Les Etats-Unis cessent d’alimenter leurs réserves

Face au mécontentement croissant de la population à l’égard de la hausse des prix du pétrole, le Président américain a décidé de renoncer à approvisionner les réserves stratégiques du pays.

Actuellement, les réserves s’élèvent à 702,7 millions de barils, stockés dans le sous-sol du Texas et de la côte du Golfe de Louisiane. En vertu d’accords issus de l’Energy Policy Act de 2005, les sites de stockage devaient recevoir 13 millions de barils au second semestre 2008, à raison de 76 000 barils par jour. 

En avril dernier, George W. Bush s’était opposé à la suspension de ce programme d’approvisionnement, arguant qu’elle n’aurait qu’un impact négligeable sur le cours du pétrole. 70 000 barils par jour représentent moins de 0,1% de la consommation quotidienne mondiale.

Mais face aux critiques, le Président a finalement signé un texte spécifiant qu’"aucun contrat ne sera signé cette année pour l’importation et le transport des 13 millions de barils de pétrole bruts destinés aux sites de réserve stratégique du pays." 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz