Les Etats-Unis investissent dans la géothermie

Le secrétaire américain à l’énergie Steven Chu a anoncé le lancement de deux fonds d’un montant de 84 millions de dollars pour promouvoir le développement de technologies de géothermie stimulée (EGS).

Les systèmes de géothermie stimulée (Enhanced Geothermal Systems) permettent d’élargir la surface des zones géothermiques exploitées à l’Ouest des Etats-Unis, et de développer de nouveaux sites de production dans l’ensemble du pays.

Ces deux fonds pourront créer des millions d’emplois, a assuré le secrétaire d’Etat, tout en réduisant la dépendance du pays à l’égard des combustibles fossiles et et les émissions de gaz à effet de serre.

Les systèmes géothermiques actuels doivent être localisés près de sources d’eau facilement accessibles, ce qui limite la quantité de sites exploitables : le forage est réalisé sur des réservoirs à forte perméabilité capables de fournir des débits de production élevés.

Les technologies EGS permettent le développement de champs de faible perméabilité situés en périphérie des réservoirs hydrothermaux classiques, ou dans les roches profondes des bassins sédimentaires ou du socle fracturé. Il est possible d’exploiter plus complètement les champs hydrothermaux classiques, ainsi que d’implanter les sites de production géothermale en dehors de tout contexte volcanique.

Les fonds seront consacrés à deux aspects spécifiques de la technologie : la recherche et le développement de composants et leur analyse d’une part, et le lancement de projets de démonstration d’autre part.

Le premier fonds porte sur des aspects importants de l’ingénierie de la  création de reservoirs géothermiques, leur gestion et utilisation. Le DOE y consacrera 20 à 30 millions de dollars.

Le deuxième volet du plan concerne les projets de démonstration. Il s’agira de financer des projets autour de différentes formations géologiques, qui devront valider les attentes des techniques de création des réservoirs. Ceux-ci doivent permettre un courant suffisant de fluide, et un taux d’extraction de chaleur pour 5 à 7 ans, qui produise au moins 5 MWe par projet. 5 à 10 projets seront désignés, pour un montant de 49 millions de dollars.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz