaders mondiaux."

"Mettre en place des normes strictes d’efficacité énergétique représente une solide mesure de bon sens économique, et ralentit considérablement la demande croissante d’énergie. L’énergie économisée dans les pays industrialisés offrira de la place pour un accroissement de la demande énergétique dans les économies en développement" ajoute-t-il.

"En multipliant par 4 les énergies renouvelables, non seulement dans la production d’électricité, mais aussi dans la production de chaleur et les transports, nous pouvons réduire la moyenne des émissions de carbone par personne de 4 tonnes actuellement à 1 tonne en 2050."

La période d’instabilité économique actuelle est propice aux investissements dans les technologies renouvelables, met en avant le rapport : C’est un scenario triplement gagnant, pour la sécurité énergétique, pour l’économie et pour le climat.

Le rapport prend l’exemple des coûts additionnels que représente le charbon : d’aujourd’hui à 2030, ils s’élèvent à 15 900 milliards de dollars. C’est plus qu’il n’est utile pour mettre en place cette ‘[R]evolution’, souligne l’étude. Ces sources d’énergies renouvelables produiront de l’électricité sans les coûts additionnels que représenteront le carburant à partir de 2030, créant un nombre ‘énorme’ d’emplois, et aidant le monde à faire face à la récession économique.

Pour Olivier Schäfer, directeur politique de l’EREC, "le marché mondial des énergies renouvelables peut croître à un taux à deux chiffres jusqu’en 2050, et doubler la taille de l’actuelle industrie des énergies fossiles. Actuellement, le marché des énergies renouvelables est évalué à 70 milliards d’euros, et double de taille tous les 3 ans."

"Du fait des économies d’échelle, les énergies renouvelables telles que l’énergie éolienne, placée sur des sites favorables, sont déjà compétitifs avec les sources de production électrique conventionnelle. A partir des alentours de 2015, nous sommes convaincus que les énergies renouvelables seront les sources d’énergie les plus rentables."

"L’industrie du renouvelable est prête à fournir les capacités nécessaires pour faire de cette révolution énergétique une réalité. Il n’y a pas d’obstacle technique, mais une barrière politique à la reconstruction du secteur mondial de l’énergie."

 "Des pays comme la Chine et l’Inde sont bien placés pour prendre part à l’énorme opportunité d’investissement offerte par la révolution énergétique" ajoute G; Ananthapadmanabhan, Directeur du programme international de Greenpeace."Cela constituerait un recul pour eux de se concentrer sur les combustibles fossiles pour alimenter leur croissance économique rapide."

Afin de parvenir à un pic maximum des émissions en 2015, puis à leur réduction, les gouvernements, les investisseurs, et les compagnies doivent agir rapidement, et se mettre d’accord sur un accord au niveau des Nations Unies, soulignent les deux organisations.

Parmi les solutions concrète mises en avant par le rapport, figurent notamment la suppression des subventions aux carburants fossiles et à l’énergie nucléaire, le renforcement des bourses de quotas d’émission, des objectifs contraignants d’énergie renouvelable, et des normes pour les véhicules et les bâitments.

Le rapport est consultable sur le site de Greenpeace International

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Les énergies renouvelables, une révolution rentable"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fabricedetavel
Invité

développer les éoliennes équivaut à développer l’absence de fiabilité du système de production , quand il fait très froid et qu’il n’y a pas de vent on fait quoi ?on fait tourner les centrales au gaz ou au fioul ou bien on fait comme les arnaqueurs danois qui font porter la charge sur les pays limitrophes l’éolien le jack pot pour les investisseurs de la bulle éolienne attention à l’éclatement de la bulle

Fa
Invité

Je pense que ce genre de message purement negationistes ne fait pas avancer la planeteIl faudrait arreter de limiter ces refexions à notre petit pays et essayer d’avoir une vue globalePar ailleurs quant on on parle de l’absence de fiabilité du système de production on oublie de dire que chez nous le developpeurs eoliens paient tres largement leur part quant au renforcement de ce reseau et que a contrario EDF tres largement subventionné ne l’a que peu developpé ! non?Les ENR sont une solution à combiner bien sur mais est ce la un defaut “fatal”

stef
Invité

Pouvez vous expliciter un peu cet éclatement de bulle dont vous parlez ? Pour quelles raisons peut-il y avoir un éclatement de la bulle, si bulle il y a ?

Tartempion
Invité
Prenez un pays comme le notre : il y a toujours du vent à un endroit B pour compenser partiellement ou totalement la perte de vent de A, et en plus cela permet un meilleur équilibrage quant aux réseaux de transports………..      Quant à l’éclatement de la bulle, permettez-nous d’en  sourire pour plusieurs raisons  : ……….1/….. Le coût technique du MGWH éolien est aux environs de 30 euros, soit parmis les moins  chers du marché………..2/…..Dans 2 ans arrivent les premières voitures électriques et dans 7 ans viennent les premières voitures à hydrogène : dans 10 ans toute les éoliennes seront nos derricks… Lire plus »
Alainr
Invité
Merci à Tarrtempion pour son message très explicite.. je n’aurai pas su mieux faire.y’en a marre de ces ridicules anti éoliens et autres liseurs de rapport Montaigne !! leur rose des vents n’indique qu’une seule direction : le sens négatif..;Il ne faut pas mettre de l’éolien partout certes mais construire un mixte d’énergie renouvelable de proximité qui compense largement les pertes de transport et apporte un tout petit revenu à des collectivités désertiques que seuls quelques écolos munis d’oeillère fréquentent lors de leurs vacances d’été … j’habite une de ces régions désertiques et je suis fier de voir que chez… Lire plus »
Aqua
Invité

Moi je n’y connais rien… alors je me tais :)A force de me documenter sur le sujet, je constate qu’il y a autant d’arguments pour que contre. Dans ces conditions, “mourrir pour des idées, d’accord, mais de mort lente”.On verra avec le temps.Et puis au moins, ça ne génère pas de déchets radioactifs, hein ??Alors on a tout notre temps pour évaluer les bénéfices de toute nature qu’ils soient. Et on ne doit pas privilégier cette technologie plus qu’une autre. Elles sont bien souvent complémentaires.Cordialement

trimtab
Invité
Voilà enfin que nous commencons à réaliser que depuis plus de 20 ans des ‘think tanks’ du style Rocky Mountain Institute d’Amory Lovins et leurs idées sur le nouveau ‘capitalisme naturel’ , et même d’autres ‘penseurs globals’ tel que Buckminster Fuller depuis des années 1930, étaient dans le vrai. Qu’économie d’énergie (facteur 4), faire ‘plus avec moins’ et d’autres énergies renouvelables  ‘vert’ ne sont pas seulement bon pour la planète, mais peut être bon pour le bilan, créatrice d’emplois et de nouvelles activités economiques bien plus importantes que leurs ‘ancetres’ de la géneration des énergies fossiles, capitalisme ‘libérale’ éffrénée et gaspillages à tout… Lire plus »
Nk
Invité
Enr (souvent intermittentes) et nucléaire  peuvent parfaitement se compléter . Il est stupide de les opposer . Seul les énergies fossiles doivent disparaitre . Quand à la peur ridicule des déchets radioactifs  , elle n’a d’ égale  que le comportement absurde de certains gros  fumeurs de cannabis (trés cancérigène) et fort consommateurs de boissons alcoolisés (provoquant cirrhose  et cancers du foie  ,tous 2 mortels) que l’onretrouve nombreux  dans toutes les manifestations anti-nucléaires .Le nombre annuel des morts du tabac et de l’alcool représente rien qu’en France des centaines de Tchernobyls. A coté de ça , les fuites de La Hague ou de Tricastin… Lire plus »
Viveeol
Invité

BonjourUne seule chose moi je prefere une éolienne à 500m que la centralle nucléaire à 10 km Voila pour les anti eolienJe me pose souvent la question si ils ont réfléchi à leurs conneries!!!!Bonne journée

Nk
Invité
Oui  , les  éoliennes  se construisent  ( et peuvent se démonter au besoin)  beaucoup  plus rapidement que les centrales nucléaires . De même pour le solaire et la biomasse .Donc toutes ces EnR sont Prioritaires  .  Par contre , il serait stupide de se passer du Nucléaire qui complèterai  trés bien  l ‘ appareil de production énergétique et compenseral ‘ intermittence  de l ‘ Eolien et du Solaire . Cette Phobie du nucléaire depuis plus de trente ans  est une absurdité idéologiquemaladive . Et Tchernobyl est du à  l ‘ incurie monstrueuse du système sovietique qui en 1986 dirigeait toute L ‘  URSS… Lire plus »
Pasbon
Invité

“Je me pose souvent la question si ils ont réfléchi à leurs conneries!!!!” fort juste… montrez moi UNE eolienne de 1400MW à 500 m de votre maison … elle doit faire de l’ombre ?…

Dan1
Invité

Pour savoir comment remplacer un réacteur nucléaire par des éoliennes, voir l’article “La construction d’un parc éolien suspendue” publié le 18 août 2008.Ce qui est sûr, c’est que si on remplace la production nucléaire française par des éoliennes, pratiquement tout le monde va en avoir une à 500 mètres de chez lui. Avec nos 58 réacteurs dans 19 centrales, l’immense majorité des 62 millions de français de trouve à plus de 10 km d’une centrale.

wpDiscuz