Enerzine

Les erreurs à la pompe coûtent 1 ME par an aux belges

Partagez l'article

Ils étaient 2 541 l’année dernière en Belgique, a avoir versé de l’essence dans un moteur diesel. Une erreur plus fréquente qu’on ne le pense, et qui représente, pour la seule Belgique, une perte d’un million d’euros en carburant gaspillé !

De plus en plus fréquente, les confusions de pompes à essence ont connu depuis 1999 une hausse de 70% !

Principale raison invoquée par les malheureux distraits, le fait d’utiliser une nouvelle voiture intervient dans la majeure partie des cas. L’augmentation de 14% depuis 1999 du parc de véhicules diesel en Belgique justifie en grande partie la croissance du nombre d’erreurs.

Mais beaucoup n’ont pas besoin de changer de voiture pour se tromper, puisque la deuxième raison invoquée est tout simplement l’étourderie. "L’amour est souvent donné comme raison", confie VAB Assistance, qui a mené l’enquête auprès de ses clients.

Chaque jour, ce sont donc 7 chauffeurs belges qui doivent faire appel à un dépanneur. Sur un an, cela fait 13 480 erreurs et 644 000 litres de carburants rendus inutilisables, calcule VAB.

Quant aux conséquences, elles dépendent du moment où le chauffeur a pris conscience de son erreur. S’il n’a pas encore tourné le contact, elle est assez facilement rattrapable : une vidange complète du moteur suffira. 

Mais 39% des usagers ne s’aperçoivent du problème que lorsque le moteur cesse de tourner, et 10% au moment de le remettre en route.

Pour eux, la note risque d’être plus salée, puisque l’essence répandue dans le moteur diesel risque d’endommager sérieusement les injecteurs "common rail". Le lubrifiant que contient le diesel est en effet remplacé par le dégraissant de l’essence. Pour réparer les dégâts, il faudra nettoyer le réservoir et toutes les conduites d’alimentation. Une erreur qui pourra s’élever à 4 000 euros.

Le cas inverse est bien plus rare : "Il est en principe impossible de mettre du diesel dans une voiture à essence", explique Benoît, patrouilleur de VAB. "L’entrée du réservoir d’une voiture à essence est en effet plus petite que celle du réservoir d’un véhicule au diesel. Le pistolet d’une pompe diesel est nettement plus gros."

"Un conducteur quinquagénaire avait malgré tout réussi à remplir de diesel le réservoir de sa BMW", raconte-t-il. "Il avait laissé le diesel couler goutte-à-goutte durant 15 minutes dans son réservoir. Avec un tournevis, il avait poussé vers l’intérieur le petit clapet de la bouche du réservoir et laissé le diesel couler au travers d’un entonnoir qu’il avait lui-même confectionné avec du papier journal."

 


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Les erreurs à la pompe coûtent 1 ME par an aux belges"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Ronald
    Invité

    Le mélange essence – diesel est tout à fait récupérable. Il suffit de le diluer progressivement aux autres pleins de diesel. A environ 10 %.

    Mil
    Invité

    On pourrait au moins créer un circuit de récuperation et renvoyer ces mélanges en raffinerie pour y être retraîtés…

    wpDiscuz